Jeudi 27 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'opéra de Varsovie : Un microcosme artistique chargé d'Histoire

Par Pauline Papacaloduca | Publié le 27/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 27/02/2019 à 00:00
opéra national de Varsovie

L'Opéra national de Varsovie, également connu sous le nom de Teatr Wielki , est un passage incontournable de tout séjour à Varsovie. Son histoire chargée, rend extrêmement riche ce vivier artistique de la ville. Dans le cadre des visites culturelles de Varsovie Accueil, Lepetitjournal.com/Varsovie a pu se rendre dans les coulisses de cet endroit hors pair !

 

L'histoire de l'opéra

Quand on entre dans l'opéra, se dresse dans le hall une maquette représentant le théâtre aujourd'hui et qui permet de se faire une idée de la taille de l'édifice d’une superficie d’environ 2 hectares ! C’est aussi l'occasion de se replonger dans l’histoire de cet édifice qui remonte à 200 ans. Après la destruction du centre commercial qui occupait les lieux, la construction de l'Opéra débute en 1825, d’après des plans de l'architecte italien Antonio Corazzi. Il est inauguré le 24 février 1833 par une représentation du Barbier de Séville de Rossini. Lors de la première guerre mondiale, le théâtre est fermé, sans pour autant subir de dommages. Cependant, il ne résiste pas à la seconde guerre mondiale et est détruit lors des bombardements. Seule la façade, au style architectural classique, reste intacte et est d’origine. Après 1945, tout comme la ville de Varsovie, l'opéra est reconstruit, par un architecte polonais cette fois, Bohdan Pniewski. La reconstruction durera près de 20 ans. Ce n'est qu'en novembre 1965 que le Teatr Wielki rouvre ses portes au public dans un style beaucoup plus imposant et massif avec son marbre gris aux allures purement soviétiques.

théâtre avant destuction
Théâtre avant sa destruction

maquette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'opéra, une ville à part entière

salle d'attente

L'Opéra est autonome et contient tous les ateliers nécessaires aux spectacles, des magasins et des restaurants ! Environ 1000 personnes y travaillent et on compte plus de 20 ateliers pour la réalisation des costumes, des chaussures et des décors. Lorsqu'on se trouve à l’intérieur il est impossible de soupçonner toutes ces personnes qui travaillent dans l'ombre. Cependant, il suffit de franchir une porte réservée aux employés pour découvrir tous les secrets de l’opéra. Nous pénétrons alors dans une salle où se retrouvent les artistes avant de monter sur scène et où sont aménagés des canapés, des tables et aussi, ce qui peut sembler à première vue être un porte-manteau mais sert en réalité aux danseuses à ne pas se refroidir en posant leur pied dessus.

 

Nous nous dirigeons ensuite vers le cœur de l’opéra, la scène, grandiose et impressionnante. Elle abrite la table de régie sans laquelle le spectacle ne peut avoir lieu. En effet les régisseurs contrôlent tout ce qui se passe sur la scène grâce aux nombreux écrans qui leur permettent d’avoir un œil sur tout ce qui se passe et aux micros qui envoient des indications aux artistes ou autres, à travers des haut-parleurs placés dans tout le théâtre. Les régisseurs supervisent la représentation dans sa totalité ! L'orchestre est positionné en contre-bas de la scène, lors des ballets des opéras ou des représentations théâtrales, afin de ne pas déconcentrer les artistes. A l’avant de la scène une trappe longue de 30 m permet de monter ou de descendre artistes et décors. La scène est entourée par quatre coulisses. Deux d’entre eux sont équipés de wagons permettant de déplacer les décors jusqu'à la scène et à l'arrière de laquelle, une table ronde tournante de 21,5 m de diamètre permet de préparer 3 sets de décors en même temps.

 

décorvision de la scène

table de régie

 

Les spectacles s’ouvrent sous des rideaux rouges pour les représentations habituelles et dorés pour les premières ou les 'open nights'. Lorsqu’on quitte la scène, on accède d'un côté au stock de décors et de l'autre à un couloir qui mène à un ascenseur qui nous entraîne aux différents étages de l'opéra. Cependant, cet ascenseur ne ressemble en rien à celui que vous trouverez dans votre immeuble. Il s’agit plutôt d’un immense monte-charge qui doit permettre de transporter différents éléments de décors et parfois, si c'est nécessaire, des animaux comme des chevaux, par exemple, pour certains spectacles.

 

ascenseur
Ascenseur vu de l'intérieur
ascenseu
Ascenseur vu de l'extérieur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 5ème étage de l'opéra est réservé à la compagnie de ballet national baptisée comme telle en 2009, avant cela, c'était la compagnie du Teatr Wielki.

L’Opéra, accueille également des expositions dans une salle située à côté du foyer et qui peuvent être visitées notamment pendant les entractes. Dans le foyer, au premier étage, une étoile est représentée sur le parquet, vestige de l’ancienne organisation du théâtre. En effet, avant la guerre, le bâtiment était organisé totalement différemment et le foyer actuel correspondait autrefois à la scène. L'étoile représente donc la place qui était réservée aux autorités à l'époque. A côté du foyer, s’ouvre la salle de balle. C'est une des seules pièces du théâtre, mis à part la façade, qui ressemble beaucoup à celle d'avant-guerre. Elle accueille aujourd'hui des concerts, des expositions ou bien encore des ateliers pour enfants.

 

foyerétoile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, l'Auditorium, où les spectateurs s'installent pour admirer les représentations, se compose de trois balcons et d'un parterre. Le premier balcon est réservé à la loge présidentielle. Les invitations sont envoyées directement par l'Opéra au ministre de la culture. 1753 places sont disponibles dans l'Auditorium. Auparavant il en contenait davantage. Cependant, afin de le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite, le nombre de places a dû être réduit pour gagner de l'espace. De nombreux éléments de cette salle sont en bois, et le plafond a une forme rappelant la surface de la lune afin que l'acoustique soit la meilleure possible.

scène
Scène vue depuis l'auditorium

 

La construction des décors et des costumes : Un élément indispensable pour un bon spectacle.

Les décors doivent être conçus dans des matériaux robustes et solides pour éventuellement supporter le poids des artistes tout en étant assez légers pour être facilement déplaçables. La confection des décors se fait en plusieurs parties. Sous la coupole se trouve le plus grand des ateliers de peinture du Teatr Wielki où les artisans peignent à la main les futurs décors. Cette pièce est placée juste au dessus de l'Auditorium. Un accès par des escaliers permet de surplomber la scène. Si vous souffrez de vertige, abstenez-vous puisque on se trouve alors à plus de 20m au dessus de celle-ci. Nous passons également par un atelier destiné à l'assemblage des pièces métalliques et des pièces en bois, un autre consacré à la création de petits éléments de décorations, de costumes. Nous traversons l’atelier de couture et celui des charpentiers. Tant de personnes qui œuvrent dans l'ombre afin de mettre les artistes en valeur et de nous offrir un spectacle inoubliable ! Tous les éléments des décors doivent ensuite être stockés, une partie l’est dans l'opéra, d'autres sont répartis dans différents locaux à Varsovie. Enfin le clou de la visite est l’entré dans la garde-robe composée de 5 grandes salles où sont rangés des centaines de costumes ! Bonne nouvelle pour les passionnés de costumes, l'opéra les loue lorsqu'ils ne sont pas utilisés.

 

salle pour pièces de boiscostumes

scène
Vue du haut de la scène

 

Merci à Varsovie Accueil et au guide pour cette visite.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

Kropka : un nouveau lieu d’échange franco-polonais

Lepetitjournal.com/Varsovie s’est rendu à la Willa Jutrzenka, située à Konstancin-Jeziorna, en périphérie de la capitale polonaise. Christophe Schittulli et Krzysztof Skonieczny nous y ont accueilli !