Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Culture et humour : un regard amusé sur la Golden Week à Tokyo

Par Julien Loock | Publié le 27/04/2018 à 09:27 | Mis à jour le 27/04/2018 à 09:48
golden-week-tokyo-japon-humour

Pour les employés au Japon, la Golden Week est un graal. Avec des jours fériés qui se succèdent, cette mythique semaine du calendrier japonais est une parenthèse de détente qu'il serait fou de négliger. Dans un pays où les congés sont pris au compte-goutte, cette période est une aubaine pour voyager et parcourir le pays, visiter de la famille ou suspendre le temps pour récupérer des cartouches d'énergie grillées depuis janvier. Avec son lundi, jeudi, vendredi et samedi fériés, l'édition 2018 s'annonce idyllique, surtout pour celles et ceux qui auront eu l'opportunité de poser le mardi et le mercredi en sus. Pour fêter cette semaine de congés, lepetitjournal Tokyo s'amuse à recréer l'ambiance de cette folle semaine, en gif et en humour.

 

1. Dimanche 29 avril, on fête l'anniversaire de l’empereur Shōwa (le jour férié étant un dimanche, le lundi est chômé également)

 

2. Les grandes gares seront sûrement "un peu" bondées

 

3. La Pride Week est de retour à Tokyo jusqu'au 6 mai

 

4. Et la météo à Tokyo s'annonce estivale !

 

5. Parfait pour les pique-niques au bord de la rivière Tama

 

6. Le shinkansen n'attend plus que vous d'ailleurs

 

7. Mais on le répète, vous ne serez peut-être pas tout seul

 

8. Vous pourrez au moins décompresser lors de nombreux matsuri (comme le Kurayami Matsuri à Tokyo)

 

9. Ou apprécier les couleurs de la journée des enfants au pied de la tour de Tokyo (jusqu'au 6 mai)

 

10. Il faudra par contre s'armer de patience dans les parcs d'attractions

 

11. Mais un saut à la plage, comme celle de Kamakura, n'est pas une mauvaise idée

 

12. La capitale se vidant un peu, les matins seront plus calmes pour ceux qui restent

 

13. Ces jours fériés consécutifs sont une véritable aubaine pour les apéros

 

14. La Golden Week, on l'attendait !

 

15. Alors carpe diem

 

 

Nous vous recommandons

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 Commentaire (s)Réagir