TEST: 2293

TOP 5 - Tokyo, vue d'en haut

Par Julien Loock | Publié le 22/03/2017 à 21:00 | Mis à jour le 26/04/2019 à 03:12
tour4

La ville de Tokyo émerveille, d'en bas comme d'en haut. Elle regorge de points d'observation élevés qui dévoilent sa grandeur et son architecture particulière. De jour comme de nuit, ces observatoires permettent, à quiconque s'y aventure, de redécouvrir cette capitale en contre-plongée. De nombreux immeubles et autres tours de communication offrent des panoramas à couper le souffle. Retour sur les cinq plus célèbres observatoires de Tokyo.

 

Le Tokyo Metropolitain Government Building


Imaginé par l'architecte Kenzo Tange, ce célèbre gratte-ciel de Shinjuku culmine à 243 mètres. Depuis 1991, sa silhouette de cathédrale de Notre-Dame de Paris est reconnaissable parmi tant d'autres. C'est d'ailleurs au 45ème étage de ses deux tours que se nichent les deux observatoires (un dans la tour Sud, un dans la tour Nord), offrant aux visiteurs deux vues légèrement différentes.
 

Les plus : l'accès est gratuit, la vue parmi les tours de Nishi-Shinjuku, le Mont-Fuji par temps clair
Le moins : de nombreux reflets sur les vitres (de nuit)

Informations : www.tokyometro.jp/en/attractions/metropolitan_govt_bldg/

 

Mori Tower


Cette tour de 238 mètres de haut domine le projet urbain Roppongi Hills depuis le début des années 2000. Elle est composée de bureaux, de commerces, de musées ou encore d'appartements mais également d'un observatoire accessible à tous. Au 52ème étage, le Tokyo City View offre une vue incroyable à 360° de la ville. De grandes baies vitrées ont été pensées pour offrir une expérience inoubliable à 218 mètres. L'ambiance y est très agréable et de nombreuses expositions peuvent prendre place tout au long de la balade. Cerise sur le gâteau, une pièce de 500 yen vous ouvrira la porte du Sky Deck, le toit de la Mori Tower. Plus de vitre pour vous bloquer la vue, Tokyo s'offre à vous à l'air libre. Si l'expérience vous tente, évitez les jours de vent fort et de mauvaises conditions météorologiques. Le toit sera fermé.
 

Les plus : une vue saisissante de la ville grâce aux grandes baies vitrées, le Sky Deck, cheveux au vent
Le moins : un peu cher, les deux observatoires coûtent 2 300 yen pour un adulte

Informations : www.roppongihills.com/tcv/en/index.html

 

 

La Tokyo Tower


Culminant à 333 mètres, construite en 1958, cette célèbre tour de communication dépasse de peu notre chère Tour Eiffel, dont l'inspiration lui rend hommage. Plus de 150 millions de personnes sont déjà venues la visiter. Elle propose deux points d'observation au c?ur de Tokyo. Son emplacement stratégique offre une vue à l'atmosphère particulière. Pour 900 yen, l'observatoire principal vous emmènera à 150 mètres au- dessous du sol, que vous apercevrez aussi grâce au plancher en verre à différents endroits. Malheureusement, le second observatoire (250m) est actuellement fermé jusqu'à la fin de l'été 2017.
 

Les plus : un prix attractif, des baies vitrées inclinées (attention au vertige), observatoire plongé dans le noir, la nuit
Le moins : la largeur des observatoires (la foule peut être plus compacte)

Informations : www.tokyotower.co.jp/en.html

 

tokyo observatoire

 

Sunshine 60


Ce gratte-ciel de Ikebukuro a longtemps été le plus haut du Japon, avec ses 240 mètres. Il a été inauguré en 1978. Son ascenseur vous propulse à 226 mètres. Appelé également "Sky Circus", cet observatoire propose une poignée d'attractions qui plairont aux familles. A 620 yen, la visite vaut le détour si vous êtes de passage à Ikebukuro.
 

Les plus : un prix attractif, des attractions pour les familles
Les moins : une situation qui offre une vue moins saisissante que les autres points d'observation cités, les vitres étroites

Informations : www.sunshinecity.co.jp/english/

 

Tokyo Sky Tree


Attention succès fou. Cette tour japonaise de diffusion numérique est devenue, depuis 2012, un des symboles de la ville. Culminant à la hauteur vertigineuse de 634 mètres dans le quartier de Sumida (proche de Asakusa), elle est une des constructions les plus hautes du monde. Sa silhouette affinée lui confère une belle élégance, surtout de nuit, avec un éclairage spécial étudié. Il vous faudra, par contre, vous armer de patience pour tenter l'aventure. Les touristes y sont très nombreux et, (contrairement aux autres tours citées plus haut), l'accès est loin d'être assuré dans un temps acceptable. Mais une fois le ticket en poche, les deux observatoires (350m et 450m) vous offriront une vue spectaculaire sur la ville. Notez qu'il faudra débourser la modique somme de 3 090 yen pour les deux étages.
 

Les plus : la plus récente des tours, une vue spectaculaire, de larges observatoires
Les moins : un temps d'attente décourageant, un tarif élevé, la possibilité de réserver en ligne autorisée pour les cartes bancaires japonaises uniquement

Informations : www.tokyo-skytree.jp/en/index.html

 

Sur le même sujet
Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Nicole lun 03/06/2019 - 05:59

Bravo pour cette claire présentation des "observatoires" hauts perchés ! J'ai utilisé celui du musée Mori, il y avait peu de monde et c'était super. Et ce musée présentait une expo fort intéressante, variée, qui donne un aperçu de la diversité de la création artistique japonaise actuelle.

Répondre

Soutenez la rédaction Tokyo !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com