Jeudi 25 février 2021

Australie : Malgré la crise, les écoles privées augmentent leurs frais

Par Felix Mouraille | Publié le 21/01/2021 à 09:16 | Mis à jour le 22/01/2021 à 03:15
Photo : L’école la plus chère en 2021 est Geelong Grammar à Melbourne, avec des frais de scolarité qui se rapproche des 500 000 $ au cours de toute la scolarité de l’élève
Australie Melbourne Geelong Grammar

Les écoles privées les plus chères d’Australie viennent d’être révélées. Malgré la crise sanitaire, les frais de scolarité augmentent encore dans ses établissements allant jusqu’à 42 792 $ par an.

En ce début d’année le classement des frais de scolarité des écoles privées australiennes est disponible. L’école la plus chère en 2021 est Geelong Grammar à Melbourne, avec des frais de scolarité qui se rapproche des 500 000 $ au cours de toute la scolarité de l’élève ce qui équivaut à 42 792 $ par an.

Les 3 écoles qui suivent Geelong Grammar sont toutes à Sydney (SCEGGS Darlinghurst, Ascham School et Cranbrook School) avec des frais de scolarité par année allant de 38 862 $ à 41 090 $. Ce sont des chiffres qui augmentent alors que la crise sanitaire a endommagé l’économie du pays.

Des études montrent qu’une école sur 10 en Australie réduirait ses frais d’inscription. De plus, les frais de scolarité ne comprennent pas les frais supplémentaires comme l’achat des uniformes ou des manuels scolaires.

 

 

Felix

Felix Mouraille

Étudiant en école de journalisme à l’ISCPA Lyon. Je suis un grand passionné de sport, de géopolitique et d’histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sydney

VISITE GUIDÉE

Vivre à Sydney : 5 quartiers incontournables à découvrir

Sydney est réputée comme l'une des villes les plus agréable à vivre au monde. Les beaux quartiers et la diversité des activités ne manquent pas. Le Petit Journal Sydney vous fait découvrir 5 quartiers

Expat Mag

Lima Appercu

Le plus grand potager vertical du Pérou se trouve à Lima

Réalisé à partir de bouteilles en plastique recyclées, ce potager bio est une initiative du district de Santiago de Surco qui destine les légumes frais récoltés aux repas solidaires du quartier.

Sur le même sujet