Jeudi 18 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

"Qu'est-ce qu'être un père ?" La parole aux papas de la communauté

Par Sandrine Lebot | Publié le 12/06/2019 à 00:00 | Mis à jour le 12/06/2019 à 09:37
Qu'est ce qu'être père - Pologne

Après notre article sur « Qu’est-ce qu’être mère ?», lepetitjournal.com/Varsovie a donné la parole aux papas. N’oubliez pas que nous célèbrerons leur fête, ce dimanche alors vive les papas !

 

Être père, c’est donner autant d’amour que possible à ses enfants, afin de faire grandir la confiance en soi de chacun d’entre eux.

Être père, c’est savoir les écouter et parfois les entendre, sans oublier de les engueuler lorsqu’ils nous semblent le mériter.

Être père, c’est également donner l’exemple, autant que faire se peut, préciser les règles de vie et montrer les différentes voies possibles du bonheur, en s’efforçant de l'illustrer à la maison aussi souvent que possible.

Être père de plusieurs enfants de sexe et de profils différents, c’est s’efforcer de tous les traiter de manière équitable et équilibrée.

Être père, c’est essayer d’épargner à mes enfants certains pièges dans lesquels je suis tombé à leur âge.

Être père, c’est s’efforcer d’inculquer à ses enfants les valeurs qui semblent primordiales pour s’épanouir dans la vie : le respect, la tolérance, le goût de l’effort, l’ouverture à l’autre, l’écoute et tant d’autres...

Être père, c’est faire tout cela, dans la plus grande complicité possible avec son épouse, afin de proposer une cohérence de couple à ses enfants et être avec le temps d’autant plus crédible lorsque nous parvenons à préserver une certaine harmonie familiale, fondée notamment sur des valeurs communes.

Être père, c’est parfois galère, mais c’est avant toute chose un immense bonheur !

 

Christophe père de Margaux (17 ans), Martin (14 ans), Romane (12 ans)

 

 

Pour moi, devenir père c’est…

Il n’existe aucune sensation semblable ni aucun mot pouvant décrire mon ressenti quand j’ai reçu pour la première fois ma fille et mon fils dans mes bras. A chaque fois j’ai pleuré.

La première fois, j’ai compris que ma vie serait à jamais bouleversée et que mes centres de préoccupations ne seraient plus basés sur mon nombril. La deuxième fois, je savais, mais malgré cela, j’ai tout autant pleuré.

Contrairement à une future maman, qui entre dans sa maternité peu à peu pendant 9 mois, un futur papa, quoi qu’il fasse pendant la grossesse, découvre la paternité d’un seul coup à la naissance. C’est un chamboulement instantané.

Etre père pour moi c’est une histoire d’amour, de partage et de modèle. En grandissant, mes enfants deviennent plus autonomes et me surprennent chaque jour. Je suis fier d’eux et mon rôle de père n’en est que plus renforcé.

 

Cédric père de Joséphine (10 ans), Ferdinand (8 ans)

 

 

Etre père, c’est une merveilleuse aventure !

C'est d’abord la concrétisation de l'amour pour la femme de sa vie, et c’est une aventure qui se poursuit à deux, qui nous fait accepter d’être dépassés et qui nous grandit, heureusement qu’on est deux !

Etre père, c’est ensuite le bonheur d’accueillir chaque enfant comme un miracle, le voir tout petit, tellement "en besoin", puis le voir grandir et le voir devenir plus grand que soi dans toutes les dimensions.

C'est aussi se rendre compte qu'on est vulnérable, vouloir le meilleur et aider tout en acceptant que ses enfants soient libres de leurs choix et leur laisser cette liberté.

C’est enfin une source d’amour reçu et à donner inépuisable, c’est ce qui me motive et me donne le sourire même dans les moments difficiles.

 

Laurent père de Elise (15 ans), Pierre (13 ans), Theodore (11 ans)

 

 

Être un père c’est passer du temps avec ses enfants et en famille en général, du temps de qualité, et surtout beaucoup de confiance et de complicité.

Le temps malheureusement me manque car je me déplace souvent, je mise sur chaque instant que je passe avec eux pour qu’il soit privilégié. Dès que je peux je dépose les 2 plus grands à l’école, j’en fais un moment particulier où on blague, on rigole, parfois on chante, mais dans tous les cas il se passe quelque chose. Être père avec mon arçon c’est des heures à taper dans le ballon, jouer au foot, à la bagarre, et avec ma fille c’est plutôt jeux, danse dans le salon et beaucoup d’histoire à raconter après une journée à l’école déjà à 3 ans !

Le 3ième est encore petit mais il prend toute sa place quand il a faim, tout s’arrête séance tenante !

 

Olivier père de Raphaël (6 ans et demi), Louise (3 ans), Paul (2 mois)

 

Etre père, c’est prendre le temps ensemble de séparer les nouveaux petits goupils qui viennent de naitre dans l’aquarium pour qu’ils puissent grandir, de ramasser ensemble les mauvaises herbes avant de tondre le gazon pour qu’il puisse être le plus beau possible, de chercher ensemble les meilleures idées sur internet pour préparer l’exposé de science naturelle afin qu’il soit le meilleur possible, mais c’est aussi se faire des bonnes parties à la console de jeux le weekend, d’aller manger des kebabs quand on est qu’à 3 à la maison, contester l’arbitre même si on sait très bien que son fils a fait faute, être devant tout le monde, debout bien sûr, pour filmer son fils à son spectacle ou encore se faire un bon film Marvel au cinéma en 3D avec un gros pot de popcorn !

 

Renaud père de Roman (12 ans), Radek (11 ans)

 

 

C’est un parcours initiatique fabuleux qui fait de ta vie une existence hors du commun, un voyage sans fin, un cadeau de la vie.

 

Aux yeux de tes enfants, tu es à la fois un guide, le héros de leur quotidien, un protecteur, un professeur et un consolateur.

 

Incarnant les règles de vie, tu es aussi leur GO, clown et maitre de colo pour que chaque moment passé ensemble reste marqué dans leur esprit comme le privilège de moments uniques.

 

Tu bâtis avec eux leur cadre de vie et leurs valeurs, l’éducation et leur ambition, leurs rêves et vocations.

 

Toujours soucieux de leur épanouissement, il te faut aussi en tant que papa conjuguer la dualité et la complémentarité avec la maman, un peu comme le Yin et le Yang.

 

Devenir papa ne s’apprend pas. Difficile de savoir si on est un bon père …. Mais si tes enfants sont heureux, épanouis et porteurs de tes valeurs, alors tu sais que tu es sur le bon chemin !

 

Benoît père de Lucas (11 ans) et Adrien (8 ans)

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

FB Instagram

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Votre édition de Varsovie cherche un repreneur !

Cet été, l’équipe de Lepetitjournal.com/Varsovie va se renouveler. Suite au départ d’une de ses associées l’édition cherche à renforcer son équipe. Intéressé.e ? Contactez-nous vite.