Dimanche 20 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FESTIVAL DE LA FRANCOPHONIE – Septième édition du festival en Pologne

Par Julien Apaloo | Publié le 28/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 01/03/2019 à 15:23
50599209_2185193038409386_7399075319145037824_n

Le Festival de la Francophonie propose, depuis 2012, un riche programme d’événements sur toute la Pologne. Du 1er au 31 mars la langue française est célébrée dans tous le pays autour des cultures francophones des cinq continents. Lepetitjournal.com/Varsovie vous présente le programme de l’édition 2019.

Le festival verra différentes villes de Pologne (notamment Varsovie, Wrocław, Gdańsk, Łódź ou Cracovie) accueillir des événements et initiatives artistiques visant à montrer l’extraordinaire richesse culturelle de la Francophonie. Des concerts de différents genres musicaux, des films aux origines variées, des rencontres littéraires et des rendez-vous gastronomiques ont été présenté lors de la conférence de presse à l’Ambassade du Canada.

 

Une fête de la langue française

Mme. Leslie Scanlon, qui a tenu a rappelé à quel point les valeurs de la Francophonie était chère au gouvernement canadien, a exprimé son souhait de continuer à « travailler de concert avec des alliés importants pour la promotion de la diversité linguistique et culturelle ainsi que de valeurs de tolérance et de respect envers les autres ». L’ambassadrice du Canada en Pologne et présidente du GADIF (Groupe des Ambassadeurs, Délégations et Institutions francophones), succédant à l’Ambassadeur du Maroc M. Younis Tijani, a par ailleurs souligné l’importance croissante du français à l’international : « le français est une langue officielle dans 29 pays et 3 gouvernement. En 2018 sur 106 pays et territoires 300 millions de personnes étaient capables de s’exprimer en français ». Les différents chiffres portent ainsi à croire qu’il y aura 700 millions de locuteurs francophones d’ici 2050.

M. Pierre Levy, ambassadeur de la France en Pologne, a également annoncé que cette année inaugurera la première édition du concours en français intitulé « Mon doctorat en 180 secondes. Un prix qui témoignera de la maîtrise du français quelle que soit la matière concernée ». Une entreprise nouvelle au cœur d’un festival qui pour l’Ambassadeur « revêt un caractère particulier ici en Pologne, un pays observateur de l’Organisation Internationale de la Francophonie depuis 1997 et qui compte plus d’un million de locuteurs de français. »

Le festival est organisé en collaboration avec les ambassades de Belgique, du Canada, de la République Démocratique du Congo, de France, du Grand-Duché du Luxembourg, du Liban, du Maroc, de Roumanie, d'Argentine, de Suisse, du Sénégal, ainsi qu’avec la Délégation Générale Wallonie-Bruxelles et deux instituts culturels : l’Institut Français de Pologne et l’Institut Culturel Roumain. Retrouvez le programme complet ci-dessous.

Retrouvez le toutes les informations sur le Facebook de la Francophonie et le programme complet en cliquant sur ce lien.

Retrouvez ci-dessous le programme cinématographique du festival qui proposera des séances chaque jeudi à 18h et 20h. Les entrées sont gratuites (dans la limite de deux entrées par personne) et sont à retirer à la caisse du cinéma. 

Les films seront en version originale sous-titrée en polonais (et pour certains films en français).

Programme :

Jeudi 7 mars

18:00 La passion d’Augustine, Canada

Simone Beaulieu, devenue Mère Augustine, dirige un couvent au Québec. Passionnée, résiliente, Mère Augustine consacre son énergie et son talent de musicienne à ses élèves. L'école est un haut lieu musical qui rafle tous les grands prix de piano de la région. Il y résonne un flot de gammes, d'arpèges, de valses de Chopin et d'Inventions de Bach. Mais lorsque le gouvernement instaure un système d'éducation publique dans les années 60, l'avenir de Mère Augustine et de ses Sœurs est menacé.

La passion d’Augustine de Léa Pool, Canada 2015, 103 min

En français sous-titré en polonais

 

20:00 Le retour de Superjhemp, Luxembourg

Afin de sauver le « petit » Luxembourg d'une catastrophe cosmique, un fonctionnaire d’une cinquantaine d'années et en pleine crise existentielle doit récupérer ses super pouvoirs perdus et faire face à sa plus grande peur : sa famille !

Superjhemp est un héros de bande dessinée luxembourgeoise apparu au Luxembourg en 1988. Depuis sa sortie dans les salles de cinéma en automne 2018, le film « Superjhemp Retörns » est devenu le film le plus populaire de l’histoire du cinéma luxembourgeois.

Le retour de Superjhemp (Superjhemp Retörns) de Félix Koch, Luxembourg 2018, 100 min

En luxembourgeois sous-titré en français et en polonais

 

Jeudi 14 mars

18:00 Moka, Suisse

Munie de quelques affaires et d’une arme, Diane Kramer s’enfuit d’une clinique située sur les bords du Léman et part pour Evian. Elle n’a qu’une obsession: retrouver le conducteur de la Mercedes couleur moka qui a renversé son fils et bouleversé sa vie. Mais le chemin de la vérité est plus sinueux qu’il n’y paraît. Diane devra se confronter à une autre femme, attachante et mystérieuse.

Moka de Frédéric Mermoud, Suisse, France 2016, 92 min

En français sous-titré en polonais

 

20:00 Charleston, Roumanie

Alexandru pleure la mort de sa femme Ioana dans un accident de voiture. Un jour, un homme, Sebastian, se présente à lui pour lui faire la plus étrange des demandes : en tant qu’amant secret de Ioana, il est convaincu qu’Alexandru son mari est le seul être au monde capable de l’aider à surmonter le chagrin causé par sa disparition.

Charleston d’Andrei Cretulescu, Roumanie, France 2017, 119 min

En roumain sous-titré en français et en polonais

 

Jeudi 21 mars

18:00 Nos batailles, Wallonie-Bruxelles

Olivier se démène au sein de son entreprise pour combattre les injustices. Mais du jour au lendemain quand Laura, sa femme, quitte le domicile, il lui faut concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle. Face à ses nouvelles responsabilités, il bataille pour trouver un nouvel équilibre, car Laura ne revient pas.

Nos batailles de Guillaume Senez, Belgique, France 2018, 98 min

En français sous-titré en polonais

 

20:00 Les filles de la promenade, Uruguay

Avec « la Rambla » (promenade maritime) de Montevideo en toile de fond, trois femmes s’affrontent avec un peu d’agitation alors qu’elles cherchent le bonheur : une jeune femme célibataire qui a peur d’être seule, une femme mariée mais en conflit  de couple, et une vieille femme retraitée qui est restée toute seule. Elles apprendront les unes des autres qu’il est possible de sortir de l’état dans lequel elles se trouvent.

Les filles de la promenade (Ramblas) de Daniela Speranza, Uruguay 2011, 93 min

En espagnol sous-titré en français et en polonais

 

Jeudi 28 mars

18:00 Andalousie, mon amour, Maroc

Said et Amine, deux jeunes étudiants de Casablanca, rêvent d’Europe. Ils se retrouvent dans un petit village au nord du Maroc. Avec l’aide de l’instituteur, ils prennent une barque pour rejoindre la cote européenne. Mais ils font naufrage. La mer rejette Amine sur la cote du village tandis que Said échoue sur une plage espagnole. Mais l’Andalousie semble étrange à Said. Amine, dans le petit village, observe d’étranges phénomènes.

Andalousie, mon amour de Mohamed Nadif, Maroc 2011, 86 min

En arabe sous-titré en français et en polonais

 

20:00 Le sens de la fête, France

Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.

Le sens de la fête d’Éric Toledano, Olivier Nakache, France 2016, 117 min

En français sous-titré en polonais

Julien Apaloo

Le Petit Journal Varsovie offre l'alliage entre mes deux objectifs de mon année de césure : une expérience en journalisme avec un séjour à l'étranger !
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Michel ven 01/03/2019 - 15:11

Mon doctorat en 180 secondes. Un prix qui témoignera de la maîtrise du français quelque soit la matière concernée » Il me semble qu'il faudrait écrire : """"" quelle que soit la matière concernée"""" Mais peut être que je me trompe. Bonne journée

Répondre
Commentaire avatar

Michel ven 01/03/2019 - 15:09

Un prix qui témoignera de la maîtrise du français quelque soit la matière concernée..... A mon avis : Quelle que soit ,,,,,,,, Qu'en disent les profs de français ?

Répondre