Vendredi 14 mai 2021

Extradition : l'Australie envoie un message fort à la Chine

Par Emile Brehant | Publié le 14/03/2021 à 05:51 | Mis à jour le 16/03/2021 à 10:56
Photo : L’homme de 38 ans fait toujours face à des accusations de blanchiment d'argent et de sécurité nationale dans son pays.
Australie extradition Ted Hui Chine

Après avoir fui Hong Kong et une démocratie vacillante, sous le joug de Pékin, le législateur Ted Hui a été accueilli en terres australiennes. Un message fort de l’Australie à la Chine, alors que la lutte pour la démocratie se poursuit à Hong Kong.

« Je suis très reconnaissant de l'aide du gouvernement australien. Sur le plan diplomatique, je pense que c'est aussi un signal pour Pékin que le gouvernement australien sera plus engagé avec les combattants de la liberté au niveau international ». Ce sont les mots de Ted Hui, depuis son hôtel de quarantaine à Darwin, après son arrivée lundi dernier.

Le législateur fugitif de Hong Kong est devenu le premier homme politique de Hong Kong à se voir accorder une exemption de voyage par le gouvernement australien, alors que les dirigeants pro-démocratie en exil continuent de se répandre à travers le monde.

L’homme de 38 ans fait toujours face à des accusations de blanchiment d'argent et de sécurité nationale dans son pays. L'ancien conseiller législatif du Parti démocrate était l'un des principaux militants contre le projet de loi sur l'extradition sur le continent qui a déclenché plus de 18 mois de protestation à Hong Kong en 2019 et 2020.

Il entend aujourd’hui « passer à un autre champ de bataille ».

 

 

Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet