Mercredi 20 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Réactions à la formation du parti « Printemps » de Biedroń

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 06/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 06/02/2019 à 00:00
images

Le quotidien catholique Nasz Dziennik qualifie le nouveau programme du parti de Robert Biedroń d’anticatholique, d’anticlérical, d’antifamilial et de pro-IVG. Selon le journal, cette soi-disant « nouvelle qualité » dans la politique a été lancée contre les croyants. Pour le quotidien, ce premier meeting de Printemps a été une négation des fondements de la civilisation européenne et une déclaration de guerre contre les racines chrétiennes de la Pologne : M. Biedroń précipiterait ses électeurs dans le « précipice de la démoralisation, du relativisme et la nouvelle dictature de l’athéisme». « Printemps mène à un esclavage idéologique » – met en garde Sławomir Jagodziński, commentateur du quotidien. Selon lui, Robert Biedroń démontre d’une façon ostentatoire son homosexualité et se moque des enseignements du Pape Jean-Paul II. 

 

Pour sa part, Bogusław Chrabota, rédacteur en chef de Rzeczpospolita qualifie de « cynique » Robert Biedroń, qui lors de son meeting a parlé uniquement d’une Pologne prospère et a évité les sujets importants comme la politique étrangère, la défense, les taxes ou les réformes du secteur budgétaire. Aux yeux du rédacteur en chef, Robert Biedroń s’occupe pour le moment de marketing politique et traite les prochaines élections européennes de façon instrumentale. 

 

Simultanément, Rzeczpospolita publie une interview avec le leader de Printemps dans laquelle il confirme qu’il voudrait mettre fin au conflit polono-polonais mené par le PiS et la PO. Quant à la renégociation du concordat, il souligne qu’il respecte les chrétiens mais veut que la constitution qui stipule que la Pologne est un pays laïque soit respectée. Il informe que dans un proche avenir son parti présentera ses candidats au Parlement européen. « Ce seront des personnes nouvelles, jeunes et fraîches…Mon équipe n’aura pas peur lors du vote sur les questions telles que les milieux LGTB ou les droits des femmes » – souligne-t-il. S’agissant de la vision de l’Union européenne, Robert Biedroń confirme qu’il la dévoilera lors de la prochaine rencontre qui sera consacrée à la politique européenne et étrangère.

0 Commentaire (s)Réagir