Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2295

UE - Première visite officielle du Haut représentant pour les Affaires étrangères

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 13/09/2021 à 01:00 | Mis à jour le 13/09/2021 à 10:26
Joseph Borell, Vice-président de la Commission Européenne

Le Haut représentant pour les Affaires Étrangères et la Politique de Sécurité/Vice-président de la Commission Européenne, Josep Borrell, a effectué sa première visite officielle en Tunisie les 9 et 10 septembre 2021.

 

Il a rencontré les instances indépendantes (établies par la Constitution de 2014) ainsi que des représentants de la société civile tunisienne et des acteurs politiques.

Il s'est réuni ensuite avec la chef de Cabinet du Président de la République, Mme Nadia Akacha, ainsi qu’avec la chargée de la gestion du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Appui à l’Investissement, Mme Sihem Boughdiri.
Le 10 septembre, M. Borrell a été reçu par le Président de la République, Kaïs Saïed, qui a précisé " la visite traduit la volonté partagée de consacrer les valeurs de dialogue et de concertation sur les questions d’intérêts communs.  La Tunisie est fermement décidée à consolider son partenariat stratégique avec l’espace européen, son attachement aux valeurs démocratiques et aux droits de l’homme partagé avec l’Union Européenne."

 

Processus démocratique

Kais Saied qui est revenu sur les décisions annoncées le 25 juillet 2021, à savoir la levée de l’immunité des députés, la suspension des activités du parlement et la révocation du chef du gouvernement, a précisé que la situation exigeait des mesures exceptionnelles dans le cadre de la Constitution pour rectifier le processus et sauver le pays, et a assuré qu’il n'y a aucune menace pour les libertés, ni de repli au niveau des acquis accomplis dans le pays avant d’ajouter que ces mesures seront suivies par d’autres décisions destinées à consolider le processus démocratique en Tunisie.

Joseph Borell a déclaré, à l’issue de l’entretien, avoir rappelé l’attachement de l’Union Européenne à l’ancrage démocratique de la Tunisie ainsi qu’au respect pour la souveraineté de la Tunisie.

” J’ai transmis au Président Kaïs Saïed les appréhensions européennes, appréhensions par rapport à la préservation de l’acquis démocratique en Tunisie, qui seul est à même de garantir la stabilité et la prospérité du pays. Le libre exercice du pouvoir législatif et la reprise de l’activité parlementaire font partis de cet acquis et ils doivent être respectés. Dans ce contexte, il est important de conduire le pays vers le rétablissement de la stabilité institutionnelle en préservant ces fondements démocratiques. Et ce, en restant à l’écoute des volontés et des aspirations du peuple tunisien, dans le cadre d’un dialogue ouvert et transparent, qui permettra de faire repartir la Tunisie sur le chemin de la consolidation démocratique. Ce sera finalement sur les actions et les mesures concrètes qui seront prises dans les prochaines semaines que nous déterminerons comment nous pouvons mieux soutenir et accompagner la démocratie, la stabilité et la prospérité de la Tunisi. 

Déclaration complète de Joseph Borell ICI

0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Tunis

PORTRAIT

Jacques Pérez, souvenirs d'avant l'oubli ....

Jacques Pérez nous a reçus chez lui, dans le quartier de la Hafsia, au cœur de la Médina. Il a évoqué sa vision de la photographie, une foule d'anecdotes et sa future exposition « Souvenirs d'avant l'

Sur le même sujet