Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RELIGION - Pèlerinage de la Ghriba 2018 : 6000 pèlerins attendus

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 30/04/2018 à 00:00 | Mis à jour le 30/04/2018 à 08:21
GHRIBA

Le 28 avril a marqué le lancement des festivités du pèlerinage de la Ghriba sur l'ile de Djerba. L'événement se poursuivra jusqu'au 6 mai et accueillera cette année, près de 6000 visiteurs, contre 3500 l'année précédente.

Le pélerinage est aussi l'occasion de célébrer Lag Ba Omer, fête juive marquant la mort de Shimon Bar Yochaï, un sage et rabin du IIe siècle.

Ce pèlerinage débute traditionnellement au 33e jour de la Pâque juive, à la Ghriba, dont l'origine remonterait à la destruction à Jérusalem du temple de Salomon. Des juifs, fuyant la Palestine, se réfugièrent à Djerba et y établirent leur synagogue en 586 avant JC.

Pendant ce rite ancestral, les pèlerins prient, allument des cierges et déposent des oeufs barrés de voeux dans une cavité au fond de la synagogue.

Ils portent ensuite la "Menara", un objet de culte monté sur un tricycle et décoré de foulards auparavant vendus aux enchères dans une ambiance de kermesse, lors d'une courte procession.

Suspendu en 2011 en raison de la révolution, le pélerinage a eu lieu en 2012 sous haute surveillance, et les années suivantes dans un climat plus serein.

Cependant, à l'approche du pèlerinage 2016 de la Ghriba, Israël avait lancé un sévère avertissement à ses ressortissants ainsi qu'aux Juifs souhaitant se rendre en Tunisie.

?Des élements terroristes, à l'écoute des réseaux djihadistes internationaux, continuent d'agir en Tunisie et tentent de perpétrer des attentats. C'est la raison pour laquelle le niveau de la menace d'attentats contre des cibles juives est très élevée?

Un attentat marquant
Le 11 avril 2002, un kamikaze faisait exploser un camion citerne devant la synagogue, tuant 21 personnes dont 14 touristes allemands et deux Français.  L'attentat revendiqué par Al-Qaïda avait eu des retombées dramatiques sur le tourisme. Il a eu pour effet le départ de nombreux juifs pour l'Europe, les Etats Unis ou Israel. La petite communauté juive tunisienne représente seulement 1.500 personnes dont un millier à Djerba contre 100.000 à l'indépendance en 1956.

Jusqu'à 8.000 personnes participaient aux processions avant cette attaque, et si le pèlerinage a été maintenu les années suivantes, l'affluence avait fortement baissé avant de se relever peu à peu.

En 2012, Moncef Marzouki  s'était rendu à Djerba pour commémorer pour la première fois en Tunisie le 10e anniversaire de l'attentat contre la synagogue, un geste très apprécié par la communauté juive.

Le 26 avril 2013, à l'invitation des autorités tunisiennes, l'ambassadeur de France a participé symboliquement au pèlerinage juif de la Ghriba, à Djerba. Aux côtés du ministre du Tourisme Jamel Gamra et du Grand Rabbin de Tunisie Haïm Bitan, François Gouyette s'est joint à la procession rituelle finale, moment fort du cérémonial.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Tunis ?

TOURISME

ESCAPADES - TATAOUINE, à la porte du désert

Si l'expression "aller à Tataouine" donne l'impression d'un trajet interminable depuis l'Europe, rien de plus facile que de passer un week-end dans cette région lorsqu'on habite le grand Tunis

Sur le même sujet