Samedi 6 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernieres nouvelles
S'abonner

Le 1er tour des élections présidentielles maintenu le 10 mai

Par Cédric Tavernier | Publié le 08/04/2020 à 20:26 | Mis à jour le 08/04/2020 à 23:44
Photo : Andrzej Duda : Président polonais
Andrzej Duda élections présidentielles Pologne

Suite à une nuit rocambolesque à la Diète polonaise, les élections présidentielles ont été maintenues à leur date initiale : le 10 mai, malgré l’épidémie. Elles se feront par correspondance.

 

Contexte

Suite aux élections législatives de 2019, le PiS (parti Droit et Justice) et ses alliés ont la majorité absolue à l’Assemblée Nationale polonaise, la Diète, avec 235 députés sur 460. Ils jouissent d’un très fort soutien dans l’est du pays et dans les campagnes. A l'inverse, leur popularité est assez faible dans l'ouest du pays et dans les grandes villes. Bref, globalement, la société polonaise est politiquement très clivée.

Le président du pays Andrzej Duda, issu de ce parti, est candidat à sa propre réélection, ce que souhaite par-dessus tout le très influent président de ce parti Jaroslaw Kaczynski.

Tous les analystes ont considéré que le maintien de cette élection le 10 mai serait favorable à la réélection de l’actuel président alors qu’une élection ultérieure compte tenu de l’épidémie et de ses conséquences difficilement prévisibles la rendrait bien plus hypothétique.

Oui mais… comment faire pour organiser une élection en pleine épidémie ?

 

Une nuit mouvementée à la Diète…

Généralisation du vote par correspondance ! Tel était le projet de loi présenté au vote le 6 avril 2020 mais même avec une majorité absolue à l’assemblée, ce ne semblait pas être gagné d’avance… Et ce ne le fut pas. Avec 228 voix pour et 228 voix contre, absence de majorité, loi rejetée. Oui mais… un député a dit s’être trompé de bouton à cause du stress et un autre que bien qu’il ait voté, sa voix n’a pas été prise en compte. Donc on revote… Et ça passe ! La loi autorisant la modification du code électoral est votée dans la nuit du 6 au 7 avril.

 

Démission et limogeage

Jaroslaw Gowin, le vice-premier ministre, qui n’était pas partisan de cette solution à laquelle il préférait le maintien du président en place pendant deux ans sans organisation d’élections, a démissionné.

Quant au président de la Poste, il a été limogé et remplacé par le vice-ministre de la défense Tomasz Zdzikot.

 

Comment ça se présente ?

Déjà, c’est un défi technique. 30 millions d’électeurs, une élection dans un mois, en pleine période d’épidémie… Sportif…

Ensuite, c’est totalement nouveau et inédit. Jusqu’à présent, le vote par correspondance était accepté uniquement pour les plus de 75 ans ou en cas de maladie ou de handicap empêchant de se rendre au bureau de vote.

Cela pourrait également favoriser les fraudes… comme l’a d’ailleurs souligné le PiS en 2018 qui en avait réduit les recours…

Le président qui fait la tournée des hôpitaux est le seul candidat véritablement visible puisque les autres ont dû annuler leurs meetings à cause du confinement et de l’interdiction de rassemblement. Il est selon les sondages crédité de plus de 50% des voix dès le premier tour.

 

Nous vous recommandons

cedric tavernier

Cédric Tavernier

Arrivé en Pologne en 2003, double diplôme franco-allemand en Affaires et Finance Internationales, a dirigé des filiales de groupes français à Varsovie. Votre interlocuteur commercial pour les campagnes publicitaires en Pologne.
4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Anaïs sam 11/04/2020 - 13:52

Merci pour cet article. A quand un article sur l'ordre du jour du Sejm la semaine prochaine qui met en discussion une nouvelle loi de restriction sur l'avortement ? Merci pour votre travail

Répondre
Commentaire avatar

Anaïs sam 11/04/2020 - 13:42

Merci pour cet article ! A quand un article sur l'ordre du jour du Sejm la semaine prochaine et la possibilité de discuter et faire passer une loi interdisant l'avortement ?

Répondre
Commentaire avatar

Telaim jeu 09/04/2020 - 12:13

Pays en pleine dérive...

Répondre
Commentaire avatar

Etienne jeu 09/04/2020 - 12:11

Pays en pleine dérive....

Répondre

Actualités

TOURISME

Les chèques vacances de 1000 zlotys remis en question

Début mai, le gouvernement avait annoncé que tous les Polonais salariés gagnant moins que le salaire moyen allaient recevoir des chèques vacances de 1000 PLN (230 euros). Qu’en est-il aujourd’hui ?

Expat Mag

New York Appercu
Black lives Matter

#blacklivesmatter : les New-Yorkais protestent pacifiquement

Les protestations contre les violences policières et le racisme ont continué cette semaine aux États-Unis après le meurtre de George Floyd commis par un officier de police.