Mardi 22 mai 2018
Varsovie
Varsovie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LOI SUR L’IPN – La polémique se poursuit

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 31/01/2018 à 00:00 | Mis à jour le 31/01/2018 à 00:00
loi IPN

La loi sur l’Institut de la mémoire nationale (IPN) qui menace de trois ans de prison toute personne qui « attribue à la République de Pologne et à la Nation polonaise, publiquement et contrairement à la réalité des faits, la responsabilité ou la coresponsabilité de crimes nazis perpétrés par le IIIe Reich allemand » continue à susciter des polémiques. 

 

Rzeczpospolita appelle le Sénat qui doit bientôt travailler sur cette loi à supprimer le passage controversé qui éveille de très fortes émotions à l’étranger. L’éditorialiste du journal suggère qu’au lieu de bénéficier à la Pologne qui lutte contre l’expression « camps polonais de la mort », la loi entraîne une perte réelle pour l’image du pays. « La Pologne est étonnée de la forte réaction d’Israël, ce qui peut témoigner de la faiblesse du service diplomatique », écrit-il. Le même journal publie un entretien avec M. Patryk Jaki, Secrétaire d’Etat au ministère de la Justice qui défend la loi en soulignant que son seul objectif est de lutter contre « la diffamation de la Pologne » et que « personne ne sera pénalisé d’avoir écrit sur Jedwabne » (massacre des habitants juifs de cette localité et de ses environs par des Polonais en juillet 1941). Un groupe de dialogue historique Pologne-Israël doit se constituer autour de cette question. 

 

Gazeta Wyborcza publie en une l’éditorial du rédacteur en chef, Adam Michnik, qui reconnait que personne ne devrait attribuer à la Pologne les crimes du IIIe Reich. « Mais peut-être s’agit-il là de dire qu’aucun Polonais n’a jamais rien fait de mauvais ? », s’interroge-t-il, et en guise de réponse constate qu’« instrumentaliser des drames historiques pour des raisons politiques est nuisible et indigne ». En page 2, Gazeta Wyborcza suggère que le gouvernement a besoin de la loi sur l’IPN « pour soutenir sa propagande pseudo-patriotique en dépit des faits, faire taire les voix parlant d’événements douloureux de notre histoire et faire poursuivre par le parquet ses opposants politiques ».

Le supplément varsovien du journal annonce pour demain après-midi une manifestation des nationalistes du Camp national-radical, de la Jeunesse polonaise et du Mouvement national devant l’ambassade d’Israël « contre l’orientation pro-israélienne de la politique étrangère de la Pologne ».

0 CommentairesRéagir