Mardi 21 septembre 2021

On a testé pour vous : La rencontre avec les hippopotames à Tiassalé

Par Alice Villers | Publié le 06/02/2020 à 05:00 | Mis à jour le 06/02/2020 à 05:00
balade pirogue tiassalé

Assinie, Grand-Lahou, ou encore Grand-Bassam sont plébiscitées par les Abidjanais pour s'évader le temps d'un week-end ou d'une journée. Pourtant nous avons pris la route pour une destination moins connue et qui nous a régalé !

Nous quittons Abidjan à 9h30 ce dimanche matin direction Tiassalé. L'objectif, sortir de la ville, respirer et surtout partir à la rencontre des hippopotames. Nous arrivons vers 10h30 à Tiassalé, Hôtel des hôtes, où nous retrouvons Thérèse la guide locale. Pas le temps de se poser direction les bords du fleuve Bandama qui traverse la Côte d'Ivoire du nord au sud.

Après 15 minutes de route sur piste nous arrivons au point de départ de notre excursion en pirogue. Nous sommes quatre et peu rassurés par la stabilité de nos carrosses. Mais découragement n'est pas ivoirien ! Nous embarquons avec nos piroguiers respectifs et en route pour une partie de cache-cache avec les hippopotames.

La balade commence tranquillement et nous profitons du magnifique paysage qui s'offre à nous. A peine 5 minutes après le départ nous voilà dans des petits rapides et le stress de la stabilité de la pirogue refait surface. D'autant plus que mon coéquipier commence à échopper notre pirogue pour éviter la pool party. Cela rajoute un côté aventurier à la balade et nous fait bien rire au final.

 

fleuve bandama Côte d'Ivoire

 

Un peu plus loin, des orpailleurs sont en pleine action à la recherche du précieux métal. Les piroguiers nous informent qu'ils se trouvent à l'emplacement où, en général, nous pouvons trouver les hippopotames. Mais avec le bruit produit par les chercheurs d'or, les imposants mammifères se sont déplacés.

Nous continuons alors notre recherche, ce qui n'est pas pour nous déplaire car en route nous croisons plusieurs espèces d'oiseaux, et un paysage calme et reposant. Soudain, au milieu de l'eau deux petites choses s'agitent, serait-ce les oreilles d'un hippopotame ? Oui ! Il émerge brièvement, à peine le temps de nous faire rêver et replonge aussi sec. Sachez qu'un hippopotame peut rester jusqu'à 30 minutes sous l'eau.

Nos guides décident donc de continuer car l'hippopotame est tout seul mais il y a de fortes chances que l'on en croise d'autres plus haut. Nous longeons la rive pour ne pas perturber notre nouvel ami et poursuivons notre chemin. Au bout d'1h30 de balade, nous croisons d'autres pirogues avec des touristes. Ils nous informent qu'il y a des hippopotames un peu plus haut. 

Ravis nous avons hâte d'arriver au spot indiqué ! Effectivement 15 minutes plus tard nous revoilà en présence de ce mystique animal. Alors que nous pensions être tombés sur un hippopotame isolé comme notre première rencontre, nous nous apercevons vite que celui-ci à plusieurs copains et que c'est l'heure de la fête !

 

hippopotames tiassalé abidjanhippopotame tiassalé Côte d'Ivoire

 

L'eau étant profonde nous n'apercevons que leur oreilles et le bout de leur tête mais quel spectacle ! Il y a 6 ou 7 hippopotames qui plongent et replongent nous laissant béats et impatients de la prochaine remonter. Nous passons 30 minutes à admirer cet incroyable ballet, à distance raisonnable pour éviter tout problème. Alors que les pirogues font demi-tour car la faim se fait sentir pour tout le monde, nous entendons beaucoup de bruit dans notre dos. Les six hippopotames sont sortis en même temps comme pour dire "au revoir" ou "ouf! enfin tranquilles".

Ce qui est sûr c'est que nous avons passé un moment magique. Le retour demande beaucoup de force pour nos guides et nous leur tiront notre chapeau ! Arrivés aux petits rapides que nous avions descendu à l'aller, ils nous déposent sur la berge et nous demandent de remonter quelques mètres à pied le temps pour eux de remonter le courant. Le point de repère ? "Le fromager un peu plus haut". Pour ceux qui ne le savent pas un fromager est un arbre - non le fromage ne pousse pas dessus - très haut, souvent le plus haut des forêts de Côte d'Ivoire.

Après 15 minutes de lutte contre le courant pour nos piroguier aguerris, ils nous récupèrent et nous ramènent au point de départ sur la rive opposée. En tout nous avons passé 4h00 sur la pirogue. Si vous faites cette balade vous n'y passerez peut-être pas autant de temps. La durée de notre balade s'explique par le fait que les hippopotames se sont déplacés aussi loin que possible de la nuisance des orpailleurs.

Nous remercions nos guides chaleureusement et retournons à l'Hôtel des hôtes pour une bonne baignade, une même deux ou trois bouteilles d'eau et un repas qui se faisait terriblement désirer ! Soif étanchée, ventre plein et émerveillés par nos rencontres de la journée, nous reprenons la route pour Abidjan.

 

Infos pratiques pour effectuer la balade : 

Contactez Thérèse : 55 15 69 76 / 07 21 86 79 
Tarif : 15.000F / personne + pourboire pour le piroguier.
Les indispensables : Bouteille d'eau, chapeau, crème solaire et téléobjectif si vous faites de la photo.

Bonne balade à tous !

Nous vous recommandons
alice villers

Alice Villers

Native d’Abidjan, passionnée et dynamique avec un grain de folie. Un cocktail qui mène souvent à des dénouements intéressants.
0 Commentaire (s) Réagir