Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le PKiN- Monument emblématique de Varsovie

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 05/04/2016 à 22:00 | Mis à jour le 21/06/2016 à 15:27

Varsovie Accueil nous emmenait, vendredi dernier, à la découverte du monument le plus emblématique de la capitale polonaise mais aussi du plus controversé : le Palais de la Culture et de la Science (Pa?ac Kultury i Nauki, PkiN). Situé en plein c?ur de Varsovie, il se distingue par son architecture remarquable, visible en presque tout point de la ville, et permet aux touristes et nouveaux arrivants de se repérer. Mais érigé sur ordre de Staline, il représente aussi l'occupation soviétique et n'est que peu apprécié des Polonais...    

Un « cadeau de l'Union soviétique pour le peuple polonais »?

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, Varsovie est détruite à 85%. La reconstruction de la ville est nécessaire et devient un enjeu primordial pour le nouveau régime établi par l'Union soviétique en Pologne. Le Palais de la Culture et de la Science s'inscrit dans ce projet de reconstruction qui doit montrer la puissance de l'URSS. C'est un « cadeau » que Joseph Staline veut faire au peuple polonais. Cadeau qui nécessite de raser les immeubles d'habitation de cette zone résidentielle alors qu'il en reste très peu dans une ville ravagée par la guerre...  

Les travaux commencent en 1952 et sont intenses. Plus de 3500 ouvriers viennent de Russie et travaillent d'arrache-pied (beaucoup vont mourir sur le chantier) pour achever en trois ans la création de ce bâtiment colossal. Haut de 231 mètres (grâce à son  antenne), c'est toujours aujourd'hui le gratte-ciel le plus haut de Pologne (et le 9ème plus haut de l'Union européenne). Construit sur 3,3 hectares, il comprend 3 288 pièces : si vous vouliez passer une journée dans chacune d'entre elles, 9 ans seraient nécessaires ! 

Symbole de la puissance du régime communiste 

Le Palac Kultury i Nauki (PKiN) est donc bien avant tout une représentation de la puissance de l'Union soviétique. Ses plans, entièrement symétriques aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur, ont été conçus par Lev Roudnev : c'est à cet architecte que Staline avait fait appel pour son projet de construction de huit gratte-ciels à Moscou en l'honneur des huit cents ans de la ville. Sept ont finalement été construits (appelés les « Sept s?urs » de Moscou) et le PKiN de Varsovie est considéré comme le huitième.  

L'intérieur du bâtiment se veut également à l'image de la puissance du régime. Les salles sont gigantesques, richement décorées avec les meilleurs matériaux (comme la Sala marmurowa ou salle du marbre) et toujours sur le modèle soviétique, avec certains lustres similaires à ceux que l'on peut voir dans quelques stations de métro à Moscou. 

Le bâtiment est monumental : le Palais comporte ainsi deux étages souterrains dédiés à son bon fonctionnement. Au 1er étage sous terre, on trouve le « cerveau du bâtiment » : dans cette pièce, les employés travaillent en permanence pour assurer la ventilation, l'alimentation en eau et électricité du bâtiment, la climatisation qui est d'ailleurs la première dans l'histoire de la Pologne ! 

Toutes les machines permettant le fonctionnement du Palais sont celles d'origine !

Le 2ème étage sous terre, à 9 mètres sous le sol, existe surtout pour les fondations du Palais. Les pièces de cet étage ne sont pas vraiment utilisées mais habitées... par des chats ! Ils sont 15 à vivre ici pour chasser les souris. C'est donc ces félins que l'on peut apercevoir lorsqu'on déambule dans les souterrains du Palais de la Culture et non pas d'abri anti-atomique, de tunnel reliant le PKiN au siège du parti communiste ou encore de fleuve, comme le disent certaines légendes ! En effet, le Palais n'étant pas accessible au public sous la Pologne communiste, il suscita la curiosité des Polonais et de nombreuses interrogations sur son utilisation qui donnèrent lieu à ces rumeurs. En réalité, ce gigantesque monument n'avait que pour seule finalité l'apparat ou la démonstration de la toute-puissance du parti communiste qui s'en servait de lieu de réunion et de soirées. 

Aujourd'hui reconverti au service des Polonais

Aujourd'hui, le Palais de la Culture n'a bien sûr plus du tout la même fonction. Ouvert au public, il est un lieu d'expositions, de conférences ou encore de soirées privées et célébrations de mariage qui se tiennent dans ses pièces luxueuses.  

Après la chute du système communiste, les partisans de la destruction du PKiN, souvenir douloureux de l'occupation, étaient nombreux. Mais notamment parce qu'une destruction représentait un travail difficile et très coûteux, c'est pour une reconversion que l'on a opté tandis que de nombreux gratte-ciels furent édifiés autour du Palais, le rendant moins visible. Une reconversion plutôt réussie puisque la Palais de la Culture et la Science comprend aujourd'hui 2 musées (le musée de la technique et le musée de l'évolution), un cinéma, 4 théâtres, des bureaux, quelques magasins, une université privée, une salle des congrès (actuellement fermée car en rénovation), un centre de formation pour la jeunesse (avec une piscine pour les jeunes du centre), plusieurs bars et restaurants comme le café Kuturalna ou le Bar Studio (voir notre article sur ces bars en cliquant ici).  

C'est le monument le plus visité de Varsovie avec sa terrasse panoramique offrant la plus belle vue de la ville? car « c'est la seule où on n'y voit pas le Palais de la Culture », ajoutent les Polonais ! Une affirmation qui montre que la relation d'amour-haine entre les habitants de Varsovie et son plus haut gratte-ciel perdure. Mais celui-ci est bien devenu le symbole de la ville et n'est aujourd'hui plus menacé, figurant dans le registre des monuments historiques protégés depuis 2005. 

La terrasse panoramique du PKiN est ouverte de 9h à 18h tous les jours (billet d'entrée à 20PLN pour le tarif normal), tandis qu'il est aussi possible de visiter d'autres parties du Palais avec un guide (retrouvez toutes les informations sur le site du Palais de la Culture : http://www.pkin.pl/en/zwiedzanie-pkin/).

Remerciements à Varsovie Accueil et notre guide !

© Photos : Hélène Sancey-Dodivers, commons Wikipedia

Hélène Sancey-Dodivers (www.lepetitjournal.com/varsovie) ? Mercredi 6 avril 2016

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet