Lundi 21 octobre 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une semaine à Almedalen - Premier jour, premier discours

Par Sarah Chabane | Publié le 02/07/2018 à 07:29 | Mis à jour le 02/07/2018 à 07:33
Photo : Ulf Kristerson lors de son discours à Almedalen - Photo : Killing Art Photography
Ulf Kirstersson Almedalen Suède

En ce dimanche 1er juillet, Moderaterna était à l’honneur à Almedalen. Ulf Kristersson leader du parti était ainsi le premier à prononcer son discours sur la grande scène d’Almedalen à 19h00. La rédaction vous propose une présentation du parti politique et un résumé du discours du jour.

Qui sont les “Modérés” ?

Plus connu sous sa forme courte Moderaterna, Moderaterna samlingspartiet, le “parti modéré de rassemblement” a été fondé en 1904.  Il se définit comme un parti libéral économiquement et conservateur et se positionne au centre droit de l’échiquier politique suédois.  Moderaterna est le parti le plus important de la droite suédoise et la deuxième force politique du pays après le parti social-démocrate. Deux de ses leaders ont été Premier Ministre, Carl Bildt de 1991 à 1994 et plus récemment Fredrik Reinfeldt de 2006 à 2014. Ses électeurs sont les plus nombreux au sud du pays en Scanie et autour des deux plus grandes villes du pays Stockholm et Göteborg.

 

Almedalen visby moderaterna
Moderaterna à Almedalen - Photo : Killing Art Photography 


Les thèmes de prédilection des modérés sont la sécurité intérieure du pays, le maintien d'une politique économique libérale ainsi que la mise en place d’une politique migratoire plus restrictive. Moderaterna fait partie de l’Alliance (Alliansen) coalition de centre droit fondée en 2004 qui rassemble également Centerpartiet, Liberalerna et Kristdemokraterna. Celle-ci s’oppose à la coalition Rouge-verte qui compose le gouvernement suédois actuel et comprend Socialdemokraterna, Vänsterpartiet et Miljöpartiet.  

Aux dernières élections Moderaterna a remporté 23.2% des suffrages, soit une baisse de près de 7% par rapport aux élections précédentes. Selon les sondages actuels les Modérés récolteraient 20.6% des voix.
 

Points clefs du discours d’Ulf Kristersson


Le leader de Moderaterna était donc le premier à prendre la parole sur la grande scène dans le parc Almedalen. Selon les organisateurs environ 3.500 personnes étaients présentes pour l'écouter.

almedalen visby politique
Foule lors du discours d'Ulf Kristersson - Photo : Killing Art Photography 

 

Son discours s’est focalisé sur trois grands thèmes :

  • comment protéger la démocratie des différentes forces qui la menacent
  • comment créer les mêmes opportunités pour tous les jeunes en Suède malgré leurs différentes origines sociales
  • comment rétablir l’état de droit en Suède et combattre le crime organisé

 

Le leader du parti a commencé par évoquer les menaces externes et internes auxquelles fait face la Suède.

En ce qui concerne les menaces venant de l'extérieur, le candidat a cité les sous marins russes, les fakes news, et l’instabilité politique généralisée qui a régné lors des élections en France, Allemagne, aux Etats Unis ou au Royaume-Uni.

Pour les menaces internes Ulf Kritstersson s’est appuyé sur des exemples d’actualité, tels que les attaques contre des mosquées et synagogues en Suède, pour  identifier quatre ennemis : les néonazis, l’extrémisme de gauche, les islamistes fondamentaux et les antisémites.

Il leur a délivré un message :

Pour tous ceux qui menacent notre démocratie, voici mon mesage : Nous allons vous chasser avec la pleine puissance de notre démocratie. Nous répondrons exactement comme l’a fait la Norvège après Utöya en 2011, mais avec encore plus de transparence. Mais non pas seulement avec de la transparence mais aussi avec la force de l’Etat de droit

Le pouvoir démocratique suédois est plus puissant que votre haine

almedalen moderaterna
Ulf Kristersson sur la grande scène d'Almedalen - Photo : Killing Art Photography 

 

Selon, Kristersson toute personne a le droit d’adhérer aux opinions qu’elle désire, “chacun-e peut être nazi-e, staliniste, islamiste s’il-elle le désire” mais toute forme de violence doit être prohibée et considérée comme une activité criminelle.

Protéger ses frontières et défendre sa démocratie sont donc les deux devoirs principaux pour le pays selon le leader de Moderaterna.
 

Le troisième est de permettre à tous les enfants de profiter d’une véritable égalité des chances, peu importe leur origine sociale. Les Modérés sont donc résolus à renforcer l’enseignement du suédois dès le plus jeune âge car la la langue est la clef de l’intégration. Ils veulent également plus de maths dans les programmes, et aspirent à plus de discipline dans les salles de classe. Enfin, ils ont pour volonté de rétablir les évaluations que les Sociaux-démocrates ont supprimé.

Le troisième cheval de bataille d’Ulf Kristersson lors de son discours était le crime organisé. Le candidat veut rallonger le temps passé en prison et instaurer une double peine pour les personnes prenant part au crime organisé ou étant membres de gangs. Selon lui la  Suède a besoin de plus de police et de respect pour celle-ci et il souhaite améliorer les conditions de travail des forces de police.
 

Le leader de Moderaterna s’est également exprimé en tant que membre de l’Alliance. Il a fait part de sa volonté de faire partir Stefan Löfven s'il ne s'en va par lui même et de construire un nouveau gouvernement avec les autres partis de l’Alliance même si celui-ci est un gouvernement minoritaire.

Il a mis en avant ses conditions pour mener le prochain gouvernement du pays :

  • son gouvernement devra mener une politique économique responsable même en période de marasme économique : selon lui il doit être toujours plus favorable de travailler que de toucher des prestations sociales, par ailleurs la Suède doit retrouver son attractivité économique
  • ce gouvernement doit mettre en place une politique extérieure et une politique de sécurité responsables : la Suède doit renforcer sa défense et peser plus lourd au sein de l’UE et des Nations Unies
  • c’est un gouvernement qui doit mener une politique migratoire responsable en se concentrant d’abord sur l’intégration de ceux et celles déjà installé-e-s en Suède avant d’accueillir plus de personnes.

Ulf Kristersson croit en les capacités de la Suède à relever ces défis actuels. La confiance, valeur intrinsèque à la société suédoise sera l’une des clefs pour ce faire, mais avant tout la Suède a besoin d’un nouveau gouvernement.

 

visby gotland suède
Visby - Photo : Killing Art Photography 

 

La deuxième journée d'Almedalen se focalise sur Vänsterpartiet. 

 

Sarah Chabane, 02 juillet 2018

 

 

Nous vous recommandons

Sarah Chabane photo portrait

Sarah Chabane

Tombée amoureuse de la Suède durant mon année d'Erasmus je suis revenue m'y installer sur le long terme. Je me passionne pour les questions de durabilité et suis toujours à l'affût d'événements culturels notamment en matière de cinéma.
0 Commentaire (s)Réagir