Lundi 14 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POLOGNE - Le pays où la vie est moins chère

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 08/09/2009 à 01:00 | Mis à jour le 08/09/2009 à 01:39
Le rapport sur le niveau de vie publié par UBS dresse une comparaison de 73 villes du monde à partir d'un échantillon de produits et services représentatifs. Malgré les tentatives d'homogénéisation, on constate que les écarts de prix entre Europe de l'Ouest et de l'Est peinent à se resserrer

photo: LPJ Varsovie

Comme les années précédentes, les villes suisses - Zurich et Genève -, et scandinaves (Oslo et Copenhague) trônent en tête du classement en terme de coût de la vie, compensé cependant par des salaires très élevés. Pourtant, les fortes fluctuations monétaires liées à la crise ont quelque peu chamboulé l'ordre établi. Ainsi, Londres, classée deuxième ville la plus chère en 2006 a dégringolé à la 20ème place suite à la chute de la Livre Sterling.

Prix défiant toute concurrence

L'un des principaux enseignements de l'étude est que les écarts entre les pays d'Europe de l'ouest et de l'est demeurent très importants. L'échantillon de 122 produits et services qui constituent le panier moyen de l'étude est 35% moins cher en Europe de l'est qu'à l'ouest. En termes de coûts de la vie, Varsovie se situe dans le dernier quart du classement, loin derrière Paris, classée 9ème, Lyon, 18ème et Bruxelles, 20ème. Il est intéressant de noter que si l'on tient uniquement compte des prix de l'alimentation, le panier moyen coûte quasiment moitié moins cher à Varsovie qu'à Paris. De même l'écart des prix dans l'électroménager va jusqu'à 430 ? par rapport l'Europe de l'ouest, où il est le plus élevé au monde. Les coûts de transport sont également un indicateur de taille. Alors qu'il faut débourser 0,47 centimes pour un trajet en bus ou tramway à Varsovie, il faut compter 1,50? pour un trajet équivalent à Paris. Pour les déplacements en taxi, la palme revient à Varsovie. Une course de 5 km de jour en ville y coûtera 3 fois moins qu'à Lyon ou Paris et 8 fois moins qu'à Zurich ou Genève.

Et les salaires alors ?

En ce qui concerne les salaires, on est encore loin de l'homogénéisation. Les rémunérations sont en moyenne trois fois supérieures en Europe de l'ouest à celles appliquées en Europe de l'est. Avec un salaire horaire brut moyen à 3,14?, Varsovie se place même dans la queue du peloton, Sofia et Bucarest fermant la marche. C'est 7,5 fois moins qu'à Zurich, la ville la plus rémunératrice. Indicateur universel établi par UBS, le Big Mac s'obtient après 20 minutes de travail en France, 31 à Varsovie. A titre de comparaison, il faut travailler seulement 9 minutes à Chicago, Tokyo ou Toronto pour acheter le fameux sandwich contre 3 heures à Nairobi. A ce tarif-là, il vaut mieux opter pour un kilo de pain qui s'obtient en 13 minutes de travail à Varsovie contre 22 en moyenne en France. Nouvelles technologies obligent, UBS a désormais intégré dans son panier l'iPod nano. En France et en Belgique, il suffira d'à peine 2 jours de travail pour se payer le lecteur MP3 d'Apple. C'est bien moins qu'en Pologne où il faut compter une semaine, et sans commune mesure avec l'Asie du sud-est où c'est un mois de salaire qu'il faut sacrifier.

A l'ouest comme à l'est, l'Europe comptabilise le plus faible nombre d'heures travaillées : 1.745 en moyenne à l'ouest, 1.830 à l'est. Avec ses 1.582 heures de travail annuelles, Lyon est la ville où l'on travaille le moins, suivie de près par Paris (1594). Varsovie arrive en 18ème position avec 1.756 heures, soit 18 jours de plus qu'à Lyon, mais ce qui fait toujours 61 jours de moins qu'à Séoul ! Pour les vacances, Allemagne, France et Pays baltes (sauf la Lettonie) sont les plus généreux et bénéficient de 27 à 29 jours de congé annuels (23 jours en Pologne). Dommage peut-être que l'étude d'UBS ne dispose pas d'un indice de productivité...

Mais finalement, il fait quand même bon vivre à Varsovie !

Laurence Drier de Laforte. (www.lepetitjournal.com - Varsovie) mardi 8 septembre 2009
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Enseignement français à l'étranger : le gouvernement dévoile son plan

Le Président Macron a fixé un doublement des effectifs dans les lycées français à l’étranger d’ici 2030. Le gouvernement a détaillé sa stratégie et les moyens prévus pour parvenir à cet objectif élevé

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

Je suis atteint du virus de l’expatriation, c’est grave ?

Rentrer en France ? Pour certains expatriés, cette perspective n’est pas une option, tant ils ont pris goût à la vie à l’étranger et à son lot de découvertes et opportunités professionnelles. 

Sur le même sujet