Mardi 14 août 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Spotify retire les musiques du chanteur R.Kelly de ses playlists

Par Louisa Karmoudi | Publié le 22/05/2018 à 07:00 | Mis à jour le 22/05/2018 à 07:00
Photo : M. Loccisano - AFP
R. Kelly

Le géant suédois du streaming musical a annoncé jeudi 10 mai, le retrait de l’ensemble des musiques de l’artiste R’N’B R. Kelly de ses playlists. Après la publication de sa nouvelle charte, Spotify a estimé qu’il était nécessaire de ne plus promouvoir le chanteur, accusé depuis plusieurs années d’agressions et de violences sexuelles.


Spotify dans l’air du temps

La société suédoise a décidé de retirer de ses playlists les musiques et collaborations de l’artiste mondialement reconnu, notamment pour son titre "I believe I can Fly". Spotify aurait reçu dix jours avant son annonce, un appel du mouvement Time’s Up demandant à la plate-forme musicale de cesser sa promotion. D’autres associations féministes ainsi que des organisations ont soutenu la demande notamment le mouvement #MuteRKelly. La plate-forme qui compte aujourd’hui près de 140 millions d’utilisateur.trice.s à travers le monde semble s’inscrire dans la continuité des revendications du mouvement "metoo" qui bouleverse la Suède depuis le mois de novembre.

Une nouvelle charte qui reflète les valeurs de la plate-forme musicale

C’est dans le cadre de la mise à jour de sa charte "sur les contenus et comportements haineux" que le géant musical a pris cette décision. Celle-ci permet à la plate-forme d’influencer la promotion d’un.e artiste selon des critères n’ayant pas de rapport direct avec son travail. Il est toujours possible d’accéder aux musiques du chanteur, mais ses chansons ainsi que ses featurings ont été retirés des playlists proposées par Spotify. Ses titres n’apparaîtront également plus dans les recommandations générées par l’algorithme de la plate-forme. Cependant, les chansons qu’il a composées pour d’autres artistes tels que Michael Jackson continueront d’y figurer.

Un porte-parole du leader mondial du streaming musical a déclaré pour justifier la décision : "Sa musique sera toujours disponible via notre service, mais Spotify ne souhaite pas la promouvoir activement. Nous ne censurons pas de contenu en raison du comportement d’un artiste ou d’un créateur, mais nous désirons que nos décisions éditoriales – ce que nous choisissons de programmer – reflètent nos valeurs. Quand un artiste ou un créateur fait quelque chose de particulièrement détestable ou répréhensible, cela peut affecter la façon dont nous soutenons cet artiste ou ce créateur".

R. Kelly Spotify
Photo : Reuters

 

R.Kelly, un artiste impuni

R. Kelly est accusé depuis plus de vingt ans d’avoir agressé sexuellement plusieurs jeunes femmes au cours de sa carrière, il n’a jamais été condamné. Pourtant, les allégations à son encontre sont nombreuses. Le journaliste et critique musical JimDerogatis expliquait récemment : "L'homme derrière R. Kelly a vendu plus de 60 millions d'albums, s'est produit en tournée à travers le monde à maintes reprises, et a été écouté plusieurs centaines de millions de fois, expose la branche "Women Of Color" du mouvement. Pendant ce temps, il a épousé une fille mineure, a été poursuivi par au moins quatre femmes, a été inculpé pour pornographie enfantine, et est accusé d'abus sexuels."

Une déclaration qui fait froid dans le dos, mais qui exprime la fatalité de la situation. Il a en effet tenté de se marier à une mineure en 1994, a été accusé en 1996 d’avoir eu des "contacts sexuels inappropriés" avec une mineure et une enquête produite par le Chicago Sun-Times en 2000 le décrivait comme un "prédateur sexuel". Par la suite, d’autres accusations plus terribles les unes des autres révèlent au grand public le visage du chanteur avec notamment la découverte d’une vidéo montrant un homme ressemblant à R.Kelly en plein acte sexuel avec une jeune fille. Cependant, l’ensemble des affaires ont fini par des accords à l’amiable, le silence des victimes en échange de sommes d’argent. Ce n’est qu’en 2008 qu’il se retrouve sur le banc des accusés dans un procès pour pornographie enfantine pour des faits remontant à 2002. Il est acquitté, car la victime ainsi que sa famille n’ont jamais voulu témoigner, or, sans victime pas de crime. La situation pourrait bien prendre une toute nouvelle tournure. Suite au mouvement "metoo" qui a permis à de nombreuses femmes de libérer leur parole, des victimes d’abus sexuels osent porter leur voix aujourd’hui contre l’artiste.

D’autres plate-formes musicales franchissent le pas

La censure partielle de l’artiste sur Spotify continue de faire débat. Sa famille ainsi que sa maison de production soutiennent R.Kelly malgré l’ensemble des accusations et récents témoignages. Cependant la balle semble changer de camp, d’autres plate-formes musicales telles que Apple Music et Pandora ont également décidé de ne plus promouvoir le travail du chanteur.

 

Information complémentaire :

- Pour un portrait détaillé de R.Kelly et des accusations à son encontre :

https://www.francetvinfo.fr/societe/harcelement-sexuel/r-kelly-le-roi-du-rb-que-les-accusations-d-abus-sexuels-n-ont-jamais-fait-taire_2734923.html

 

Louisa Karmoudi, 22 mai 2018.

Nous vous recommandons

Louisa Karmoudi Suède

Louisa Karmoudi

Etudiante à Science Po Rennes en master JRE et passionnée par l'actualité internationale, la politique et la culture. Militante féministe et animaliste à ses heures perdues.
0 CommentairesRéagir

Communauté

OFFRE D'EMPLOI

Offre de stage pour la rentrée 2018

Vous aimez la Suède et souhaitez travailler dans le journalisme ? Le petit journal Stockholm recherche deux stagiaires assistant.e.s de rédaction pour la rentrée 2018.

Sur le même sujet