Australie : la ville de Sydney prise dans une épaisse fumée

Par Benjamin Volant | Publié le 04/05/2021 à 10:00 | Mis à jour le 05/05/2021 à 11:36
Photo : Sydney est prise, depuis plusieurs jours, dans une épaisse fumée causée par des brûlis.
Le pont de sydney sous la fumée

Pendant plusieurs jours, la ville de Sydney a été ensevelie par une épaisse couche de fumée. La raison ? Les brûlis réalisés par les pompiers Australiens.

Un an après les incendies dévastateurs qui avaient durement touché le pays, les pompiers Australiens ont repris leur lutte contre les flammes. Pour éviter que de nouveaux incendies se déclenchent, ces derniers ont recours à la pratique du brûlis. Non sans quelques problèmes collatéraux.

Une ville asphyxiée

Le plus important est celui de la pollution, qui a explosé depuis le début des opérations. Ainsi, la ville s'est retrouvée plongée sous une épaisse couche de fumée, rendant son atmosphère à la limite du respirable. Mais en plus d’avoir un impact sur la santé, cette épaisse fumée remémore évidemment les terribles souvenirs des incendies où 18,6 millions d’hectares seraient partis en fumée l'année dernière.

 

Moins de brûlis pour moins de fumée

Devant les critiques, le gouvernement Australien a diminué ses activités, tout en recommandant à ses citoyens de ne pas sortir de chez eux. Et contrairement aux incendies de l’an passé, qui avaient forcé les habitants de Sydney à rester chez eux pendant plusieurs semaines, cet épisode n'a duré que quelques jours.

 

 

Benjamin Volant Le Petit Journal Sydney

Benjamin Volant

Rédacteur web @ Le Petit Journal Sydney I Vous souhaitez faire parti de la rédaction ? Écrivez-nous à sydney@lepetitjournal.com 
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

patrick salle mer 05/05/2021 - 01:46

Benjamin, votre article est sensationaliste, avec des mots titres tels que "asphyxie" ou "suffoque"... le BACK BURNING est une technique qui permet d'eviter trop de degats en cas de feux de brousse... En cas de brouillard (phenomene naturel, non ?), le visuel est intensifie en etant ajoute a la fumee. Je vis a Sydney, traverse le pont tous les jours, j'ai a peine remarque, on le sent un peu.... et oui, les authorites conseille aux asmatiques de rester chez eux... mais les articles que je viens de parcourir ne disent pas que les gens en general ont du mal a respirer (ce que vous insinuez). A part ca , rien de bien inquietant, je prefere sentir l'odeur du feu de bois a l'odeur des pots d'echappement sur le peripherique parisien. On se calme, le back burning est necessaire et non dangereux... Publierez-vous ce commentaire ?

Répondre

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Sydney.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale