Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2295

ENFANT DE TUNISIE - Elie Kakou

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 02/03/2012 à 00:00 | Mis à jour le 15/11/2012 à 10:36

Qui ne connaît pas Madame Sarfati, la grand-mère séfarade, le curé "old school" en soutane, le médium, le kakou marseillais et l'attachée de presse, maîtresse de Jean Pierre Foucault ? Ce sont les personnages les plus célèbres d'Elie Kakou, enfant de Nabeul, inoubliable humoriste et acteur

 

Elie Kakou - crédit photo : moncinema

Elie Kakou est né le 12 Janvier 1960 à Nabeul, cadet d'une famille de 7 enfants, et décédé le 10 juin 1999 à l'âge de 39 ans à Paris, d'un cancer du poumon.

Elie Kakou, madame Sarfati - crédit photo : pointvirgule

Il passera toute son enfance à Marseille et y fera ses premiers pas d'artiste en 1984, après des études de prothésiste dentaire, sur la petite scène du restaurant-cabaret La Payotte, puis au Club Med.  Il "monte" à la capitale et court les auditions. Il décroche rapidement sa première participation à la télévision. Madame Sarfati déboule sur le plateau de la première émission d'Arthur, l'émission impossible, puis dans la Classe, FR3 à l'époque, formidable tremplin pour les humoristes du moment.

Il rode son spectacle au Plateau 26, puis explose dans l'un des plus célèbres cafés-théâtres de la capitale, le Point Virgule, où il rencontre un succès phénoménal. Il enchaîne avec le théâtre Déjazet, puis c'est la consécration à l'Olympia, et au Casino de Paris avant d'être le premier artiste "comique" à s'installer au Zénith de Paris. La tournée de l'Olympia durera deux ans, dans toutes les villes de France, Suisse, Belgique, et au Québec. Une fabuleuse ascension qui finira au Cirque d'Hiver en février 1997. Puis pendant un an, Elie emmène son "Cirque" en tournée : panthère, chameau, et une troupe de danseurs habillés par Jean-Paul Gaultier. Elie Kakou s?en inspirera pour son célèbre personnage de Jean-Paul Goudier.

La force comique d'Elie Kakou réside dans le choix des costumes étudiées de manière à planter le décor en une seconde, les mimiques hilarantes, les textes, les expressions populaires, le phrasé, et bien sûr sa voix et son accent que Liane Foly imitera à la perfection dans son spectacle d'imitations.


Le cinéma
Son talent d'acteur lui donnera une palette de rôles comiques mais aussi dramatiques, depuis "La vérité si je mens" de Thomas Gilou, qui fit un tabac en 1997 avec quelques six millions d'entrées, où il excellera dans le rôle de "Rafi Styl'mode", jusqu'à son dernier film, le touchant "Mr Naphatali" d'Olivier Schatzky, sorti sur les écrans après sa disparition. Il y joue le rôle d'un grand enfant au coeur tendre souhaitant rester dans la maison de repos dans laquelle il vit.

Elie Kakou avait également joué dans "Les Kidnappeurs", de Graham Guit, aux côtés d'Elodie Bouchez et Melvil Poupaud, et dans "Prison à domicile" de Christophe Jacrot aux côtés de Ticky Holgado.

Elie Kakou avait de nombreux projets dont la sortie d'un single de l'été avec la voix de la fameuse Madame Sarfati.

Isabelle Enault (www.lepetitjournal.com/tunis.html) vendredi 2 mars 2012

Retrouvez d'autres enfants de Tunisie

0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Tunis

PORTRAIT

Jacques Pérez, souvenirs d'avant l'oubli ....

Jacques Pérez nous a reçus chez lui, dans le quartier de la Hafsia, au cœur de la Médina. Il a évoqué sa vision de la photographie, une foule d'anecdotes et sa future exposition « Souvenirs d'avant l'

Sur le même sujet