TEST: 2297

Une victoire pour la confiance (Valencia CF 3 – 1 Young Boys)

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 07/11/2018 à 23:00 | Mis à jour le 08/11/2018 à 09:33
Photo : © www.valenciacf.com
mina exulte après le premier but

Enfin ! Mestalla connait sa première victoire de la saison. Face à une faible équipe des Young Boys de Berne, les joueurs de Marcelino se seront faits quelques frayeurs, notamment en première période.

 

Une équipe qui joue par à-coups

Dès les premières minutes les Valenciens ont pris possession du ballon. Le jeu développé montrait une envie de vouloir bien faire. Peut-être trop même.

Guedes poursuivit par hoarau
Guédes poursuivit par Hoarau

Rodrigo s’est souvent précipité à corps perdu vers l’attaque et a fait preuve de trop d’engagements dans le jeu. En voulant absolument mener les phases offensives, il en a souvent oublié ses coéquipiers, notamment Guédes, abandonné sur son côté gauche.

Mina se balançait d’un côté à l’autre du terrain en essayant de faire bouger la défense suisse. Des courses à répétitions qui ont donné le tournis aux centraux Helvètes et qui ont permis, lorsque les blanquinegros se décidaient à accélérer la cadence, de s’enfoncer facilement dans l’arrière garde des Young Boys.

 

De petits suisses

Fébriles et sans doute intimidés par un stade Mestalla qui a tardé à se remplir, la faute à un horaire incongru pour les habitants, les Young Boys de Berne se sont montrés bien maladroits. Misant tout sur les contres ou sur de longs centres, les attaquants suisses n’ont eu que peu de ballons à se mettre sous la dent.

Kondogbia a organisé le jeu
Kondogbia a organisé le jeu

Les rares occasions ont pourtant montré une fébrilité défensive chez les ches symptomatique d’une équipe qui se cherche encore. Sur leur seule phase offensive de la première mi-temps, Assale faisait trembler les filets de Neto.

Souvent en retard, les Suisses ont multiplié les fautes tactiques, trop peu sanctionnées d’un carton par l’arbitre du soir, Istvan Kovacs. Le Roumain est passé à côté de sa rencontre et n’a clairement pas favorisé les locaux.

 

Mina décisif, Soler essentiel

Mestalla a bien vécu sa première victoire de la saison. Tactiquement, Marcelino n’a pas bougé son 4-4-2 et plaçait au milieu de l’échiquier la paire Kondogbia-Coquelin. Les deux français ont bien organisé le jeu, mais ont eu du mal à peser sur les attaques. Un détail sans importance au vu du résultat final.

De retour dans l’effectif, Santi Mina aura contribué à remettre le réalisme au goût du jour côté Che. Sorti sous les ovations du stade, le galicien aura fait office de pompier de service pour Marcelino. Déjà essentiel lors de la Remuntada la semaine dernière en Copa del Rey, il aura remis l’équipe sur une dynamique positive en inscrivant son 2e but juste après l’égalisation Suisse.

Carlos Soler homme du match face aux Young Boys
Carlos Soler homme du match face aux Young Boys

Son premier but a été servi sur un plateau par Carlos Soler, l’homme du match à n’en pas douter. Après une très belle feinte de corps de Rodrigo qui le servait parfaitement, le jeune espoir piquait son ballon qui terminait sa course sur le poteau. Santi Mina n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond des cages. Passeur décisif sur le 2e but, Carlos Soler y est allé de son but, après une course solitaire conclue par une frappe croisée limpide.

Cette victoire permettra sans doute aux joueurs de se relâcher. Tendus sur le terrain après l’égalisation Suisse, le facteur psychologique pèse de plus en plus dans le vestiaire Che. « C’est formidable de voir enfin des sourires sur le visage des joueurs ». Avec cette phrase a priori innocente lâchée en conférence de presse, Marcelino fait aussi une confession : tout ne tient qu’à un fil dans les rangs valenciens.

22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale