Samedi 22 septembre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Paris / Barcelone : comparatif du coût de la vie

Par Alexandra Pichard | Publié le 13/05/2018 à 18:39 | Mis à jour le 13/05/2018 à 18:54
Photo : Creative Commons
pouvoir d'achat barcelone

Selon le récent classement de The Economist, publié en mars 2018, Paris devient la seconde ville la plus chère du monde, juste derrière Singapour. Si aucune ville espagnole ne figure dans le haut du classement mondial, si le restreint aux villes européennes, Barcelone se classe en 17e position, juste devant Bruxelles. 

 

Mais même si cet écart dans le classement paraît énorme, il faut prendre en compte d’autres facteurs, comme le salaire moyen et le coût des principaux postes de dépenses, pour mener à bien une comparaison du coût de la vie dans les deux villes. 

Ces chiffres sont évidemment soumis à des variations selon les fluctuations du marché, mais peuvent être utiles pour se faire une idée du niveau de vie à Paris et à Barcelone. 

 

Et pour nuancer les écarts de coût de la vie, il faut tout d’abord aborder le sujet des salaires. En effet, les différences salariales entre la France et l’Espagne ne sont un secret pour personne. Le salaire minimum en Espagne est fixé par le gouvernement et n’a cessé d’augmenter depuis 2004, pour atteindre, en juillet 2017, 825,65 euros par mois, mais cela reste tout de même très faible face au salaire moyen français de 1.480,27 euros. 


Le salaire moyen, quant à lui, est de 1.878 euros brut en Espagne en Espagne, selon l'INE, contre 2.912 euros brut en France (source INSEE). En Catalogne, le salaire moyen était de 1.952 euros bruts en 2016, selon le syndicat Comisiones Obreras. 

Mais pour obtenir le salaire net, il faut également prendre en compte l’impôt sur le revenu, qui est prélevé directement à la source en Espagne, et les prélèvements sociaux, plus élevés en France car plus nombreux.  Deux sites, www.salairebrutnet.fr pour la France, et www.calculatusueldo.com pour l’Espagne peuvent vous aider à calculer le salaire net relatif à chaque pays.

 

Enfin, il faut noter que les cotisations françaises plus importantes sont compensées par un vaste système de protection sociale en France, ce qui crée un contraste dans plusieurs domaines, notamment la santé ou l’éducation. En Espagne, l’Etat couvre les besoins médicaux de ses citoyens grâce à un système national de santé financé par les cotisations à la sécurité sociale et géré par les régions autonomes. Mais la complémentaire santé française n’existe pas en Espagne, car le système de santé public n’est pas lié au système de santé privée ; il faudra donc compter entre 50 et 100 euros pour souscrire à une assurance santé privée. Dans le domaine de l’éducation, l’écart se creuse, avec 17 universités publiques à Paris contre seulement 4 à Barcelone. Il faut compter moins 300 euros pour une inscription à Paris, avec des prix qui peuvent aller jusqu’à 3.000 euros pour une inscription à Barcelone (qui se paye souvent en fonction des matières choisies). Le classement de la Fondation Connaissance et Développement (CYD) a en effet placé la Catalogne en tête de l’Espagne, avec des frais universitaires de 2.776 euros annuels.

 

Mais voici d’autres postes de dépenses à prendre en compte également : 

 

Logement, un écart énorme


Même si Barcelone est la ville la plus chère d’Espagne pour se loger, les prix parisiens restent bien supérieurs à ceux de la capitale catalane. 
A niveau du prix moyen à l’achat, Barcelone est la troisième ville la plus chère d’Espagne, avec 4.376 euros au m2, un prix en augmentation selon le rapport Idealista de ce trimestre. Le prix moyen au m2 parisien est largement plus haut, avec 9.017 euros/m2, soit plus de 10% d’augmentation à 2 ans. 
Pour la location, Barcelone est la capitale de province la plus chère, avec 17,6 euros/m2, un chiffre plutôt stable selon Idealista, même si certaines zones de Barcelone restent en constante augmentation. A Paris, le prix dépend beaucoup du type de location : les studios, qui accaparent 46% des locations réalisées, se louent en moyenne à 39,42 euros/m2, suivi des appartements T2, à 32,20 euros/m2.  

 

Au niveau des transports, Barcelone reste moins chère que Paris. Concernant les transports en commun, si le ticket de métro est plus cher à Barcelone (2,20 euros) qu’à Paris (1,90 euros), les abonnements mensuels ou annuels sont cependant plus avantageux. Les carnets de 10 tickets coûtent 10,40 euros à Barcelone contre 14,90 euros à Paris. La carte mensuelle s’élève à 54 euros à Barcelone, contre 75,20 euros (sans compter les 8 euros de frais de dossier) à Paris. Pour les jeunes (moins de 25 ans), Barcelone est bien plus avantageuse avec une carte trimestrielle à 105 euros. 

Quant au vélo, de plus en plus répandu dans les deux villes, pédaler en Vélib (Paris) vous coûtera moins cher qu’en Bicing (Barcelone). En effet, malgré de nouveaux tarifs en hausse en 2018, l’abonnement annuel Vélib est à 37,20 euros par ans (27,60 euros pour les moins de 27 ans), contre 47,16 euros pour l’abonnement Bicing. 

