Japon : une rapide levée de l'état d'urgence possible

Par Julien Loock | Publié le 11/05/2020 à 15:48 | Mis à jour le 11/05/2020 à 15:56
etat-urgence-japon-coronavirus

Au Japon, le gouvernement envisage de lever l'état d'urgence ce mois-ci dans la plupart des préfectures du pays, ont déclaré dimanche des officiels. Le gouvernement va continuer, par contre, à inciter la population à la prudence, notamment à Tokyo.


Sur les 47 préfectures que compte le Japon, le gouvernement envisage de mettre fin à l'état d'urgence dans 34 d'entre elles dès jeudi. Pour cela, elles devront remplir certaines conditions comme, par exemple, la diminution du nombre d'infections en moyenne par semaine et la disponibilité des systèmes de santé.


Un groupe gouvernemental d'experts sur les maladies transmissibles devrait se réunir ce jeudi afin d'évaluer la situation actuelle.


Lors d'une conférence de presse, le ministre de la revitalisation économique, Yasutoshi Nishimura, a expliqué qu'il envisageait de lever l'état d'urgence dans de nombreuses préfectures. Toujours selon lui, certaines préfectures n'ont pas signalé de nouveaux cas de coronavirus ces 15 derniers jours.


Il est évident que plusieurs préfectures exigent une surveillance particulière, le nombre de nouvelles infections étant relativement important. C'est le cas pour Tokyo, Kanagawa, Saitama, Osaka, Hyogo ou encore Kyoto. 


22 nouveaux cas ont été recensés dimanche à Tokyo, soit le huitième jour consécutif sous la barre des 100.


Pour rappel, l'état d'urgence, décrété par le premier ministre Shinzo Abe en avril, a incité les gouvernements locaux à appeler leurs habitants à éviter les sorties non essentielles. Des entreprises ont fermé leurs portes temporairement afin d'empêcher la propagation du virus.

 

Sur le même sujet
Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Tokyo !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com