Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPAT - Ma tribu en vadrouille : famille nomade

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 28/09/2017 à 00:00 | Mis à jour le 28/09/2017 à 09:49
MA TRIBU NOMADE

Nous avons rencontré Valérie Sakly, qui a pris récemment en famille, la décision de quitter la France pour faire le tour du monde. Escale en Tunisie … 

Valérie était aide-institutrice dans une ville de province, quand elle fut obligée au repos suite à un souci de santé. Elle décide alors de se former aux nouveaux métiers du web. Elle prend ensuite une disponibilité, et devient rédacteur web et community manager.

Avec son mari, elle découvre les familles nomades qui travaillent via internet pour pouvoir visiter différents pays et assurer leurs revenus.

Lepetitjournal.com/Tunisie : Quand avez-vous pris la décision de changer de vie ?
Valérie Sakly : Après 6 mois de réflexion et de nombreuses discussions familiales, nous avons décidé de vendre maison et voiture, et de commencer notre nouvelle vie de nomade. 

Vous aviez déjà une bonne expérience des voyages à l’étranger ?
Depuis mon enfance, j’ai été habituée aux voyages. J’ai beaucoup voyagé avec mes parents et j’ai également été jeune fille au pair.
En couple et en famille, nous avons visité de nombreux pays, principalement avec le système d'échange de maison. Nous avons en quelque sorte « attrapé le virus » des voyages !

LA TRIBU

Comment avez-vous choisi vos premières destinations en mode nomade ?
Nous avons privilégié les pays proches de la France pour limiter les dépenses et les difficultés, et permettre aux enfants de passer leur diplômes. L’Italie d’abord, et actuellement la Tunisie, pays d’origine de mon mari.

Quelles sont les plus grosses dépenses pour ce style de vie ?
Les plus grosses dépenses sont les parcours en avion, mais nous envisageons de privilégier des transports plus écologiques pour nos prochains périples.

Quelle type de scolarité ont vos enfants ?
Les plus grandes ont l'école virtuelle via internet, avec une vraie maîtresse et des camarades de classe en ligne, ce qui leur permet de ne pas être totalement coupées du mode scolaire classique.

LA TRIBU NOMADE

Votre mari a dû également se reconvertir professionnellement ?
Oui, il était maçon. Désormais il travaille à la création d'une boutique en ligne où seront vendues des pièces artisanales des différents pays visités. Je le seconde avec la création d’un blog et nous visitons ensemble les ateliers des artisans.

A quoi ressemble la vie quotidienne d’une famille nomade ?
Elle est similaire à une vie de non nomades : école et travail la journée. Quelques soirées et le week-end sont consacrés aux visites culturelles.
Nous rencontrons également des familles nomades au cours de nos déplacements.

Quels sont vos projets en cours ?
Nous améliorons notre blog en y ajoutant une rubrique consacrée aux écoles de par le monde. 
Nos enfants passeront une matinée dans chaque école visitée, pour pouvoir comparer les différents systèmes scolaires et partager ces expériences.

Avez-vous fixé une durée pour votre expérience nomade ?
Nous n’avons fixé aucune limite, car nous prévoyons de faire le tour du monde. 
Notre but est de découvrir les pays de différents continents, en vivant au maximum selon leur rythme et particularités respectives : la gastronomie, les transports en commun, les coutumes ...

Quel a été le moteur principal de votre changement de vie ?
Sortir de la routine et découvrir de nouvelles cultures.

LIENS UTILES :

Page Facebook

Blog 


Propos recueillis par Isabelle Enault  (www.lepetitjournal.com/tunis) jeudi 28 septembre 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Tunis ?

TOURISME

ESCAPADES - TATAOUINE, à la porte du désert

Si l'expression "aller à Tataouine" donne l'impression d'un trajet interminable depuis l'Europe, rien de plus facile que de passer un week-end dans cette région lorsqu'on habite le grand Tunis