Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

« La folle journée » pour la première fois en Israël

Par Lepetitjournal Tel Aviv | Publié le 07/10/2018 à 17:30 | Mis à jour le 07/10/2018 à 19:37
folle journee israel

Le festival de musique classique organisé tous les ans à Nantes posera pour la première fois ses instruments dans le complexe artistique d’Elma à Zichron Yaakov en Israel, les 11, 12 et 13 octobre 2018. 

Créé en 1995 par René Martin et déjà présent à Bilbao, Tokyo, Varsovie et Yekaterinburg, le concept de « La folle journée », festival de musique classique se déclinera pour la toute première fois à Zichron Yaakov, avec la participation de l’Institut français d’Israël. 

L’Elma Arts Center, complexe dédié tout entier aux arts et à la musique dispose d’installations acoustiques et scéniques optimales, parfaitement optimisées pour que le public puisse bénéficier des meilleures prestations. L’objectif ? Rendre accessible et diffuser la musique classique au plus grand nombre, à des prix abordables. 

LINE UP

Cette édition tourna autour du thème de l’Harmonie des peuples, avec 14 concerts programmés impliquant divers musiciens internationaux, venus du Japon, de Corée du Sud, d’Angleterre, de France, des Pays-Bas, de République Tchèque et de Russie. 

  • Le Trio Wanderer : Un trio de musique de chambre français issu du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, composé d’un violoniste, un violoncelliste et un pianiste, ayant reçu 3 Victoires de la musique classique. 
  • Le Quatuor Ardeo : Quatre jeunes femmes constituent ce quatuor à cordes - deux violons, un alto et un violoncelle - qui embrasent le grand répertoire, dixit leur nom de scène, Ardéo en latin qui veut dire « Je brûle. »
  • Le Quatuor Prazák : Fondé en 1974 au Conservatoire de Prague, le quatuor à cordes tchèque Prazak jouit d’une réputation internationale. 
  • Adam Laloum :  Ce pianiste français issu du Conservatoire de Toulouse a remporté le concours Clara Haskil de Vevey en 2009, ainsi que la Victoire de la musique 2017, en catégorie soliste instrumental.
  • Dmitri Makhtin : Surdoué de la musique dès 4 ans, ce violoniste russe né à Saint-Pétersbourg en 1975 a remporté le premier prix du Concours des violonistes russes à seulement 14 ans. 
  • Boris Berezovsky : Un pianiste russe réputé à l’international ayant remporté le Concours Tchaïkovski à l’âge de 21 ans.
  • Iddo Bar-Shai : Propulsé à 12 ans sur la scène internationale, ce pianiste israélien a suivi une formation musicale à l'Académie de Musique Rubin de Tel Aviv. 
  • Henri Demarquette : Jeune violoniste, son talent est remarqué lorsqu’il a 14 ans. Sa carrière aux côtés des plus grands orchestres commence, l’amenant à se produire dans de nombreuses capitales.
  • Andreï Korobeinikov : Pianiste et russe, Andrei Korobeinikov est lauréat de plus d’une vingtaine de prix internationaux. C’est aussi un excellent compositeur et formidable interprète. 
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

Les anciens élèves des lycées français, une « communauté d’entraide »

Journaliste à TV5 Monde et ancienne élève du lycée français de Brazzaville, Dominique Tchimbakala est la nouvelle présidente de l’Union-ALFM, l’Association des anciens élèves des lycées français...