Samedi 4 décembre 2021
TEST: 2292

INTERVIEW - Jean-Yves Metayer-Robbes, soutenu par l'Alliance Écologiste Indépendante, candidat aux élections de député des Français de l'étranger

Par Lepetitjournal Tel Aviv | Publié le 01/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 07/09/2017 à 06:02

 

Jean-Yves Metayer-Robbes est candidat aux législatives des Français de l'étranger, qui auront lieu ce dimanche 04 juin. Proche de Francis Lalanne, il est soutenu par l'Alliance Écologiste Indépendante. Il a présenté à la rédaction du Petit Journal Tel Aviv ses propositions pour les Français d'Israël (en cours de complément). 

Résumez-nous votre parcours. Qu'est-ce qui vous a poussé à entrer en politique ?

Après avoir enseigné le violon à l'Ecole Normale de Musique de Paris pendant 5 années, moi-même disciple du grand violoniste Pierre Amoyal qui est maintenant un grand ami, j'ai voulu devenir psychanalyste. Cette profession m'a fait découvrir combien les êtres humains étaient souvent victimes d'un système qui détruit la nature profonde de ce qu'ils sont vraiment. J'ai compris que le travail sur soi ne suffisait plus et qu'il fallait agir sur le "collectif ", donc sur la société. J'ai fondé deux laboratoires de réflexions philosophiques, l'Assemblée Citoyenne Européenne et France Humaniste. Je dirige aussi le département de philosophie politique de la World Academy of Human Sciences basé en Floride. Je suis Docteur Honoris Causa en philosophie et psychanalyse. 

 

Que représente pour vous le fait d'être député de la huitième circonscription ?

Ce sera pour moi le moyen de faire avancer les relations entre la France avec les pays concernés par cette circonscription et Israël est une nation qui mérite un travail diplomatique particulier, il faudra avancer vers une stratégie globale, notamment pour lutter contre le terrorisme islamiste. Je souhaite faire évoluer le statut de député comme "diplomate associé".

Quels liens avez-vous avec cette 8e circonscription et notamment Israël qui en fait partie ?

Je connais bien les problèmes rencontrés par les français en Italie et en Israël. Faut-il un lien "particulier" pour être un bon député ? C'est une grande question que vous posez là. Je suis avant tout un humaniste - philosophe et je souhaite agir pour trouver des solutions "justes". Je pense que l'éthique est plus importante que tel ou tel lien particulier, où qu'il soit. Je suis judéo-chrétien et je défends les valeurs issues de cette grande culture qui nous porte tous les jours. Ma grand-mère maternelle s'appelait Journo et mon grand-père Robbes, "fils de Roberto "...un lien avec le Portugal. 

Quelles sont vos priorités concernant les problématiques des Français qui vivent à l'étranger ?

Mes trois axes majeurs sont : 

1) Renforcement de l'action anti-terrorisme / Sécuriser les français. Stratégie globale ;
2) Grande politique de respect de la planète et des animaux ;
3) Actions éducatives, aides de l'Etat français à l'éducation pour les Français de l'étranger ;
4) Aide à la création artistique dans les pays de la circonscription.

 

Que proposez-vous pour les Français d'Israël ?

Établir de nouveaux liens, élargir les dialogues. Organiser de belles rencontres culturelles avec l'aide de l'Etat français afin de sortir de la pensée unique. Nous allons ouvrir les esprits vers un nouvel humanisme.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur le regard que vous portez sur l'action du député sortant Meyer Habib ? En quoi auriez-vous agi différemment ?

Sachez que je ne suis pas là pour " juger ". De même, n'est-il pas dit de "ne pas faire à autrui ce que tu n'aimerais pas qu'il te fasse" ? Alors, je ne vais pas commenter le travail du député sortant. Je pense simplement qu'il est bon de changer les hommes, que la roue tourne et que la vie sait apporter des hommes nouveaux là où il le faut, et surtout quand il le faut.

 

La rédaction (www.lepetitjournal.com/tel-aviv) - vendredi 02 juin 2017

 

0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Tel Aviv ?

Pourquoi fête-t-on Hanouka ?

Dimanche soir, la 1ère bougie de la Ménorah était allumée afin de célébrer Hanouka. Pendant 8 jours, pratiquant ou non, de nombreuses personnes de confessions juives vont allumer, jour par jour

Sur le même sujet