Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les Palais de la Medina : Dar Hussein

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 27/08/2019 à 01:00 | Mis à jour le 27/08/2019 à 12:27
DAR HUSSEIN MEDINA TUNIS

Dar Hussein est l'un des plus beaux palais de la médina de Tunis, situé dans le quartier de Bab Menara, et abrite aujourd'hui l'Institut national du patrimoine

Cette demeure construite sur l'emplacement de la cité princière des XIe et XIIe siècles, est l'habitation successive de princes, de deys et de beys.

Ses propriétaires de haut rang n'auront de cesse de l'embellir :
 

dar hussein

. Ismail Kahia, ministre et gendre du bey Ali Pacha (1758-1781) l'occupa jusqu'à sa disgrâce et son exil.

. Vint ensuite Youssef Saheb el Tabaa, qui restaura le palais à l'occasion de son projet de mariage avec la princesse Fatma, soeur du souverain Hammouda Pacha. C'est à lui que l'on doit les décorations actuelles : patio décoré de dallage et de colonnes de marbre blanc, chapiteaux de style néo-corinthien, faïences de Kallaline, stucs, boiseries peintes ...

. Le troisième était le général Hussein, qui lui donnera son nom, habita le palais en tant que Président du premier conseil municipal. En effet, le palais fut choisi pour accueillir la municipalité créée en 1858.

. En 1882, le général Forgemol, entré à Tunis à la tête des troupes d'occupation, s'installa avec son état major au siège de la municipalité. Le Palais devint ainsi le siège du commandement militaire français jusqu'à l'indépendance.

Depuis 1957, le Dar Hussein est le siège de l'Institut national d'archéologie et d'art devenu Institut national du patrimoine en 1993.

Le palais n'est pas directement ouvert aux visiteurs, mais en insistant poliment, on vous laissera entrer...

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tunis

GASTRONOMIE

MOULED - Assida au zgougou

Le dessert roi du Mouled, qu'on déguste en famille et que l'on offre à ses voisins. Ce mets très particulier est typiquement tunisien, à base de graines de pin d'alep et de fruits secs

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet