Samedi 6 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernieres nouvelles
S'abonner

Coronavirus en Pologne : Durcissement du confinement depuis mercredi

Par Cédric Tavernier | Publié le 29/03/2020 à 20:23 | Mis à jour le 29/03/2020 à 22:37
coronavirus Pologne covid 19

En Pologne, même si le nombre de cas et de morts est largement inférieur aux autres pays européens, le virus ne cesse de se propager. Le gouvernement a durci le confinement depuis le mercredi 25 mars.

 

Les chiffres

Le dimanche 29 mars au soir, le nombre de cas identifiés en Pologne est de 1862 et le nombre de morts est de 22. Tant en termes de cas identifiés qu’en nombre de morts, ce sont des chiffres qui ont doublé depuis mardi soir, c’est-à-dire depuis 5 jours.

 

Le durcissement du confinement

Jusqu’au mardi 24 mars au soir, le confinement en Pologne était assez souple. En gros, depuis la fermeture des écoles, de la plupart des magasins non alimentaires et des lieux publics d’une façon générale à partir du lundi 16 mars, il était fortement recommandé de rester à la maison et d’éviter tout déplacement superflu mais aucune sanction n’était prévue en cas de déplacement « superflu »

Les seules sanctions qui étaient prévues concernaient les personnes en quarantaine soit parce qu’elles étaient malades soit parce qu’elles revenaient de l’étranger. Ces personnes qui doivent télécharger une application de contrôle et qui sont fréquemment contrôlées à leur domicile devaient dans un premier temps s’acquitter d’une amende de 5.000 PLN (1.100 EUR) en cas de non-respect de la quarantaine. Cette amende a été augmentée à 30.000 PLN (6.600 EUR).

Depuis le mercredi 25 mars à minuit, le confinement a été durci mais il reste quand même plus souple qu’en France. Le gouvernement a interdit aux Polonais de sortir de chez eux sauf pour aller au travail et pour les activités « indispensables à la vie quotidienne ».

Les promenades (même en vélo), les visites chez le médecin ou l’achat de produits alimentaires ou indispensables sont considérés comme des activités indispensables à la vie quotidienne. Les Polonais n’ont, contrairement à la France, aucune attestation à avoir en cas de déplacement et dans les cas où ils sont contrôlés par la police, ils doivent juste leur préciser le but et le lieu de leur déplacement. Il n’y a pas non plus de limite horaire ni de distance du domicile à respecter.

En revanche, ils se doivent de respecter fortement l’interdiction de se déplacer ou de se réunir à plus de deux sauf dans les cas de membres de la famille habitant sous le même toit. Dans le cas contraire, ils écoperont d’une amende de 5.000 PLN (1.100 EUR). Il est à noter également que beaucoup de parcs ou de forêts ont été fermés au public et que dans ceux restés encore ouverts, la police peut à tout moment quand elle y voit trop de monde appeler par mégaphone les promeneurs à se disperser. Seuls les offices religieux ont obtenu une dérogation et peuvent compter jusqu’à 5 personnes en plus des membres du clergé. Ainsi, en Pologne, contrairement à la France, les enterrements continuent à être célébrés.

Il est également fortement conseillé de garder une distanciation sociale d’au moins au mètre lorsque l’on est à l’extérieur. Ainsi il a été décidé que les transports en commun devraient avoir une capacité de places de moitié inférieure à la capacité normale pour permettre la distanciation sociale. La police se réserve le droit de faire des contrôles fréquents.

Ce confinement durci aura cours jusqu’au 11 avril et comme en France, il pourrait être renouvelé.

 

Nous vous recommandons

cedric tavernier

Cédric Tavernier

Arrivé en Pologne en 2003, double diplôme franco-allemand en Affaires et Finance Internationales, a dirigé des filiales de groupes français à Varsovie. Votre interlocuteur commercial pour les campagnes publicitaires en Pologne.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

TOURISME

Les chèques vacances de 1000 zlotys remis en question

Début mai, le gouvernement avait annoncé que tous les Polonais salariés gagnant moins que le salaire moyen allaient recevoir des chèques vacances de 1000 PLN (230 euros). Qu’en est-il aujourd’hui ?

Expat Mag

New York Appercu
Black lives Matter

#blacklivesmatter : les New-Yorkais protestent pacifiquement

Les protestations contre les violences policières et le racisme ont continué cette semaine aux États-Unis après le meurtre de George Floyd commis par un officier de police.