Utiliser Uber, présent à Barcelone depuis le 13 mars, vous reviendra plus cher à Paris que dans la capitale catalane. Le prix à la minute est de 0,16 centimes par minute à Barcelone, contre 0,30 centimes par minute à Paris. 

Enfin, en termes d’automobile, les prix à l’achat des voitures en Espagne sont sensiblement moins chers. La crise et la bulle immobilière, qui ont redistribué les cartes en termes de pouvoir d’achat en Espagne, et le chômage important chez les jeunes obligent les constructeurs à s’adapter à cette réalité économique. A modèle égal et avec les mêmes options, il est parfois possible d’économiser plusieurs milliers d’euros en achetant en Espagne. 

Le prix du carburant, quant à lui, tend à s’aligner sur le prix français. 


Alimentation

L’alimentaire et la consommation courante, sont traditionnellement moins élevés en Espagne, et Barcelone n’échappe pas à la règle. Cependant, les prix de l’alimentaire à Barcelone varient beaucoup selon les quartiers, tourisme oblige. Le long de la Rambla, on peut parfois payer sa bouteille d’eau, deux voire trois fois plus chère : de 39 centimes dans un supermarché, contre 2 euros dans les zones touristiques, et 1,97 euros en moyenne à Paris. De nombreux aliments sont également moins chers à Barcelone, où le kilo de riz, par exemple, est à environ 70 centimes, contre 2,06 à Paris. 
Les restaurants sont également moins chers dans la capitale catalane, même si, là encore, les prix varient du simple au double en fonction des quartiers. Comptez une trentaine d'euros pour un restaurant classique à Barcelone. 

Les grandes marques de fast-food affichent elles aussi des prix moins élevés dans la ville espagnole que dans la capitale française.

Le prix d’un expresso dans un bar barcelonais peut aller de 1,25 euros à 2,50 dans les zones touristiques. 

Un verre de bière dans un bar est lui aussi beaucoup moins cher : comptez 2,50 euros à Barcelone et le double à Paris. 

 

Shopping 


Craquer sur une jolie robe à Barcelone fera moins mal à votre porte-monnaie à Barcelone qu’à Paris. En effet, les enseignes du groupe espagnol Inditex (Zara, Mango, Pull and Bear, Bershka, Massimo Dutti, etc), leader mondial de la confection textile, sont systématiquement moins chères en Espagne. Dans les magasins Zara par exemple, la même robe coûte 49,95 euros à Paris et 39,95 euros à Barcelone. De même pour une paire d’escarpins rouges, qui est vendue à 10 euros de moins à Barcelone qu’à Paris. 

 

Loisirs


Pour se divertir ou faire du sport, Barcelone est encore une fois plus abordable que Paris. 
Aller voir le nouveau film à la mode vous coûtera environ 8 euros dans un cinéma à Barcelone, mais entre 11 et 14 euros à Paris. 

Une inscription dans une salle de sport, de plus en plus nombreuses dans les deux villes, s’élève à environ 20 euros par mois pour un abonnement annuel, contre au minimum 45 euros à Paris. 

Enfin, les tarifs des musées sont équivalents, même si les prix varient en fonction des établissements. Comptez 12 euros pour une entrée au Musée National d’Art de Catalogne, et le même prix pour une entrée au Louvres ou au Musée d’Orsay. Le billet ArticketBcn propose une entrée dans 5 musées pour 30 euros, tandis que le Paris Museum Pass offre une entrée dans plus de 60 musées, avec un tarif allant de 48 à 74 euros. 

4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Boticari sam 19/05/2018 - 20:24

Vues les données, il semble plus chère Paris que Barcelone, mais si l'on compare les salaires, pas les moyens, sinon les majoritaires, je crois que c'est si chère ( au minimum ) Barcelone pour un barcelonnais comme Paris pour un parisien.

Répondre
Commentaire avatar

fred mar 15/05/2018 - 09:52

Bon article, mais Barcelone est toujours compare a PARIS, hors Barcelone n'est pas la capitale et n'a pas la taille de Paris, il conviendrait mieux faire la comparaison avec des villes telles que : Marseille, Lyon ou Bordeaux

Répondre
Commentaire avatar

Albert jeu 17/05/2018 - 20:37

Je suis désolé de vous contredire mais Barcelone ville peut etre comparée à Paris car elle a 1,6 millions et Paris 2,2 millions. Et l'aire métropolitaine de Paris a environ 10 millions et celle de Barcelona 4,5 millions. Roen à voir avec Bordeaux, Lille, Lyon ou Marseille. Barcelone est la quatrieme metropole de l'UE derriere Londres, Paris et Madrid, et la sixieme d'Europe derriere Moscou et Saint Petersburg.

Répondre
Commentaire avatar

Albert jeu 17/05/2018 - 15:20

Paris est deux fois plus grande que Barcelone, et Barcelone est deux fois plus grande que Marseille ou Lyon. Pas de ville française comparable à Barcelone.

Répondre

Communauté

BUSINESS

CCI française de Barcelone: 135 ans d'une entité "de référence"

La CCI française de Barcelone a organisé jeudi 13 septembre une cérémonie d'anniversaire, en présence de la maire de Barcelone Ada Colau et des représentants du milieu entrepreneurial franco-espagnol

Sur le même sujet