60 000 tortues vertes filmées au drone au large de l'Australie

Par Madeleine Goujon | Publié le 12/06/2020 à 15:14 | Mis à jour le 13/06/2020 à 07:52
Photo : "Le plus grand rassemblement de tortues vertes jamais vu" (Photo Facebook Great Barrier Reef Foundation)
tortues vertes île Raine

Une vidéo tournée par drone a été publiée mercredi par la Great Barrier Reef Foundation montrant environ 64 000 tortues marines nager en direction de l’Île Raine, au nord-est de l’Australie. Ce rassemblement de tortues vertes serait « le plus grand jamais vu ».

 

 

Dans le cadre du projet pour la restauration de l’île Raine, des chercheurs ont pu capturer des images aériennes d’un rassemblement de dizaines de milliers de tortues vertes, au large de l’île Raine, venues pondre leurs œufs sur la plage. Les tortues vertes, une des plus grandes espèces de tortues marines, migrent sur de longues distances avant de généralement revenir sur leur lieu de naissance pour pondre à leur tour. Se reproduisant « le long du littoral de plus de 80 pays à travers le monde », notamment au Costa Rica et en Australie selon National Geographic, l’île Raine serait « le plus grand site de nidification de tortues vertes au monde ».

Les tortues sont difficilement dénombrables avec les techniques jusqu’alors utilisées. Recourir aux drones pour les compter serait selon les chercheurs la méthode « la plus facile, la plus sure et la plus précise ». Recensant près de 64 000 spécimens, les images montreraient « le plus grand rassemblement de tortues vertes jamais vu », selon la Great Barrier Reef Foundation.

 

 

Cette technologie permet de fournir des données importantes tant pour la compréhension que la conservation de cette espèce qui est aujourd’hui fortement menacée. Selon le Fonds mondial pour la nature, les tortues vertes seraient en effet en danger, classées en voie de disparition notamment à cause de la chasse, la surpêche des œufs, les prises accessoires et la destruction de leurs lieux de nidification.

 

Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Sydney.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale