Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les barbiers de Séville (Sevilla 0 – 1 Valencia CF)

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 31/03/2019 à 19:04 | Mis à jour le 31/03/2019 à 23:42
Photo : © www.valenciacf.com
Penalty. Parejo. Points

Malgré les blessures, le Valencia CF ramène 3 points du Sanchez Pizjuan. Pas vraiment avec la manière, en jouant avec la montre et le rythme cardiaque de ses supporters.

Tactiquement, c’est une partie d’échec qui s’est jouée entre Marcelino et Caparrós. Les Sévillans ont maîtrisé le cuir sur l’ensemble de la rencontre mais le Valencia CF a été redoutable en contre. Surtout, c’est l’absence d’un attaquant décent qui a fait défaut aux Blanquirojos.

Pour le Valencia CF, il y avait toujours le un geste de trop. Celui qui met dans les conditions parfaites pour tirer, alors que souvent, et notamment face à un portier peu friand de ce type d’actions et peu expérimenté, les frappes de loin auraient probablement fait mouche. Gameiro s’y est prêté mais le ballon s’est fracassé sur la transversale de Javier Diaz.

La lumière est venue d’un penalty transformé par Parejo juste avant la pause. La tir sur la transversale de Gameiro aura réveillé les locaux qui ont pris le but de Neto d’assaut. Kondogbia a joué son rôle de sentinelle jusqu’au bout, permettant le repli défensif de ses coéquipiers pour stopper le danger.

Avec cette précieuse victoire, le Valencia CF n’est plus qu’à 3 points de la 4e place. Mercredi, il faudra confirmer face au Real de Zidane, qui a eu toutes les peines du monde à s’imposer face à la lanterne rouge Huesca. Allez Marcelino, c’est le moment de gagner face à un grand de la Liga !

22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

Barcelone Appercu
FINANCE

Contrat assurance-vie français, résidence fiscale espagnole: attention

Le contrat d’assurance-vie est un des principaux véhicules d’épargne des Français. Une fois passés les Pyrénées, ces contrats de droit français restent souvent en l’état, cela peut poser problème.