AFD - La France soutient la Sonede et le secteur portuaire en Tunisie

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 16/06/2021 à 01:00 | Mis à jour le 16/06/2021 à 12:28
Logo de l'AFD

Amélioration de la performance du secteur portuaire

Deux accords ont été signés entre l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Office de la Marine Marchande et des Ports (OMMP) durant le dernier Haut Conseil de Coopération qui s’est tenu à Tunis le 3 juin 2021 entre la France et la Tunisie, contribuant à l’amélioration de la performance du secteur portuaire et de la mise en conformité de ses aspects sécuritaires et environnementaux.
En complément d’un prêt de 41 millions d’euros pour renouveler sa flotte de remorqueurs, l’AFD soutiendra l’OMMP dans la maitrise de ses impacts environnementaux et sociaux ainsi que dans l’amélioration de sa gestion financière à travers, respectivement, deux subventions de 300 000 euros et 100 000 euros. Ce financement global de 41.4 million d’euros couvrira le remplacement de six remorqueurs vétustes afin d’améliorer la sécurité et la qualité des services de remorquage de l’OMMP, en conformité avec les normes internationales. Une assistance technique de l’OMMP est également prévue pour la structuration d’un système de management environnemental et social et la préparation de la certification ISO 14001 à moyen terme. Un appui est par ailleurs inclus dans cet accord global pour la création d'un modèle financier pour le compte de l’OMMP, en vue de planifier ses besoins d'investissements, ainsi que les options de financements associés.
Le Président Directeur Général de l’OMMP M. Mahmoud BOUZIRI a précisé que « ce projet s’inscrit pleinement dans les priorités du gouvernement tunisien. Le développement de l’économie tunisienne est étroitement lié au développement de l’activité portuaire ». Pour sa part, l’ambassadeur de France en Tunisie M. André PARANT a mentionné que « avec cette convention, nous soutenons le programme d’investissements de l’OMMP qui permettra une amélioration de l’efficacité et de la sécurité des activités portuaires et la réduction de ses impacts en termes sociaux et environnementaux. » Le directeur du bureau de l’Agence Française de Développement à Tunis M. Yazid SAFIR a souligné sa « satisfaction d’ouvrir une nouvelle relation partenariale avec l’OMMP, un acteur jouant un rôle essentiel dans l’économie tunisienne. Son programme d’investissement est crucial pour le développement durable du secteur portuaire. L’appui fourni par l’AFD vise à contribuer à cette action en favorisant une démarche « ports verts ».


 Amélioration de la performance des usines de dessalement de la Sonede

L’Agence Française de Développement (AFD) a signé le 3 juin 2021, à l’occasion du Haut Conseil de Coopération entre la France et la Tunisie, un accord tripartite avec la Société Nationale d'Exploitation et de Distribution des eaux (SONEDE) et l’entreprise Aquassay pour le financement d’un projet innovant qui vise l’amélioration de la performance de deux usines de dessalement à Djerba. 
Le stress hydrique intense et le changement climatique menacent d’impacter fortement le développement de la Tunisie. La SONEDE a donc initié un programme national de renforcement des ressources en eau et de sécurisation de l’alimentation en eau potable, en ayant recours à des ressources non conventionnelles telles que le dessalement des eaux saumâtres et maintenant d’eau de mer pour couvrir les besoins en eau potable de la population.
Durant l’année 2018, la SONEDE a inauguré à Djerba sa première usine de dessalement d’eau de mer par osmose inverse. Cette solution technologique est cependant fortement consommatrice d’énergie - l’électricité représente 40% du cout opérationnel de la production de l’eau - et a un impact important sur l’environnement par le rejet de saumures en mer. Au niveau mondial, 142 millions de m3 de saumure chargée en sel et en produits chimiques sont rejetés quotidiennement en mer, impactant ainsi négativement l’environnement.
« L’amélioration de la performance de ces installations est un enjeu stratégique pour la SONEDE » a déclaré M. Mosbah HELALI, PDG de la SONEDE. « L’objectif de ce projet est d’améliorer les performances de deux usines de dessalement utilisant la technologie d’osmose inverse, afin d’en réduire les consommations d’énergie et de produits chimiques, tout en augmentant la durée de vie des équipements et en réduisant les rejets en mer des eaux de nettoyage des filtres et membranes » a-t-il précisé. 
L’entreprise Aquassay, spécialiste de l'efficacité hydrique et partenaire technique de ce projet, appliquera ses solutions innovantes d’analyse de données, permettant d’atteindre cet objectif, tout en les adaptant aux contraintes du terrain. 

« Grâce à la subvention de 202 000 € apportée par l’Agence Française de Développement, nous espérons que nous pourrons optimiser les solutions technologiques proposées en vue de les déployer par la suite aux nombreuses installations de dessalement par osmose inverse, existantes ou à venir, afin d’améliorer leurs performances » a indiqué M. Jean-Emmanuel GILBERT, Directeur Développement de l’entreprise Aquassay. 
 

0 Commentaire (s) Réagir