Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Afrique par Mayalla Dabo

Par Béatrice Bernier-Barbé | Publié le 21/05/2018 à 20:00 | Mis à jour le 21/05/2018 à 20:00
Photo : Stéphane Tourné
Lagune-Somone-Sénégal-Afrique

Cette semaine, se tiendra la journée internationale de l’Afrique. A ce titre, nous avons demandé à de talentueuses littéraires, d’origine sénégalaises ou nées au Sénégal, tout âge confondu, de participer via des nouvelles et poèmes à l’expression de la beauté de l’Afrique.

 

Focus sur Mayalla Dabo

 

Mayalla, Amélie Ba, Dabo a 18 ans. Son nom en Wolof se lit Mayouyallah et signifie "Cadeau de Dieu".

Mayalla est d'origine Sénégalaise et également Franco Sénégalaise. Elle a vécu les 15 premières années de sa vie au Sénégal. Elle est désormais établie en France et ce depuis juillet 2015.

Elle étudie à la faculté catholique de Lyon, en première année de Droit.

C'est une jeune femme terriblement ambitieuse et chaque jour elle se réveille avec un nouveau dessein en tête.

Aujourd'hui, le grand projet de sa vie c'est de travailler dans l'Administration Sénégalaise et ce dans les plus hautes fonctions.

Son grand-père était peintre et il lui a légué cette passion pour l'art.

Mayalla a commencé à écrire à l'âge de 15 ans. Pour elle, la poésie est une éponge qui peut absorber ses émotions les plus fortes.

Sa personnalité très visuelle a développé chez elle l'habitude de s'exprimer en métaphore. La poésie est donc une manière pour elle de véhiculer ses pensées sans filtre et de mettre des mots sur les images présentes dans sa tête. Tout l'inspire. Selon Mayalla, la nature est remplie de beauté et tout peut être source de poésie. Avant qu'elle de s'en rende réellement compte, la poésie est devenue sa passion. Elle s'est mise à écrire sur tout.

En vivant au Sénégal, elle a apprit à aimer le continent Africain : Sa différence, sa culture, sa population.

Elle ne peut pas réellement l'expliquer mais elle nourrit un amour inconditionnel pour l'Afrique. Elle s'y sent chez elle et rien ne pourra jamais remplacer ce sentiment.

Mayalla souhaite à l'Afrique de "s'élever, de retrouver sa beauté et d'être élégante".

 

Nous vous laissons apprécier son poème inédit "L'Afrique" qu’elle a accepté de bien vouloir écrire pour notre journal dans le cadre de la journée mondiale de l’Afrique, le 25 mai 2018.

 

L’Afrique

 

L’Afrique porte une tunique difforme

Qui l’écrase et lui dérobe ses formes

Un habit peint de ses peurs

De sangs, de peines et de douleurs

Un tissu non reconnu de l’histoire

Des fils tissés à l’ombre de la gloire

Une tenue porteuse d’échec et de tares

 

Sous laquelle demeure une beauté meurtrie

 

Elle effraie, marque et surprend

Porte en elle les secrets du commencement

Les mystères de l’évolution

Les premiers pas de la création

Une beauté teintée d’éloquence

L’Art d’une œuvre immense

Celle de l’humanité.

 

L’Afrique porte une tunique difforme

Mais le temps le lui arrache dans une danse légère

Il laisse entrevoir la beauté de ses formes

Et lui rend sa pantoufle de verre

 

Aux douze coups de la vie.

 

Mayalla DABO

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Gifay ven 22/06/2018 - 16:33

Superbe ce poème de Mayalla Dabo !

Répondre
Commentaire avatar

Mayalla mar 31/07/2018 - 17:06

Merci !

Répondre

Vivre à Dakar

TOURISME

Dakar fait partie du top 10 des villes à visiter en 2019

Selon les experts de Lonely Planet, Dakar fait partie des 10 villes à visiter cette année. Un coup de projecteur bienvenu alors que les performances du tourisme au Sénégal restent très moyennes.