Samedi 18 septembre 2021

Pourquoi faut-il réfléchir à deux fois avant d’annoncer sa démission ?

Par Votre carrière et les techniques de négociation – par NégoAndCo | Publié le 13/05/2021 à 14:40 | Mis à jour le 14/05/2021 à 15:13
Homme qui démissionne aux États-Unis

« Il y a une dimension humaine dans l’entreprise, mais dès lors qu’une personne annonce sa volonté de partir, le traitement humain devient complètement différent » explique Stéphane Duchanaud, à la tête de NegoAndCo North America. L’une des missions de ce Français, aider les cadres et dirigeants à négocier leur départ de l’entreprise, préserver de bonnes relations avec le futur ex-employeur et surtout, partir avec un package. Ce que tout salarié d’une entreprise américaine devrait savoir : on peut décider de quitter son entreprise et obtenir un package. Mais pour cela, il faut négocier ! Et personne ne peut le faire seul.

 

« Annoncer son départ, c’est tout perdre »

Après des années de bons et loyaux services, désirer quitter son entreprise fait partie des étapes logiques d’une carrière. Ambition d’évoluer ou tout simplement ras-le-bol de l’entreprise avec qui le salarié collabore depuis un temps devenu trop long sont parmi les motifs qui peuvent conduire à une démission. Mais attention « dès que l’on annonce son départ, on perd tout ! » martèle Stéphane Duchanaud. Pour illustrer son propos, deux exemples. « J’ai une connaissance, à New York, extrêmement forte dans le business. Elle avait de jeunes enfants dont un malade et elle avait un accord avec l’entreprise, elle travaillait en 4/5. Un jour, elle a décidé de partir et est allée voir le service RH pour leur annoncer sa volonté de quitter l’entreprise avec un package qu’elle pensait mériter. Ce qui ne s’est bien évidemment pas passé ». Les salariés bien traités dans l’entreprise, le sont parce qu’ils sont des éléments de l’entreprise. « Au moment où l’idée du départ est soulevée, que ce soit du côté du salarié ou de l’entreprise, le salarié est automatiquement mis de côté ». Et de rajouter « à la limite, un salarié est mieux traité si c’est l’entreprise qui décide de rompre le contrat. Mais attention, cela ne signifie pas pour autant que les entreprises sont des monstres, mais avant tout, elles sont là pour faire du business. » Le rôle d’une entreprise n’est pas la bienveillance, sauf avec les équipes en place et dévouées, mais de faire du business et de servir les intérêts des actionnaires.

Autre exemple cité par Stéphane Duchanaud « un senior manager que je connais a décidé de quitter son poste après 30 ans d’entreprise, et il lui ait arrivé la même chose. Il essaie maintenant de rattraper les choses comme il peut, mais c’est très compliqué. »

De ces deux exemples, deux réalités. La première est de croire qu’après des années d’entreprise, on obtiendra, seul et naturellement ce que l’on espère. Le seconde est de croire qu’être un expert négociateur dans son travail permet de gérer seul son départ de l’entreprise. Par contre, il faut garder à l’esprit qu’aux États-Unis, pays de l’ « employment at will », grâce à une bonne négociation, on peut quitter son entreprise avec un package « mais pour cela, il faut être accompagné d’un expert en négociation » précise Stéphane Duchanaud.

 

Bien négocier son départ en amont

Peu importe le temps passé dans une entreprise, la fidélité envers l’entreprise, les projets portés ou le business apporté, tout sera oublié si le salarié décide de partir de l’entreprise. Pour que toutes ces années au service de l’entreprise ne soient pas vaines, il faut savoir négocier son départ.

« Il y a une idée reçue aux États-Unis qui consiste à dire que partir d'une entreprise, c'est partir sans rien, sans package ». Et c'est bien cette idée reçue que Stéphane Duchanaud combat en accompagnant cadres supérieurs et dirigeants, en poste depuis plusieurs années dans la même entreprise à négocier leur départ de l’entreprise et à partir en bons termes, au bon moment et avec des conditions financières optimales. Pour cela, il faut amener l'entreprise à la conclusion, via une stratégie adaptée à chaque cas, à chaque salarié, que le départ du cadre en question est ce qu'il y a de mieux tant pour l'entreprise que pour le salarié. « Faire comprendre que c'est la meilleure option » est l'un des talents de NegoAndCo. « C'est un jeu d'influence en fonction des spécificités de la personne et de l'entreprise. C'est un processus dans la durée » précise Stéphane Duchanaud.

L'idée n'est pas de prendre l'entreprise à contre-pied, ni de partir dans un processus juridique néfaste pour les deux parties, mais d'entrer dans une négociation. « Ce n'est pas obtenir ce que l'on veut, mais obtenir le maximum de ce que l'entreprise est prête à donner au salarié » conclut Stéphane Duchanaud.

Avant d’annoncer sa démission, mieux vaut contacter NegoAndCo North America !

Contactez NegoAndCo pour une consultation, sans engagement, avec un des consultants experts :  stephane.duchanaud@negoandco.com ou Cell/Whatsapp: +1 646 209 2169

Pour en savoir plus sur NegoAndCo

Article par Rachel Brunet, rédactrice en chef de lepetitjournal.com New York

 

Négocier son départ

 

 

0 Commentaire (s) Réagir