TEST: 2254

 Génération Z : Une génération accro aux réseaux sociaux

Par Julie Castagnet | Publié le 21/02/2022 à 10:00 | Mis à jour le 21/02/2022 à 10:00
Des jeunes occupés sur leur télephone portable

On qualifie facilement les jeunes d’anti-sociaux parce qu’ils passent le plus clair de leur journée le nez collé à un écran. Mais sait-on vraiment quels usages ils font de leur connexion internet ? Finie l’époque où l’on passait la majorité de son temps en ligne à jouer à des jeux vidéo. Désormais, ce sont les réseaux sociaux qui font partie intégrante de la vie des jeunes. 

Communauté virtuelle mais échanges bien réels

Facebook, Instagram, TikTok, Snapchat… à l’instar des jeunes européens, l’immense majorité des jeunes irlandais utilisent un ou plusieurs réseaux sociaux. Ils ont parfois plusieurs profils sur le même réseau! 30% ont un “faux compte” sur lequel ils partagent du contenu à un cercle plus restreint d’abonnés. Mais que font-ils sur leurs smartphones parfois plus de 3 heures par jour?

Plus que de simples applications de partage de photos ou vidéos; les réseaux sociaux ont remplacé les messages et les médias traditionnels auprès de la jeune génération. Facebook et Snapchat sont parmi les plateformes préférées des jeunes irlandais. S’ils utilisent Facebook pour entretenir leur réseau, ils n’y sont souvent que de simples spectateurs et se contentent de relayer du contenu publié par d’autres. Au contraire, Snapchat est un véritable outil de communication. Les jeunes irlandais s’en servent au quotidien pour échanger avec leurs amis. 

Une source de joie mais aussi d’anxiété pour la jeunesse

87% des jeunes irlandais disent être heureux quand ils utilisent une application de réseautage social.  Les réseaux sociaux ont un impact direct sur leur bonheur. Ce besoin de connexion permanente avec la communauté qu’ils se sont créée ne doit pas faire oublier la pression que disent subir certains utilisateurs. 

Une étude récente menée par Express VPN relative sur l'utilisation des réseaux sociaux par les jeunes de la génération Z (jeunes nés entre 1997 et 2010) en France, en Allemagne et aux États-Unis a mis en avant une forte dépendance à ceux-ci. 2 utilisateurs sur 3 se disent concernés. Les effets néfastes de cette addiction peuvent aller du simple stress à la dépression. 

9 jeunes sur 10 admettent que les réseaux sociaux influencent significativement leur estime de soi. Aussi, quand une publication ne recueille pas assez de “likes” ou de commentaires, ils doutent de l’image qu’ils renvoient. 32% des utilisateurs avouent supprimer un post qui n’est pas populaire. Quand ils perdent des “followers”, c’est carrément leur confiance en soi qui vacille. Dans le même temps, 52 % ressentent une pointe d’'excitation lorsqu'ils reçoivent une notification d'un réseau social sur leur téléphone. Phénomène qui se rapproche en cela de beaucoup de formes d’addictions.

Les jeunes interrogés font néanmoins preuve d’une grande lucidité. Tous reconnaissent les impacts négatifs des réseaux sociaux sur leur santé mentale et leur vie privée. Ainsi 63% des répondants s’inquiètent par exemple d’une utilisation frauduleuse de leurs photos à des fins de reconnaissance faciale.

S’ils semblent inquiets de protéger leur intimité, ils sont paradoxalement en quête perpétuelle de notoriété. 75% d’entre eux seraient prêts à partager des informations personnelles pour avoir une plus forte renommée et une personne sur 5 de la génération Z admet qu'aucune somme d'argent ne serait suffisante en échange d’un effacement définitif de leurs comptes sur les réseaux sociaux !

Conseils pour un usage responsable des réseaux sociaux

adolescente sur les réseaux sociaux

Vous êtes parent d’un ado accro aux réseaux sociaux ? Au lieu d’en restreindre l’usage, vous pouvez l’accompagner pour que son activité en ligne reste agréable, authentique et sécurisée. Sur internet, il convient de faire preuve de bon sens et de prudence.

Vous pouvez prendre quelques précautions comme activer la fonctionnalité “cacher les likes” pour voir les publications sans voir les réactions qu’elles suscitent.

De plus, comme 73% des usagers, ne mentionnez jamais votre localisation.

Pensez également à régler les paramètres de sécurité et de confidentialité pour réduire l’audience de vos messages.

Enfin, gardez à l’esprit qu’adresse personnelle et autres coordonnées doivent rester un secret.
 

Sur le même sujet
51896086_10218773827797198_27856371902840832_n

Julie Castagnet

Formatrice réformée et déformée; amatrice de bons mots et de bons mets, passionnée de rugby et de live musique (surtout si c'est dans un pub irlandais).
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'éditon Dublin.

À lire sur votre édition locale