Mardi 2 mars 2021

HISTOIRE - Moncef Bey honoré à Pau

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 19/10/2015 à 23:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 17:32

Le 17 octobre, une plaque commémorative rappelant l'exil de Moncef Bey à Pau, a été dévoilée par le maire François Bayrou, en présence de l'ambassadeur de Tunisie à Paris, Mohamed Ali Chihi

Moncef Bey, avant-dernier Bey du royaume de Tunis est mort à Pau après une longue maladie, dans la fameuse Villa Cadavale, boulevard des Pyrénées, actuel siège de la CAF. 

Le roi était monté sur le trône en ces temps troublés de juin 1942, et avait été destitué en 1943 par les autorités françaises. Durant son exil palois, il resta proche de la société civile et politique, ainsi que des mouvements indépendantistes, dont il reçut de nombreux représentants.

Le souverain qui ne régna que dix mois garde une forte popularité en Tunisie. 

François Bayrou a tenu à souligner l'indépendance d'esprit de ce souverain, et a rappelé son refus de signer le statut des juifs sous le régime de Vichy.

Lire ICI notre biographie de Moncef Bey

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis) mardi 20 octobre 2015

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

DOYEN ven 05/07/2019 - 18:09

Mon grand père Roland DOYEN,commandant en chef de l'armée d'Afrique et des bases d'aviation dont celle D'El Aouina à Bizerte au nord de Tunis, était très proche de Moncey BEY qui lui avait remis un titre honorifique de Légion d'Honneur.

Répondre

Vivre à Tunis

GASTRONOMIE

GASTRONOMIE - La tbikha

La tbikha est un plat original et revigorant, excellent pour l'hiver et idéal pour les végétariens. Sa réalisation est simple, mais il convient de commencer la préparation la veille afin de faire trem

Expat Mag

Voyage aux Caraïbes : 5 incontournables à découvrir à Saint-Martin

Située dans les Antilles, entre Porto Rico et la Guadeloupe, l’île de Saint-Martin s’étend sur moins de 90 km2, avec une partie française au nord, et une partie néerlandaise au sud.

Sur le même sujet