TEST: 2295

98e anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 14/11/2016 à 23:00 | Mis à jour le 07/11/2018 à 20:30
armistice

À l'occasion du quatre-vingt-dix huitième anniversaire de l'Armistice de 1918 marquant la fin de la Première Guerre mondiale, l'ambassade de France a organisé une cérémonie à la mémoire des combattants de toutes les guerres, tombés au champ d'honneur

Présidée par M. Laurent Viguié, chargé d'affaires, en l'absence de l'ambassadeur de France, accompagné du colonel Guillaume de Marisy, attaché de défense, la commémoration s'est déroulée au cimetière militaire français de Gammarth, comme chaque année.

Une centaine d'anciens combattants tunisiens avec leur famille, les ambassadeurs des pays alliés et amis, des élèves des Lycées Pierre Mendès France, Gustave Flaubert, Louis Pasteur, des membres de la communauté française, un détachement de l'armée tunisienne, ont rehaussé, par leur présence, cette manifestation parfaitement organisée par le Service de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de Tunis .

Cette cérémonie commémore l'Armistice de 1918 qui marque la fin des combats de la 1ère guerre mondiale (1914-1918), la victoire des alliés et la défaite totale de l'Allemagne, sans pour autant que ce soit une capitulation.

Histoire

Cette guerre a fait plus de 18 millions de morts, des millions d'invalides ou de mutilés. 

A la suite de cet Armistice, le Traité de Versailles est signé le 28 juin 1919.

Ce Traité annonce la création d'une Société des Nations. Son objectif : le désarmement, la résolution des conflits par la négociation et l'amélioration globale de la qualité de vie. 

Le principal promoteur de la Société des Nations fut le Président US Woodrow Wilson, mais le Sénat Américain vota contre, et les USA n'en feront jamais partie. 

Il détermina aussi les sanctions prises à l'encontre de l'Allemagne ainsi privée de ses colonies, d'une partie de ses droits militaires, amputée de certains territoires et astreintes à de lourdes réparations économiques (inférieures par rapport à la richesse nationale de ce que la France avait dû payer aux alliés en 1815).

(1)   La loi du 28 février 2012, publiée au JO le 29 février 2012  fixe au 11 novembre la commémoration de tous les morts pour la France.

 

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis) mardi 15 novembre 2016

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Tunis !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale