Mercredi 28 octobre 2020

Coronavirus : Israël accélère les tests de dépistage

Par Déborah Collet | Publié le 25/03/2020 à 14:05 | Mis à jour le 25/03/2020 à 14:41
coronavirus israël

Israël, qui compte 9 millions d’habitants, a réagi rapidement pour lutter contre ce que qualifie le gouvernement d"’ennemi invisible", le Covid-19. Le pays enregistre 2 030 cas de contaminations dont 37 personnes qui sont dans un état critique. À la suite des nouveaux cas de contaminations au Covid-19, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré mettre en place de nouvelles restrictions et accélérer les tests de dépistage. 

 

 

Le "drive-in" pour lutter contre la progression du virus 

Mardi 24 mars, trois nouveaux centres de dépistage "drive-in" ont été ouverts en Israël pour accélérer les tests de détection du coronavirus. Il y a plusieurs jours le premier complexe de dépistage a été organisé au centre du parc Hayarkon de Tel Aviv. Désormais, les trois complexes seront placés à Haïfa, à Jérusalem et à Beer-Sheva.

 

Les Israéliens sont invités à se rendre dans les parkings de dépistage et réaliser le test par un médecin, tout en restant à l’intérieur de leur véhicule. Les tests se pratiquent par l’insertion d’un coton-tige dans la narine. Ils permettent d’identifier rapidement les personnes contaminées, surtout pour les patients qui sont asymptomatiques et qui transmettent la maladie sans le savoir. Le test est gratuit et tout le monde peut y avoir accès en cas de doute. 

 

 

Le gouvernement prévoit de nouvelles mesures drastiques 

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré l’entrée en vigueur de nouvelles restrictions à partir du mercredi 25 mars au soir. Les Israéliens n’auront plus le droit de sortir à plus de 100 mètres de leur domicile, sauf pour faire des courses alimentaires ou pour bénéficier de soins médicaux. Tous les commerces fermeront hormis les supermarchés, les pharmacies, les banques et les stations services. Les restaurants, eux, resteront ouverts pour livrer des plats à domicile. La pratique du sport en plein air qui était jusqu’ici limitée à deux personnes sera interdite. Tous les lieux touristiques et religieux sont interdits d’accès. La police nationale a également fermé les deux marchés les plus populaires d’Israël à Tel Aviv et Jérusalem. 

 

Au sein de chaque entreprise, la prise de température des salariés sera obligatoire. Si la température de l’employé dépasse 38 degrés, il devra retourner chez lui et consulter au plus vite un médecin. Pour les employés qui n’ont pas le choix de se rendre sur leur lieu de travail, ils devront obligatoirement avoir un masque, des gants et nettoyer leurs mains toutes les heures.

 

Les transports publics tourneront au ralenti et les taxis ne pourront transporter qu’un seul client à la fois. 

 

Le gouvernement a rappelé que les personnes qui enfreignent les mesures sanitaires s’exposeront à une peine de six mois de prison et à une amende de 5.000 shekels, soit 1 200 euros. 

 

 

Israël maintient la fermeture de ses frontières aux voyageurs 

L’Israël refuse l’accès à son territoire aux voyageurs en provenance de la France, l’Allemagne et l’Espagne. La diplomatie française précise que les voyageurs qui n'ont pas la nationalité israélienne et qui ont séjourné ou transité pendant plus de six heures au cours des 15 derniers jours, en France, en Allemagne, en Suisse, en Espagne ou en Autriche ne pourront pas pénétrer sur le territoire israélien. Les Français qui sont expatriés en Israël doivent respecter une période de confinement de 14 jours.

 

 

Le TrackVirus, un outil pour répertorier le déplacement des personnes infectées 

Depuis le lundi 16 mars, le ministère de la Santé israélien a mis en place un dispositif appelé “TrackVirus” qui permet de répertorier la liste des itinéraires empruntés par les personnes touchées par le virus. "On peut voir de façon anonyme, le parcours des malades : les magasins où ils se sont rendus, les trains qu’ils ont empruntés ou encore les synagogues où ils sont allés prier", explique Frédérique Schillo, historienne spécialiste d’Israël résidente à Jérusalem. 

 

L’application “TrackVirus” permet en temps réel de voir si l’on emprunte l’itinéraire d’une personne infectée", poursuit-elle. Les enquêtes et interrogatoires permettent de retracer le parcourt des habitants, 14 jours précédant le dépistage. Le gouvernement de Benyamin Netanyahou a demandé le soutien du Shin Beth pour pouvoir utiliser des outils utilisés normalement contre le terrorisme afin de répertorier et mettre à la disposition du ministère de la  Santé les données téléphoniques de l’ensemble des citoyens. 

 

 

Les numéros indispensables 

Le Ministère israélien de la Santé a ouvert une ligne sur le coronavirus *5400 (si vous êtes déjà en Israël) et +972-8-6241010 (de l’étranger. Ouverte entre 8h00 et 21h00).  Il propose également un numéro téléphonique d’appel en français pour tout renseignement complémentaire : +972-3-568.46.90 

 

deborah collet

Déborah Collet

Spécialisée en communication et dans les relations médias, elle est aujourd’hui journaliste au sein de la rédaction internationale.
0 Commentaire (s)Réagir