Point sur la situation pour les 320 Calédoniens toujours bloqués en NZ

Par Nicolas Roger | Publié le 14/04/2020 à 07:52 | Mis à jour le 16/04/2020 à 00:41
Photo : Cécilia Madeleine (à gauche), déléguée de la Nouvelle-Calédonie en Nouvelle-Zélande
Calédoniens NZ coronavirus

Du fait de l'annonce le 19 mars d'une suspension des vols internationaux pour la Nouvelle-Calédonie prévue pour le 24 mars, les hôtels réquisitionnés pour les lieux de quarantaine se sont rapidement trouvés saturés sur le "Cailloux". Afin d'éviter un engorgement des lieux qui engendrerait des risques sanitaires supplémentaires, une suspension des vols en date du vendredi 20 mars minuit a été décidée en urgence par le gouvernement de Nouvelle-Calédonie pour protéger la population et les voyageurs. Cécilia Madeleine, déléguée de la Nouvelle-Calédonie en Nouvelle-Zélande, s'est exprimée, ce lundi 14 avril, par le biais du Petit Journal Auckland pour faire le point sur la situation tandis que 320 Calédoniens sont toujours bloqués en Nouvelle-Zélande.

En début de semaine dernière, les premiers rapatriés ont terminé leur quatorzaine et ont ainsi libéré des places, permettant d’organiser, mercredi 8 avril, un premier vol de rapatriement des calédoniens bloqués en Nouvelle-Zélande. Actuellement, il reste encore un peu plus de 1600 calédoniens bloqués à l’étranger dans près de 30 pays, dont environ 320 en Nouvelle-Zélande. Un second vol est prévu ce jeudi 16 avril au départ d'Auckland.

Le plan de rapatriement continue avec le concours du gouvernement, de l'Ambassade de France et de nombreux services, directions et institutions calédoniennes impliqués dans ce processus. Seuls les résidents calédoniens pourront être rapatriés, sur plusieurs critères de priorités :

  • le personnel médical
  • les personnes en état de santé difficile
  • les personnes connaissant des difficultés financières avancées
  • les familles avec enfants

Le gouvernement Néo-Calédonien encourage toutes celles et ceux qui ont un logement et dont la situation n’est pas prioritaire à rester à l’endroit où ils se trouvent en attendant la reprise normale des vols.

La Nouvelle-Calédonie ne compte à ce jour que 18 cas de Covid-19 et toutes les autorités compétentes s’assurent que la situation ne s’aggrave pas. À leur arrivée à Nouméa, les personnes rapatriées seront soumises à un contrôle sanitaire strict :

  • hospitalisation immédiate en cas de symptômes pour réaliser des tests
  • isolement stricte pendant 14 jours dans des hôtels réquisitionnés pour tous les autres, sous surveillance des autorités sanitaires

La frustration et l’inquiétude exprimée par beaucoup de calédoniens dans cette situation de blocage est compréhensible et normale. Il est cependant nécessaire de pouvoir loger et accueillir les calédoniens arrivant de l'étranger dans ces hôtels de quatorzaine, sans quoi toutes les mesures prises pour tenter d'endiguer la propagation du virus (confinement, gestes barrières, mesures d'accompagnement...) se révéleraient inutiles.

Certains sont dans des situations financières et de santé difficiles. Une aide financière a été mise en place par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie afin d’apporter un soutien à ces personnes, avec un seuil journalier fixé par la taille du foyer. Les conditions pour pouvoir en être bénéficiaire sont indiquées sur le site du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Pour les personnes ressentant un besoin d'écoute, une cellule de soutien psychologique est ouverte 7j/7 de 8h à 21h, heure de Nouméa, permettant également des télé-consultations. Depuis la Nouvelle-Calédonie, le numéro vert est le 05 01 11, et depuis l'étranger le +687 25 52 32.

Les autorités Calédoniennes invitent les Calédoniens à rester vigilants en suivant l'actualité des sites suivants : 

Enfin, s’ils ne l’ont pas encore fait, les Calédoniens qui tiennent à être rapatriés peuvent également s’enregistrer par le biais de ce formulaire en ligne ou auprès du numéro suivant +687 20 77 14. Il leur faut préciser s’ils ont des problèmes de santé (et lesquels), financiers ou s’ils sont personnel médical (et quelle profession exactement).

 

Nicolas Roger en plein discours

Nicolas Roger

Responsable des éditions Australie et Nouvelle-Zélande @ lepetitjournal.com I Co-fondateur @ KIWIFRENCH.co.nz
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Wellington !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Wellington.

À lire sur votre édition internationale