Mardi 10 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FESTIVAL - Chouftouhonna, 3e édition

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 06/09/2017 à 22:00 | Mis à jour le 07/09/2017 à 14:48

La troisième édition de Chouftouhonna, Festival International d'Art Féministe de Tunis se tient du 7 au 10 septembre 2017 au théâtre national tunisien. Premier festival féministe en Tunisie et dans la région, Chouftouhonna o?re un panorama d'?uvres artistiques créés par des femmes

Cette année, 250 oeuvres artistiques venues de 51 pays feront découvrir au public leurs visions du monde à travers l'art dans une ambiance festive, avec plus de 100 artistes internationales qui se déplaceront.
Réparties sur six catégories di?érentes : Cinéma, arts plastiques, arts graphiques, photographie, arts scéniques et musique. Les participantes seront en compétition

Des prix seront décernés par un jury composé de Jalila Baccar, Sondes Belhssan, Malek Sebai, Anissa Daoued, Olfa Achour, Sahar Mandour, Sophia Baraket,Deena Abdelwahed, Nawel Ben Krayem, Rania Werda et Hela Lamine. Un dernier prix sera décerné par le public et sera transversal à toutes les catégories.

Le coup d'envoi de Chouftouhonna sera donné par le groupe palestino-allemand « Jamila and the other heroes » . Fortement in?uencée par l'expérience de son père palestinien réfugié en Allemagne, Jamila Al-Yousef milite pour les droits humains à travers sa musique. Son style de composition s'inspire des genres tels que le funk, le rock et le folklore arabe. En 2016, ?The Other Heroes? a rejoint la vision de Jamila sur l'activisme culturel. Cette formation a attiré des fans de l'Allemagne, de l'Europe et du moyen Orient.

Un programme éclectique

Durant les quatre jours de Chouftouhonna, le public pourra pro?ter d'un programme varié avec 11 performances musicales , 50 ?lms, 7 performances théâtrales, 3 spectacles de danse, 6 lectures et slam, une exposition permanente de 183 ?uvres photographiques, d'arts graphiques, de peintures, sculptures et autres installations.
A?n de stimuler le dialogue et l'échange dans le contexte actuel de créations, Chouftouhonna organise trois échanges sur les thèmes ?Corps genrés et représentations multiples? , ?Corps genrés, violences et résistances à travers les expressions artistiques? et ?L'artiste prend la parole?. Seront également organisés cinq ateliers sur la composition électronique du son, l'illustration, le fanzine, le voguing, et le football féminin. En parallèle du festival, le public pourra découvrir les créations d'artisanes venues de Palestine et de toute la Tunisie .

Chouftouhonna, le Festival International d'Art Féministe de Tunis, a pour origine un collectif de femmes qui se sont questionnées sur les conditions d'accès à l'art et à la culture pour elles et leurs s?urs dans le contexte actuel de la Tunisie. De cette ré?exion est née l'idée de fournir aux femmes tunisiennes, mais aussi d'ailleurs, un espace où partager leurs créations et ainsi avoir une voix qui puisse désormais être audible.
En e?et que ce soit dans le chemin vers la production ou bien celui vers la consommation d'?uvres quelles qu'elles soient, celui-ci est semé d'obstacles. Ces obstacles adoptent di?érents visages, selon les cas: racisme, religion, patriarcat, élitisme, tradition, éducation, classicisme... Et de ceux-ci découlent discriminations et violences auxquelles nous devons faire face chaque jour.
Ces visages, nous avons décidé de les a?ronter. Le meilleur moyen de lutter contre la peur est la culture. Pour atteindre cette connaissance, et à travers elle la con?ance en nous-mêmes que nous méritons, art et culture sont des chemins privilégiés qui ont longtemps été refusés aux femmes. Et qui encore aujourd'hui ne sont que trop balisés et limités par la domination du patriarcat. Les séquelles s'en ressentent et guident encore l'autocensure de nos corps et de nos actions.
Chouftouhonna est une initiative artistique bien sûr! Mais aussi et avant tout, activiste.
L'activisme est un engagement politique qui privilégie l'action directe. Et c'est bien de cela dont il est question : agir directement a?n de prendre par nous même les droits qui nous ont été retirés de facto. Et dans une période telle que celle que nous traversons, avec tous les bouleversements que cela implique et toutes les « révolutions » auxquelles nous avons assisté et participé, il est devenu inimaginable que les femmes, qui constituent, aujourd'hui, une majorité in?uente et active n'aient que des espaces minimes d'expressions. Nous sommes dans une ère de remise en question, il est donc temps de poser nous mêmes ces questions.

LES ATELIERS

Illustration

Cet atelier sera animé par Maeril qui nous vient de France. Cette directrice artistique, illustratrice, mais aussi designer et vidéaste est une de ces artistes "digital creatives". Ses démarches récentes sont passées du féminisme qu'elle pensait généraliste au féminisme intersectionnel où elle se retrouve plus ; elle s'est donc penchée sur des sujets tels que l'antiracisme . Elle sera parmi nous pour o?rir un contenu qui alliera art et engagement le 09 septembre de 10h30 à 14h30

Fanzine

Média alternatif par essence, le fanzine ne cesse de s'imposer grâce à son indépendance et ses axes généralement provocateurs et contestataires ainsi que la liberté qu'il o?re aux personnes qui veulent s'essayer à des expérimentations graphiques ou encore scénaristiques. Le fanzine est une publication indépendante de faible di?usion élaborée par des amateurs passionnés pour d'autres passionnés dans les domaines de la musique, la science-?ction, la bande dessinée, le cinéma. Nous vous proposons un atelier animé par l'artiste ?nlandaise Henna Räsänen qui est basée à Berlin. Son travail se focalise sur la représentation de la vie punk, entre autres, à travers un humour vif, et par des commentaires sur la situation politique

