Lundi 19 novembre 2018
Téhéran
Téhéran
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO EN IRAN - Persépolis, la capitale des Rois perses

Par Lepetitjournal Téhéran | Publié le 29/08/2017 à 22:30 | Mis à jour le 15/01/2018 à 11:57
Persepolis Iran Unesco

L'UNESCO collabore avec 191 pays à travers le monde afin de classifier et de protéger les différents sites reconnus comme appartenant au patrimoine mondial.

Depuis 1972, 191 pays ont ratifié le traité et à l'heure actuelle 1007 sites sont inscrits sur la liste des sites d'exception, 779 sont culturels, 197 sont des sites naturels et 31 appartiennent à une combinaison culturelle et naturelle.

L'Iran dispose d'un patrimoine culturel et historique d'exception et compte à l'heure d'aujourd'hui, 19 sites classés au patrimoine mondial appartenant aussi bien à la période pré-islamique que la période post islamique.

Nous vous proposons de découvrir au fur et à mesure les différents sites iraniens classés au patrimoine mondial par une description et des photos qui vous permettront de faire un voyage virtuel qui vous donnera sans aucun doute l'envie, lors d'un futur voyage, de passer par ces endroits uniques au monde.

Persépolis, la capitale des Rois Perses

Site emblématique de la Perse antique et probablement l'un des plus connus par les étrangers, Persépolis ou « Takht-e Jamshid » en Persan ( le trône de Jamshid) a été l'une des capitales de l'empire perse achéménide jusqu'à sa destruction en 331 av. J.C pendant la conquête d'Alexandre le Grand.

 

Situé à 70 km de la ville de Shiraz dans la province du Fars au sud ouest de l'Iran, le site a été édifié dans la plaine de Marvdasht au pied de la montagne Rahmat et la première impression se dégageant de la cité antique est un sentiment de grandeur passé et une démesure pour une construction de cette époque.

La construction de Persepolis a commencé en 521 av. J.C sur ordre de Darius 1er dit Le Grand, Roi appartenant à la dynastie Achéménide ayant perdurée jusqu'à la destruction de la cité.  Les archéologues et historiens ont déterminé 5 périodes d'édification s'étalant sur deux siècles. Les différentes constructions ayant été prises à l'initiative des successeurs de Darius 1er.

Capitale administrative et politique de l'Empire Perse, ayant eu également une fonction religieuse, le site se compose en plusieurs parties, qui pour certaines ont été restaurées. Des recherches sont toujours en cours, notamment sur la compréhension du système hydraulique complexe qui alimentait le site à l'époque.

Le site est l'une des étapes indispensables pour un voyage réussi en Iran, très fréquenté par les touristes, il vaut mieux éviter de le visiter en été car la température dépasse facilement les 40 degrés pendant cette période.

(www.lepetitjournal.com/teheran) mardi 30 août 2016

Source: whc.unesco.org

logofbteheran

Lepetitjournal Téhéran

L'édition de Téhéran lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Téhéran

La population iranienne en première ligne face aux sanctions américaines

Heidar Fekri, 70 ans, tient une petite boutique d'équipements industriels dans le bazar de Téhéran, depuis bien avant la Révolution islamique de 1979. Mais, pour la première fois, il a peur pour la...

Sur le même sujet