Jeudi 21 octobre 2021
TEST: 2293

COMMUNAUTE - Solidarité et réseautage pour femmes actives avec FAJ

Par Lepetitjournal Tokyo | Publié le 22/11/2011 à 21:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Pas toujours facile pour une femme française fraichement arrivée au Japon de rebondir professionnellement, ou de s'adapter à son nouveau milieu de travail. Afin de faciliter l'intégration et de favoriser le réseautage, Femmes Actives Japon propose de nombreux ateliers et rencontres pour échanger des informations, et surmonter les difficultés liées à une expatriation 

Arrivée au Japon en mars 2004, Claire-lise Bae est présidente de FAJ depuis octobre dernier (Photo DR)

Créé en 2009, Femmes Actives Japon (FAJ) vise à favoriser le réseautage entre ses membres en quête d'épanouissement professionnel, et à promouvoir les femmes actives francophones. L'isolement, la barrière de la langue, la difficulté de se faire connaître et reconnaître en tant que femme active sont autant de difficultés qui peuvent se manifester. "Rechercher un emploi et travailler au Japon lorsque l'on est étrangère et femme de surcroît est une expérience certes enrichissante, mais qui peut se révéler éprouvante. Les obstacles à surmonter sont multiples", explique Claire-Lise Bae, présidente de l'association. "Le réseau devient plus que jamais un élément critique du marché".

Des parcours très variés
Aujourd'hui, FAJ compte 129 adhérentes aux parcours très variés et ne cesse de développer ses activités. "FAJ s'adresse aussi bien à des femmes salariées, freelances, en recherche d'emploi ou en veille professionnelle", ajoute Claire-Lise. Les secteurs d'activités couverts vont quant à eux de l'administration publique/semi-publique aux arts et cultures en passant par les banques et assurances ou encore l'industrie agroalimentaire.
Parmi les membres de l'association, qui ont en moyenne 38 ans, 56% sont en activité et 44% en recherche active d'emploi ou en veille professionnelle. Les activités organisées par Femmes Actives Japon sont nombreuses et variées, et mettent en avant le réseautage, essentiel pour une bonne intégration. "En entreprise, plus encore qu'en France, une femme française devra faire la preuve de sa valeur en étant aussi bonne voire meilleure que les hommes", explique la présidente de l'association. "Emmener le petit dernier malade chez le médecin, quitter le bureau exceptionnellement un peu plus tôt pour participer à la réunion parents-professeurs est globalement assez mal vu si elle travaille dans un milieu très traditionnel dans ses modes de management". Des programmes de mentorat organisés par FAJ, dont les prochains démarrent en janvier prochain, proposent ainsi un accompagnement personnel, volontaire et gratuit pour la mentorée selon ses objectifs.

Favoriser avant tout le réseautage
Chaque deuxième mardi du mois est également organisée une rencontre mensuelle, qui permet d'inviter un intervenant du monde des affaires au Japon. Des personnalités comme Noelle Colin-Asano, Directrice générale de Guerlain Japon, Hélène Kelmachter, Attachée culturelle de l'Ambassade de France au Japon ou encore Mike Alfand, entrepreneur et Président de la Chambre de Commerce Américaine, sont venus l'an dernier y participer. "L'entraide s'exerce aussi informellement lors des rencontres ou en dehors, par des échanges d'informations sur des postes à pourvoir, par des mises en relation entre membres ou avec des contacts extérieurs", ajoute Claire-Lise Baé.
L'association souhaite également développer ses activités, en étoffant le contenu des ateliers proposés avec de l'accompagnement et gestion au projet professionnel, réalisation d'un CV, préparation aux entretiens d'embauche et prise de parole en public. "Dès janvier, en plus de rencontres mensuelles qui ont lieu en soirée, nous espérons aussi proposer des petits-déjeuners thématiques à nos membres, comme par exemple l'entreprenariat, les contrats de travail au Japon, la préparation au retour en France?", précise la présidente de FAJ. Parmi les prochains évènements, un atelier CV aura lieu lundi prochain et le 5 décembre, et trois séances d'accompagnement à la formation seront organisées en décembre.
Quentin Weinsanto (http://www.lepetitjournal.com/tokyo.html) mercredi 23 novembre 2011

Voir aussi le site de Femmes Actives Japon

logofbtokyo

Lepetitjournal Tokyo

Le media des Français, francophones et francophiles à l'étranger. Pour recevoir des informations quotidiennes, abonnez-vous gratuitement à la newsletter!
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet