Mardi 16 octobre 2018
Téhéran
Téhéran
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ACHOURA - Les Origines et le déroulement des commémorations en Iran

Par Lepetitjournal Téhéran | Publié le 06/10/2016 à 22:00 | Mis à jour le 05/10/2016 à 19:43

 

L'Achoura est un évènement très important en Iran. C'est un deuil qui s'étend sur une période de 40 jours jusqu'à l'Arbaïn. Le courant musulman chi'ite considère l'Achoura comme étant le jour de la commémoration de la mort de Hussein, fils de Ali Ibn Abu Talib, le cousin et gendre du prophète Muhammad et de sa fille Fatima.

 L'histoire tragique de Hussein:

 

 

 

 

 

 

 

 

En 680, Hussein accompagné de sa famille et de partisans, quitte la Mecque en direction de l'Irak d'où il projette de faire valoir ses droits sur la succession du califat après l'assassinat de son père Ali, quatrième calife de l'islam. Sur la route de Koufa, non loin de Kerbala, une bataille s'engage entre les troupes du nouveau calife Omeyyade en place Yazid 1er et les forces du petit fils du prophète. Hussein est défait et décapité ainsi que 72 membres de sa famille, son corps, aurait été mutilé à Kerbala où se trouve son tombeau, lieu saint de l'Islam chi'ite. La période de l'Achoura marque en Iran une série de manifestations afin de se souvenir d'une figure importante du Chi'isme.

 

Les commémorations:

Durant cette période, des groupements volontaires et bénévoles sous la direction le plus souvent des mosquées de quartier se forment. Vêtus de noir, ils se préparent pour défiler en ville au rythme de tambours et de chants religieux, s'infligeant des coups sur le dos à l'aide de petits fouets prolongés de chaines afin de se remémorer le martyr vécu par Hussein. En Iran, les flagellations jusqu'au sang, ont été interdites par une Fatwa de l'Ayatollah Khomeini.

Des groupements bénévoles se forment afin de défiler

Il existe un style théatral particulier en Iran, le Tazieh, qui refait vivre au public cette fresque historique.

Des petits stands sont ouverts partout dans le pays où l'on distribue gratuitement du thé, des dates et du halva et où l'on diffuse des chants religieux.

Les fondations religieuses, les mosquées et des particuliers charitables organisent des distributions de nourriture "Nazri", durant toute cette période et notamment le jour de "Tassoua" la veille de l'Achoura et le jour même.

Des processions où des groupes portent des "Alame" sont organisées selon les régions, 

Certaines villes d'Iran comme Yazd, organisent de plus grandes cérémonies, avec des recontistutions de la bataille et des processions réunissant des milliers de personnes.

 

Conseils :

Que vous soyez à Téhéran ou en Province lors de ces célérations, il sera assez difficile de passer à coté, tant l'ambiance devient spéciale et les soirées animées. Il faut garder en tête que ces commémorations de deuil sont prises très au sérieux par une grande partie d'Iraniens. De nombreuses personnes portent des vêtements noirs et se morfondent sur le sort de Hussein qui est une figure très importante de l'Islam Chi'ite. Les voyageurs sont les bienvenus dans les édifices où sont célébrés ces évènements, mais pour se fondre dans la masse et dans une optique de respect, des vêtements sombres ou tout du moins sobres seront appréciés.

La ville de Yazd, magnifique d'ordinaire, est l'endroit que nous vous recommandons afin de vivre l'Achoura, le climat automnale à ce moment est généralement propice à de longues heures de découvertes, aussi bien du centre historique que des évènements paralèlles liés à l'évènement, ainsi que la ville de Takht dans les montagnes à une cinquantaine de kilomètres de Yazd qui est une étape indispensable à faire la veille de l'Achoura.

Mikael Setti (www.lepetitjournal.com/teheran) - vendredi 7 octobre 2016

logofbteheran

Lepetitjournal Téhéran

L'édition de Téhéran lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet