Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CENTENAIRE DE L’INDEPENDANCE - Marche du 11 novembre

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 09/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 09/11/2018 à 00:00
news

Quelques heures après l’interdiction décrétée par la maire de Varsovie  de la marche organisée par les nationalistes le 11 novembre dans la capitale, le Président Andrzej Duda, soutenu par le gouvernement de Mateusz Morawiecki, a annoncé l’organisation d’une marche nationale reprenant le même itinéraire. Mme Hanna Gronkiewicz-Waltz s’est décidée à interdire la marche par souci de sécurité et pour éviter des slogans « fascistes » dans les rues de la capitale. En effet, l’année dernière, de nombreux slogans nationalistes et xénophobes avaient été scandés par les participants à la marche, d’habitude accompagnés de troubles et de heurts avec la police. Cette année, comme des milliers de policiers sont en grève, la maire de Varsovie a estimé que la sécurité pourrait ne pas être garantie. 

 

Selon Gazeta Wyborcza (une), cette décision de Mme Gronkiewicz-Waltz a été en fait un cadeau pour les autorités polonaises qui avaient échoué à convaincre les nationalistes de faire de leur marche traditionnelle un événement national. Le PiS a donc tourné la situation en sa faveur en annonçant l’organisation d’une marche nationale. [Selon le droit polonais, les cérémonies nationales ont la priorité sur toutes les autres, ndlr]. 

 

Les nationalistes perçoivent la décision de la maire de Varsovie comme une atteinte à la liberté de rassemblement et ont fait appel au tribunal régional de Varsovie. Nasz Dziennik  citent des représentants de la marche nationaliste qui déclarent que leur marche aura lieu dimanche, quoiqu’il advienne. Ils expliquent qu’il ne s’agit pas d’un événement fasciste mais patriotique, qui se fait sous le slogan « Dieu, honneur et patrie ». Le même journal cite également le directeur de la police métropolitaine qui assure que la police serait en mesure de garantir la sécurité le 11 novembre dans les rues de Varsovie. 

 

Rzeczpospolitarappelle que récemment le maire de Wrocław a interdit la marche des nationalistes le jour de la fête de l’indépendance. Le journal s’interroge si les tribunaux de Varsovie et de Wrocław examineront  l’appel des nationalistes avant le 11 novembre. Dans leurs commentaires, Gazeta Wyborcza  et Rzeczpospolita  s’accordent qu’une opportunité se présente de reprendre la marche de l’indépendance aux nationalistes. « Nous pouvons nourrir l’espoir que pour la première fois depuis des années […] les Polonais ne devront pas avoir honte des racistes et des néo-fascistes. Nous en avons bien le droit à l’occasion du centenaire du recouvrement de l’indépendance par la Pologne », écrit Gazeta Wyborcza.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Marée de drapeaux à Varsovie pour les 100 ans de l'indépendance

Une marée de drapeaux rouge et blanc a envahi dimanche les rues de Varsovie lors des cérémonies du centenaire de l'indépendance de la Pologne, célébré sous haute surveillance policière en raison de...