Mercredi 18 septembre 2019
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE SOURIRE DE REDA : La souffrance de nos ados

Par Parler Darija | Publié le 17/01/2017 à 23:00 | Mis à jour le 17/01/2017 à 21:49

 Créée en décembre 2009 suite au suicide de Reda 13 ans et demi, Meryeme Bouzidi Laraki, Présidente-Fondatrice du  Sourire de Reda décide que ce malheur ne doit plus se reproduire et qu'il est vital qu'une action soit engagée pour éviter que ce malheur ne touche un autre adolescent et une autre famille.  Avec le soutien de bénévoles et d'adolescents engagés, l'association devient l'association de référence au Maroc pour aider les jeunes en souffrance et prévenir le suicide. Le Sourire 2 Reda a ouvert le  1er espace de ch@técoute gratuit et anonyme au Maroc : STOP SILENCE. Ce ch@técoute, réservé aux adolescents, permet aux jeunes de s'exprimer et de se confier en toute confidentialité.

Mot de la Présidente :

"Synonyme d'insouciance et de gaieté pour certains, de tristesse et de mal-être pour d'autres, l'adolescence est une étape essentielle dans la construction de tout individu.?Il arrive parfois que cette période devienne trop difficile à traverser et que le malaise conduise à l'isolement. Enfermé dans sa solitude et ses angoisses, un jeune peut avoir des pensées suicidaires et même passer à l'acte.
Au Maroc, l'Association Sourire de Reda constitue le premier maillon d'une chaine qui doit mobiliser le plus d'acteurs possibles.?Nous avons décidé de nous engager
- pour que notre pays compte parmi ceux qui agissent,?- parce que les jeunes d'aujourd'hui sont l'avenir du Maroc,?- parce que toute société a le devoir de prendre soin de ses jeunes.
Nous avons tous le pouvoir d'agir."


Meryeme Bouzidi Laraki, Présidente-Fondatrice Sourire de Reda

 

La particularité de cette association est qu'elle met les adolescents en tant qu'acteur de la prévention. Ils sont plus à même de pouvoir comprendre et écouter leurs pairs en souffrance. Ils sont ainsi formés à l'écoute et au soutien, ce qui leur permet de pouvoir intervenir au sein d'établissements pour des actions de prévention. Ils sont d'une grande maturité malgré leur jeune âge et sont bien conscients de la responsabilité qui leur est confiée.

Pour en savoir plus, je vous invite à vous rendre sur leur page Facebook ou sur leur site internet.

Nadia Jacquot (www.lepetitjournal.com/casablanca) mercredi 20 avril 2016.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Shanghai Appercu
TOURISME

GOLDEN WEEK - Notre sélection de destinations en Asie !

Découvrez les destinations asiatiques préférées de notre rédaction ! Provinces chinoises ou au-delà des frontières, profitez de nos conseils pour vos congés du Nouvel An chinois.

Sur le même sujet