Variant Indien : l'Australie durcit le ton

Par Benjamin Volant | Publié le 05/05/2021 à 13:09 | Mis à jour le 06/05/2021 à 04:46
Photo : Jusqu'au 15 mai, les ressortissants Australiens ayant séjourné en Inde, sont priés de ne pas regagner l'Australie.
Drapeau Australie

Jusqu’au 15 mai, il n’est plus possible pour les Australiens se trouvant en Inde de rentrer dans leur pays. Une décision qui crée une vive polémique en Australie.

La mesure ne passe pas. Après Canberra, c’est au tour de l’Australie tout entière d’interdire l’accès au territoire à ses ressortissants. Une décision qui va à l’encontre de ce qu’avait pourtant annoncé lundi 03 mai le gouvernement Australien. « On ne peut pas empêcher les Australiens de rentrer chez eux » avait ainsi déclaré le premier ministre, Scott Morrison. Ce dernier semble cependant avoir changé d’avis, puisque désormais, les résidents Australiens ayant récemment séjourné en Inde et tentant de rentrer en Australie, s’exposent à 66 000 Dollars d’amende et 5 ans de prison.

Un véritable tollé

Les réactions à une telle décision ne se sont pas fait attendre. Beaucoup de voix estiment « inadmissibles » que l’Australie ferme ses portes à ses propres ressortissants. Certains dénoncent ainsi une mesure raciste, contraire au droit international.

 

Outre une partie de la classe politique Australienne, l’ancien premier ministre, Malcolm Turnbull, pourtant lui aussi membre du Parti Libéral, tout comme Scott Morrison, s’est indigné de cette décision : « Nous avons un principe fondamental : les Australiens ont un droit inaliénable à rentrer chez eux. C’est l’un des droits conférés à tous les citoyens australiens. Et j’ai été choqué que ce droit ait, dans la pratique, été abrogé. C’est une erreur qui devrait être rectifiée. »

Si le ministre de la santé, Greg Hunt, a tenté d’apaiser les tensions, Scott Morrison, lui, assume : « C’est une pause de deux semaines, pas une pause indéfinie, pas un confinement de quatre mois. Ce qu’on essaie de faire, c’est éviter qu’il y ait une troisième vague en Australie qui se répande à travers tout le pays » s’est ainsi défendu le ministre. Depuis le 04 mai, ce dernier est revenu sur sa décision d'emprisonner les personnes tentant de rentrer en Australie mais maintient sa position quant à leur interdiction de rentrer sur le territoire Australien.

 

Sur le même sujet
Benjamin Volant Le Petit Journal Sydney

Benjamin Volant

Rédacteur web @ Le Petit Journal Sydney I Vous souhaitez faire parti de la rédaction ? Écrivez-nous à sydney@lepetitjournal.com 
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Sydney.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale