Lundi 29 novembre 2021
TEST: 2298

LES EGOUTS DE VARSOVIE: une part de l'histoire de la ville

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 27/04/2014 à 22:00 | Mis à jour le 05/05/2014 à 16:00

 LePetitJournal.com/Varsovie vous présente aujourd'hui un nouvel épisode de l'histoire polonaise : la place Krasinskich, juste à côté de la Vieille ville, arbore une plaque commémorative à l'entrée des égouts. L'occasion de s'intéresser aux événements qui s?y déroulèrent et un moyen pour les varsoviens de ne pas faire oublier que leur ville a une histoire...

 On peut facilement distinguer cette plaque grâce à une rangée de pavés sombres qui la relie à une autre, près du carrefour: celle des égouts de la ville. Voici ce qu'on peut y lire: « Ici se trouve l'entrée principale des tunnels ayant servi de voies de communication, d'approvisionnement et de passage (?) pendant l'Insurrection de Varsovie sur les trajets de la Vieille ville à Srodmiescie et de la Vieille ville à Zoliborz »  

Le monument de l'Insurrection de Varsovie témoigne de l'importance de cette voie de communication : parmi plusieurs personnages représentés, on peut voir un soldat polonais sur le point d'entrer dans les égouts. Ces derniers constituaient en effet le seul moyen, pour les combattants de la Résistance polonaise, de se déplacer à l'insu des nazis qui contrôlaient la ville. 

En conséquence, ce furent les résistants de ce quartier qui furent les initiateurs de l'utilisation de ce réseau souterrain; dirigé par le caporal Rydzy?ski (lequel travaillait pour la Compagnie des eaux de Varsovie dans la vie civile), ce groupe appelé "Armia Krajowa" relia pour la première fois Zoliborz à la Place Krasinskich. 

Les égouts ont également été utilisés par les « Harcers », soit les scouts qui mirent en place un système de poste clandestine (Harcerska Poczta Polowa) afin de servir l'organisation de l'Insurrection. Ces enfants-messagers ont donc participé au combat en transmettant les missives entre les membres de la Résistance par la voie des tunnels.   

La bouche d'égout évoquée plus haut a été empruntée par 5300 personnes pendant la seule nuit du 1 au 2 septembre 1944 quand la Résistance fut contrainte de se retirer de la Vieille Ville après un assaut des nazis. Cette voie fut en tout utilisée par les résistants pendant 7 semaines pour fournir des munitions, faire passer des messages et des combattants. Le moment de la sortie des égouts était toujours le plus dangereux : le 30 septembre, soit trois jours avant que la Résistance fût contrainte à la capitulation, le dernier groupe à avoir tenté d'utiliser la sortie de Zoliborz se fit piéger par les Allemands.   

Les anecdotes autour de la bouche d'égout de la place Krasinskich sont nombreuses. Les Polonais s'appliquent à commémorer l'Histoire de leur pays et de leur capitale, plus particulièrement celle de cette période, pas seulement à travers la voie classique des musées et des fêtes nationales, mais également au détour d'une rue ou d'une place, d'une façon plus inattendue. Cela permet à chacun de garder la mémoire d'un passé qui n'a laissé que peu de traces, dans notre quotidien, à l'occasion d'une simple balade.

Pour en savoir plus sur les scouts de Pologne: www.lepetitjournal.com/varsovie/societe/183145-scoutisme-les-organisations-polonaises

Anna Hlavackova ? Le Petit Journal/Varsovie - lundi 28 avril 2014

 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet