Vendredi 25 mai 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Prix de l’inventeur européen 2018 : un Suédois en finale

Par Sarah Chabane | Publié le 10/05/2018 à 07:00 | Mis à jour le 10/05/2018 à 07:00
Photo : Mehrdad Mahdjoubi, le Suédois qui a mis au point la première douche en circuit fermé. Photo : OEB
Mehrdad Mahdjoubi, le Suédois qui a mis au point la première douche en circuit fermé.

Chaque année depuis douze ans l’Office Européen des Brevets remet le prix de l’Inventeur européen de l’année.  Dans la catégorie Petites et Moyennes Entreprises on retrouve cette année un Suédois qui a toutes ses chances d’être sacré le 7 juin prochain à Paris. La rédaction vous raconte l’histoire de Mehrdad Mahdjoubi, le Suédois qui a mis au point la première douche en circuit fermé.

Le prix de l’inventeur européen de l’année : "mettre le génie inventif à l’honneur"

Lancé en 2006 par l’Office Européen des Brevets (OEB) ce prix prestigieux récompense hommes et femmes qui contribuent concrètement au progrès technologique et à l’amélioration de la vie quotidienne. En mettant à l’honneur des inventeurs-rices du monde entier, l’OEB veut promouvoir l’innovation et ramener sur le devant de scène la question de la protection de la propriété intellectuelle.

Chaque année, des particuliers peuvent nominer l’inventeur-rice de leur choix et un jury indépendant sélectionne les finalistes en se basant sur l’originalité de l’invention et son apport à la société. Un prix du public est également remis, et chacun-e peut voter pour son projet préféré sur le site de l’OEB.

Le trophée remis aux lauréat-es prend la forme d’une voile symbolisant "l’ingéniosité humaine et l’exploration". Le matériau de la voile change chaque année, l’OEB veut ainsi mettre en avant les multiples facettes du monde de l’innovation.

Un Suédois en finale qui veut révolutionner la façon dont on se douche

A seulement 28 ans Mehrdad Mahdjoubi est déjà bien connu dans le monde de l’innovation. En 2014 il a reçu le prix suédois le plus renommé en matière d’innovation : le SKAPA Priset. La même année il était nommé Årets Tekniker, technicien de l’année, par la chambre de commerce suédoise. En 2016, le magazine Forbes l’inscrit dans sa liste des “30 under 30” qui réunit les trente jeunes hommes et femmes les plus prometteurs dans le monde de l’industrie et des affaires. Originaire de Malmö et fils de parents architectes, il hésite à se lancer lui-même dans cette voie mais choisit finalement le dessin industriel pour la plus grande variété d’options qu’il propose.

 

Mehrdad Mahdjoubi
Mehrdad Mahdjoubi - Photo : OEB

 

Mehrdad Mahdjoubi a étudié à l’Université de Lund dans le programme Industrial Design. Après ses études en 2012 il a rejoint le programme de la NASA Journey to Mars. Le but du projet était de réfléchir à comment reproduire un niveau de vie équivalent à celui de la terre sur Mars. Très vite, le Suédois se rend compte de la nécessité de gérer les ressources naturelles plus intelligemment dans ce type de contexte aux conditions météorologiques extrêmes. Il met au point le concept d’une douche qui ferait d’importantes économies d’eau et d’énergie. Au fait des pénuries d’eau douce qui touchent de plus en plus de régions sur la planète, il se rend vite compte du rôle que pourrait avoir à jouer cette technologie sur Terre.

"L’Oas" la douche la plus efficace au monde en termes d’économie d’eau et d’énergie.

Oas signifie oasis en suédois et cette douche porte bien son nom puisqu’elle permet d’économiser 90% d’eau comparativement à une douche classique ainsi que 80% d’énergie. Cela est rendu possible grâce à la technologie unique que Mehrdad Mahdjoubi a mise au point soit la première douche fonctionnant en circuit fermé.

Alors qu’une douche normale utilise 10 litres d’eau par minute, l’Oas consomme seulement cinq litres d’eau pendant toute la durée de la douche.

 

Oas douche qui recycle l'eau
Oas permet d’économiser 90% d’eau comparativement à une douche classique ainsi que 80% d’énergie. Photo : Orbital System

 

L’eau qui s’écoule est réutilisée, filtrée et purifiée par un système innovant. L’eau est pompée et analysée en temps réel elle passe ensuite à travers deux filtres un filtre à microns qui élimine les grosses particules puis un filtre UV qui détruit lui les microorganismes tels que les bactéries ou le sang. Une eau qui est trop contaminée pour être traitée par le système est évacuée directement et remplacée par de l’eau propre. L’eau filtrée retourne dans la pomme de douche après être passée par un chauffe-eau pour la ramener à la température voulue. Une fois la douche finie l’Oas évacue l’eau utilisée et celle-ci est remplacée par une eau propre pour l’utilisateur-rice suivant-e. L’Oas est une douche connectée puisqu’une application permet de suivre sa consommation d’eau (ainsi que les économies réalisées) elle signale également lorsque les filtres ont besoin d’être changés.

Si la douche présente un fort avantage pour les régions désertiques ou en voie de désertification, elle peut aussi se révéler être un atout pour les structures où les douches sont utilisées très fréquemment telles que les hôpitaux, les salles de sports ou les piscines publiques. D’autant plus que l'Institut suédois de contrôle des maladies transmissibles a montré que l’eau filtrée par l’Oas est plus propre que l’eau du robinet. Le fait de proposer une eau décontaminée présenterait un avantage majeur pour des lieux sensibles tels que les hôpitaux ou les maisons de retraite.

 

Oas douche qui recycle l'eau
Oas, commercialisée par Orbital System - Photo : Orbital System

 

Aujourd’hui l’Oas est commercialisée par Orbital Systems, l’entreprise créée par Mehrdad Mahdjoubi basée à Malmö. Particuliers et professionnels peuvent faire installer ce système, mais l’Oas reste pour l’instant une douche de luxe puisqu’il faut débourser un peu plus de trois mille euros pour l’acquérir. Cependant, une telle technologie représente une avancée immense dans le domaine de l’économie d’eau et d’énergie, Orbital Systems souligne que l’Oas a permis d’économiser plus de 13 millions de litres d’eau depuis sa création. Mehrdad Mahdjoubi espère pouvoir vendre son système autour de 500 euros dans les prochaines années afin que celui puisse équiper la salle de bain de monsieur et madame tout le monde et être vendu dans les pays en développement.

Sarah Chabane, 10 mai 2018

Sarah Chabane Stockholm

Sarah Chabane

Tombée amoureuse de la Suède durant mon année d'Erasmus je suis revenue m'y installer sur le long terme. Je me passionne pour les questions de durabilité et suis toujours à l'affût d'événements culturels notamment en matière de cinéma.
0 CommentairesRéagir

Communauté

EDUCATION

Étudiez avec nous ! Stockholm, ville cosmopolite ouverte sur le monde

Pour obtenir un master de première classe, pour étudier en présence de prix Nobel, pour se faire des amis et construire un réseau mais aussi pour trouver un équilibre unique entre ville et campagne...

Vivre à Stockholm

DIPLOMATIE

Un manuel pour faire face aux situations de crises ou de guerre

On vous en parlait déjà dans nos colonnes le 17 janvier dernier, c'est maintenant une réalité : l’Agence suédoise de la sécurité civile MSB (Myndigheten För Samhällsskydd och Beredskap) compte envoyer