TEST: 2290

COVID : 27 millions de dollars, le lourd tribut du rugby Australien

Par Benjamin Volant | Publié le 30/04/2021 à 19:03 | Mis à jour le 05/05/2021 à 04:19
Photo : Les Wallabies traversent une période financière délicate avec un déficit de 27,1 millions de Dollars.
Rugby perte amateur

27,1 millions de dollars, c’est ce qu’aurait perdu l’équipe de rugby pendant l’épidémie de Covid-19. Une somme qui pourrait avoir de très lourdes conséquences sur l'avenir des Wallabies.

Ce jeudi, se tenait l’assemblée générale annuelle du rugby Australien. Parmi les principaux sujets : les pertes colossales qu’il a subi. À sa sortie, son président, Hamish McLennan s’est déclaré « très nerveux » à propos de la réunion. Et pour cause. Le ballon ovale aujourd’hui, ne se porte pas bien.

En raison de l’épidémie de Covid-19, il a même perdu 27,1 millions de dollars de chiffres d’affaires. Une somme qui aurait pu être bien plus lourde encore. Car pour faire face à la crise, des coupes budgétaires ont déjà été effectuées. Ainsi, les frais de personnel ont diminués de 9,9 millions de dollars, le coût des joueurs de 7,7 millions, le financement des syndicats de 8,1 millions et d’autres coûts divers et variés de 5,5 millions de dollars.

Pourtant selon le président McLennan, cela pourrait ne pas suffire, les pertes sont telles, que le rugby à XV Australien, pourrait même redevenir amateur.

Pour éviter qu’un tel scénario se produise, Hamish McLennan a partagé son intention d’imiter la Fédération Néo-Zélandaise, les « All Blacks », de s'ouvrir aux investissements étrangers. Les Blacks ont en effet vu la firme Américaine, Silver Lake, acheter 12,5 % de leurs droits commerciaux. De quoi renflouer les caisses mais la pratique n’est pas du goût de tous.

 

 

Benjamin Volant Le Petit Journal Sydney

Benjamin Volant

Rédacteur web @ Le Petit Journal Sydney I Vous souhaitez faire parti de la rédaction ? Écrivez-nous à sydney@lepetitjournal.com 
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Sydney.

À lire sur votre édition locale