Jeudi 26 novembre 2020

COVID-19 - Amendes et restrictions pour freiner la contagion

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 12/10/2020 à 00:00 | Mis à jour le 12/10/2020 à 10:35
Photo : Ashkan Forouzani
Amendes restrictions covid-19

Le chef du gouvernement Hichem Mechichi a déclaré le 10 octobre, qu'une amende de 60 DT pour absence de masque de protection dans les lieux publics, a été instaurée et sera appliquée.

En raison de la hausse inquiétante des cas positifs au coronavirus covid-19, et des places de plus en plus restreintes dans les hôpitaux et cliniques, les mesures restrictives avaient été renforcées, à partir du 5 octobre, avec la mise en place d'une double séance unique pour l'administration, l'instauration de couvre-feu dans différents gouvernorats, l’interdiction de tout rassemblement, manifestations culturelles, commerciales, publiques ou privées pendant deux semaines et l’obligation de porter le masque.

« La situation épidémiologique nécessite une fermeté », a rappelé Hichem Mechichi, appelant au strict respect des protocoles sanitaires dans tous les domaines.

Evolution de la pandémie

Au 11 octobre, le nombre total de cas déclarés est de 31259, dont 5032 rétablis, 25771 cas actifs, comprenant 634 hospitalisés, dont 132 en réanimation et 63 sous respiration artificielle. Le nombre de décès à ce jour est de : 456.

Suivre les informations et chiffres internationaux en détail ICI.

Enquête sur les tarifs pratiqués pour le test RT-PCR

Le Chef du gouvernement a ordonné l’ouverture d’une enquête contre les laboratoires ayant augmenté le prix des tests RT-PCR.

Des équipes ont effectué de nombreuses visites d’inspection et les mesures juridiques nécessaires ont été prises contre les contrevenants.

En effet, certains laboratoires privés ont décidé de doubler le prix du test RT-PCR, soit un tarif de 400 dinars.

En réaction, l’Organisation de défense du consommateur (ODC) a dénoncé, dans un communiqué du 7 octobre 2020 « l’opportunisme de certaines parties qui auraient du appuyer les efforts de l’Etat dans sa lutte contre la pandémie et aider les citoyens à surmonter la réalité terrifiante dans laquelle ils vivent ».

Mesures préventives et restrictives renforcées à compter du 5 octobre :

- Masque obligatoire dans les transports publics et privés, ainsi que dans tous les espaces ouverts ou fermés
- Interdiction stricte de la Chicha
- Concernant les cafés, salons de thé et restaurants : vente d'aliments et de boissons destinés à la consommation en dehors du magasin, tout en interdisant la consommation sur place.
- Sont interdites toutes manifestations et rassemblements, qu'ils soient de nature culturelle, sportive, politique, scientifique ou commerciale (conférences, forums, expositions) et célébrations (publiques et privées) dans tous les espaces.
- La prière du vendredi est suspendue

Les établissements qui ne respecteraient pas les protocoles sanitaires seront fermés.

Par ailleurs, les horaires actuels des cours dans les établissements scolaires sont maintenus, exceptés dans les régions les plus à risque.

Nouveaux horaires administratifs

Cette "double séance unique" a été décrétée par le ministère de la Fonction publique, en date du 3 octobre 2020, afin de minimiser les risques de contamination aux heures de pointes, particulièrement dans les transports en commun. Les nouveaux horaires administratifs débuteront mardi 6 octobre 2020 et jusqu’au 31 octobre 2020.

Les agents assureront des séances uniques de 5h en alternance du lundi au vendredi réparties comme suit :

Première séance :
De 8h30 à 13h30

Deuxième séance :
De 12h30 à 17h30

Le ministère précise que ces horaires ne s’appliquent pas aux forces de sécurité, aux militaires, aux agents de la Douane, des établissements de la santé et éducatifs.


Aménagements annoncés par le Ministère de la Santé :

- 1200 lits oxygénés dans le public
- 700 lits oxygénés dans le privé
- 220 lits réa dans le public
- 220 lits réa dans le privé
- 4 centres Covid actuellement et 8 autres dans d’autres régions en fonction de la propagation du virus. Le nombre va augmenter :

Le nouvel hôpital universitaire de Sfax sera dédié au traitement des malades atteints de la COVID-19 avec une capacité d’accueil de 250 lits équipés d’oxygène et 20 lits de réanimation.