Voguing

Mouvement culturel ayant inspiré plusieurs artistes, chanteurs, réalisateurs et chorégraphes, le voguing est apparu dans les années 70. Il est devenu encore plus connu dans les années 90 grâce à la chanson "Vogue" de Madonna. Aujourd'hui encore, ce style de danse urbaine ne cesse de plaire dans plusieurs pays dont la France et les Etats-Unis. Ari De B, danseuse-chorégraphe- performeuse qui a déjà collaboré avec Kiddy Smile, et dont le travail, l'art et le corps questionnent les enjeux de genre, de race et de classe, au c?ur des identités intersectionnelles, vient chez nous de France et o?re d'animer un atelier de voguing et ce le 7 septembre de 11h à 15 h et le 8 septembre de 10h30 à 14h30.

Football féminin
Parce que sans l'esthétique des manoeuvres, passes et buts, on n'apprécierait pas autant le football, nous vous invitons à vous inscrire à l'atelier de football féminin animé par Jamie Zulauf qui nous vient d'Allemagne. L'approche de cet atelier est intéressante dans la mesure où Jamie Zulauf, de par sa formation en psychiatrie basée sur les problèmes engendrés par la migration et le racisme, emploie le football tel un outil de "empowerment" pour les ?lles et les enfants. L'atelier aura lieu dans le parc Chill du théâtre le 07 et le 08 septembre de 10h30 à 14h30. .

Electronic makin'sound

Rehab Hazgui explore l'électronique expérimentale et biohacking à travers des installations de son électromécanique et des performances en utilisant des dispositifs audio qu'elle a fabriqué elle-même. Faisant partie des initiatives communautaires, elle considère la culture DoItYourself (le faire soi même) et la création digitale comme des outils pour l'action civile. Elle est la co-fondatrice d'EL FABRIKA, une plateforme d'art expérimentale, design alternatif, et d'activisme. L'atelier aura lieu le 10 septembre de 11h à 15h.

Les trois conférences :
vendredi 8 septembre à 11h00 Modération : Dr Anna Antonakis.
Nous mettrons en lumière la puissante construction des connaissances à travers les représentations en général et celles des femmes et des genres en particulier, qui ne peuvent jamais re?éter l'intégralité des réalités subjectives mais sont le résultat de sélections, réductions et modi?cations selon le contexte économique et politique dans lequel elles s'inscrivent.

?CORPS GENRÉS, VIOLENCES ET RÉSISTANCES À TRAVERS LES EXPRESSIONS ARTISTIQUES? :

Samedi 9 septembre à 11h00 Modération : Silvia Quattrini.

Cette conférence sera centrée sur les aspects réparateurs et d'empowerment de l'art.

?L'ARTISTE PREND LA PAROLE?
dimanche 10 septembre à 11 heures
Ce troisième échange est ouvert à toutes les artistes (sur le mode du ??shbowl?, où chacune est la bienvenue pour prendre part à la discussion). Nous proposons ici un espace collectif pour ré?échir à la place des artistes dans le champ plus large de la production culturelle et découvrir davantage les motivations, contraintes et inspirations des artistes du Festival.


SOUKOUHONNA
Depuis la deuxième édition, le festival Chouftouhonna s'est donné pour objectif de créer un espace où il n'y a pas de limites et de murs entre l'art et les métiers d'arts. Grâce au succès de cette approche l'année dernière, le festival a mis en place une fois encore ?Soukouhonna? (?leur marché? en arabe) pour les femmes artisanes a?n de vendre leurs créations dans des stands installés dans le Théâtre National Tunisien à Halfaouine du 7 au 10 septembre.

SÉANCES TATOUAGE
Pour cette édition, le festival Chouftouhonna propose une autre nouveauté d'expression artistique en direct. Des séances de tatouages seront réalisées par deux artistes tunisiennes, sur rendez-vous du 07 au 10 septembre au théâtre national tunisien.

Soirées "off"
Afin de faire découvrir d'autres aspects de Tunis et de varier les espaces, Chouftouhonna se déplace à Gammarth au Wax pour les deux soirées o? du festival. La première aura lieu le jeudi 07 septembre à 21h30. La deuxième soirée aura lieu le samedi 09 septembre à la même heure. Le public pourra plonger dans un univers musical international, grâce à une panoplie de Dj, venues d'Espagne, de France, de Tunisie et de Belgique. Et comme on adore penser à tout, une live-session de tatouage est prévue par les deux exceptionnelles tatoueuses Mariem Dharma Zeramdini et Manel Mahdouni!
*L'entrée est à 10 dt par soirée.

La Rédaction  (www.lepetitjournal.com/tunis) jeudi 7 septembre 2017

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tunis

TRADITIONS

TRADITIONS - Le mariage tunisien

Traditionnellement, le mariage tunisien dure 1 semaine pendant laquelle la mariée est le centre du monde. Par le passé, la mariée ne portait pas moins de 7 robes de cérémonie, aussi lourdes que

Expat Mag

SOCIÉTÉ

Jérôme Fourquet s'alarme de la déconstruction de la société

Jérôme Fourquet -directeur de département à l'IFOP- présente une analyse de la société française au premier anniversaire de la crise des gilets jaunes, dans son dernier livre "L'Archipel français".