Dimanche 16 janvier 2022
TEST: 2237

Alerte à la bombe aux consulats de Chine d’Auckland et de Sydney

Par Emile Brehant | Publié le 09/02/2021 à 13:22 | Mis à jour le 10/02/2021 à 22:25
Photo : Les consulats de Chine d'Auckland et de Sydney potentiellement victimes d'une attaque.
china consulat auckland sydney

Une alerte à la bombe a été publiée après le piratage du site d’information néo-zélandais Stuff. La menace a forcé les autorités néo-zélandaises et australiennes à fouiller leur Consulat de Chine, où les hackeurs prétendaient avoir posé des bombes artisanales.

Mauvaise surprise pour Hayley Newton ce vendredi 5 février. Lorsqu’elle reçoit un appel de la police, elle ne se doute alors pas que son célèbre site d’information Stuff a été piraté à l’aube. 

Pourtant, un groupe présumé de hackers chinois est parvenu à publier un article sur son site internet, glissant un message inquiétant. « Votre site Web a été piraté par 张卫 能 utoyo. Je suis ici pour vous annoncer qu’une petite bombe artisanale à l’intérieur d’un colis de la poste australienne a été déposée dans le consulat chinois à Sydney. Un deuxième appareil a été installé dans le même bâtiment à Auckland par nos amis ici. »

Par précaution, la police d’Auckland, comme celle de Sydney, vite alertée, s’est empressée de procéder à une fouille physique des locaux du consulat chinois, situé dans la banlieue de Ellerslie, sur l’île Nord d’Auckland. « Rien d'important n'a été localisé. Des enquêtes sont en cours pour établir la source et la validité de la menace », a déclaré une porte-parole de la police.

L’objectif des hackers, chinois, était de punir la Chine pour la pandémie.

 

Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s) Réagir