Un hôpital de campagne spécialisé dans le traitement des malades atteints de la COVID-19 sera également installé dans la délégation de Menzel Nour à Monastir, outre deux autres hôpitaux de campagne dans les gouvernorats de Ben Arous et de Tataouine et ce, à l’instar de l’hôpital de campagne installé à la Cité sportive d’El Menzah qui compte 80 lits équipés de respirateurs et de 6 lits de réanimation, selon le ministre.

- 19 laboratoires publics et 33 privés actuellement, le nombre va augmenter : en novembre prochain, de nouveaux laboratoires seront installés à Sidi Bouzid, Kébili, Jendouba, Tozeur et au Kef.

La Covid 19 sera considérée comme une maladie professionnelle pour tous les acteurs du secteur public et privé de la santé. Le ministère des Affaires sociales modifiera la loi relative à la liste des maladies professionnelles.

La clinique Taoufik a mis en place un "drive test" permettant d'avoir un test PCR sans sortir de sa voiture, ceci afin de limiter les risques de contagion.

Communiqué de l'Institut Français de Tunisie

Compte tenu de la série de décisions prises par le gouvernement tunisien pour prévenir la propagation du virus Covid 19, l'Institut Français de Tunis vous informe :

- Suspension temporaire des activités culturelles dans les instituts français à Tunis, Sousse et Sfax.
- Report à une date ultérieure des réunions, conférences, offres, ateliers, expositions de cinéma et programmes de réalité virtuelle.
- Préservation des cours de français (y compris l'inscription) et accueil des étudiants dans l'espace Campus France.
- Ouverture de la librairie de l'Institut uniquement pour prêter et réécrire des livres.

Activités sportives partiellement suspendues

Le Centre national de médecine du sport a de son côté organisé des séances de sensibilisation et effectué 1708 tests rapides au profit des sportifs qui se sont révélés négatifs en juin 2020 avant la décision de reprendre les activités sportives. Il a également assuré le suivi du déconfinement progressif et contribué à l’élaboration du guide relatif aux fédérations sportives.

Le ministre a par ailleurs présenté le bilan des sportifs positifs au coronavirus dont le nombre s’est élevé à 127 cas sur 180 000 sportifs licenciés, rappelant la décision de suspendre toutes les finales et toutes les activités sportives jusqu’au 24 octobre 2020, exceptée la finale du volley-ball.

Rappel des conditions d'entrée en Tunisie (susceptibles de modifications, à vérifier régulièrement sur les sites officiels)

Depuis le 26 août, tous les voyageurs entrant en Tunisie, quelle que soit leur provenance ou nationalité, doivent présenter un test PCR négatif au COVID-19, réalisé moins de 72h avant le premier embarquement et ne pas dépasser les 120 h à l’arrivée sur le territoire tunisien.
Sont exemptés de cet impératif de test les enfants de moins de 12 ans.

Les pays étaient classés en quatre groupes : vert, orange, rouge et pays dits « de voisinage ». La France, jusqu’au 27 septembre, était intégrée dans la liste « orange ». A partir du 28 septembre, la France est intégrée à la catégorie des pays « de voisinage » et les voyageurs venant de France restent soumis à :

🔹 la présentation d’un test PCR négatif, réalisé dans les 72 h avant l’embarquement ;
🔹 la présentation une fiche sanitaire ;
🔹 la présentation d’un engagement par écrit à effectuer un auto-isolement (en hôtel ou à domicile) pendant une durée de 14 jours.

Il est possible de faire un second test PCR entre 5 et 7 jours après la date d’arrivée sur le sol tunisien. Si le test est négatif, il sera possible de sortir de l’auto-isolement au septième jour.

Pour les touristes, les visites de musées, monuments et sites archéologiques seront autorisées à condition de respecter les mesures sanitaires propres à chaque site.

Les passagers des vols charters ou ceux qui ont souscrit un voyage organisé (« Inclusive Tour/Voyage à Forfait ») ne sont pas concernés par ces nouvelles mesures. Il est très fortement conseillé, avant le départ, de se rapprocher de sa compagnie aérienne ou son opérateur de voyage afin de connaître les mesures exactes appliquées.

Pour plus d'informations :

Conseils aux voyageurs sur France Diplomatie via ce lien (pour les voyageurs avec passeport français)

0 Commentaire (s)Réagir