Vendredi 3 juillet 2020
Wellington
Wellington

Fin de transmission communautaire : la vigilance reste de mise

Par Madeleine Goujon | Publié le 29/04/2020 à 08:52 | Mis à jour le 29/04/2020 à 14:02
Photo : La Première ministre, Jacinda Ardern explique les tenants et les aboutissants du niveau d'alerte 3 (Capture d'écran, Facebook)
élimination transmission communautaire vigilance Jacinda Ardern

La Première ministre, Jacinda Ardern a annoncé lundi 27 avril que la transmission communautaire du coronavirus avait « actuellement » été éliminée en Nouvelle-Zélande. Alors que le pays entre dans le niveau d’alerte 3, la cheffe du gouvernement demande de redoubler de vigilance pour ne pas perdre les gains obtenus par le confinement de ces dernières semaines.

Selon les dires de la Première ministre, « il n’y a plus de transmission communautaire non détectée en Nouvelle-Zélande. » Cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus le COVID-19 dans le pays, ni qu’il ne pourrait plus y avoir de nouveaux cas dans le futur. Cela signifie en revanche « que nous savons d’où viennent les cas », a expliqué le Dr. Ashely Bloofield, responsable de la santé publique. La transmission communautaire est en effet la situation dans laquelle un cas, au niveau de la communauté, serait confirmé, mais l’origine de la contamination serait inconnue (selon le Professeur Daouda Ndiaye, spécialisé en parasitologie et mycologie).

 

 

Questionnée dans l’émission télévisée 1 News Breakfast lundi, Jacinda Ardern a appelé la population à ne pas relâcher ses efforts avec le passage au niveau d’alerte 3 et la reprise partielle des activités. « Nous entrons maintenant dans une phase où il y aura plus de contacts les uns avec les autres », ce qui augmente par conséquent les risques que le virus refasse surface.

La Première ministre insiste ainsi sur la nécessité que « les gens restent dans leurs bulles », qu’ils continuent de limiter leurs déplacements et de travailler à la maison s’ils le peuvent et surtout que chaque personne qui « reniflerait, aurait la gorge irritée ou de la toux […] passe un test rapidement ».

 

Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet